Géographie humaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La géographie humaine dans sa forme longue géographie économique et humaine[1] est l'étude spatiale des activités humaines à la surface du globe, donc l'étude de l'écoumène, c'est-à-dire des régions habitées par l'homme.

Cette branche de la géographie est donc par définition une science sociale.

Ses domaines sont très variés et font appel aussi bien à la démographie, à la sociologie, à l'économie, à l'histoire, au droit ou encore à la politique.

Comme tous les phénomènes géographiques, les faits étudiés par la géographie humaine sont cartographiés.

Les cartes ainsi produites constituent un des matériaux sur lesquels s'appuie le géographe pour son analyse, de même que les statistiques, la législation, les enquêtes d'opinion.

La géographie humaine comprend elle-même de nombreuses spécialités :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jean DRESCH, Philippe PINCHEMEL, Pierre GEORGE, Céline ROZENBLAT, Dominique CROZAT, Jean-Paul VOLLE, « GÉOGRAPHIE  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 août 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/geographie/