Gérard Blanchard (graphiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gérard Blanchard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
Paris 13e
Nom de naissance
Gérard Jean Blanchard
Nationalité
Activités
Distinctions

Gérard Blanchard né le à Chazelles-sur-Lyon et mort le à Paris[1] est un graveur, un typographe et un universitaire français.

Son essai consacré à la bande dessinée en 1969 a eu un grand retentissement.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1949, Gérard Blanchard publie un recueil de gravures sur bois illustrant Les repues franches de François Villon.

En 1954, il publie les Nuits de feu, de Blaise Pascal, qui lui valent de recevoir le prix Blumenthal[réf. souhaitée].

En 1980, il soutient en Sorbonne la première thèse consacrée à la communication graphique[réf. nécessaire] (Pour une sémiologie de la typographie), devant un jury composé de Roland Barthes, Gérard Genette, Michel Décaudin et Christian Metz[2].

Introducteur du graphisme à l'université (Sorbonne III), il est aussi le fondateur du département de communication visuelle à l'École des beaux-arts de Besançon dont il est le premier directeur et où il enseigne une huitaine d'années.

Très impliqué dans le milieu du graphisme comme conférencier, essayiste, enseignant, praticien, il a aussi été un des animateurs principaux des Rencontres internationales de Lure qui réunissent chaque année au mois d'août graphistes, typographes, éditeurs et de nombreux autres professionnels des arts graphiques dans le village de Lurs.

Son essai consacré à la bande dessinée en 1969 a eu un retentissement important puisqu'il s'agit du premier ouvrage sur le sujet qui s'affranchisse réellement de la nostalgie du collectionneur et qui place la bande dessinée dans une perspective historique[réf. nécessaire].

Il est docteur honoris causa de l’Université Laval de Québec au Canada[réf. souhaitée].

Ses archives sont conservés à l'Institut mémoires de l'édition contemporaine[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Bande dessinée, histoire des images de la préhistoire à nos jours, éd. Marabout, coll. « Université », 1969.
  • Pour une sémiologie de la typographie, éd. Andenne, 1979 .
  • Aide au choix de la typographie. Cours supérieur, Atelier Perrousseaux, 1998.
  • La typographie selon Mallarmé ou les incertitudes d'un choix, Cahiers de Lure, 1999.
  • Le Prisonnier de la Dive [roman], éd. Studio graph, 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]