Franck Biancarelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Franck Biancarelli
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Franck Biancarelli est un dessinateur français de bande dessinée, né le [1] à Marseille.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord professeur vacataire de mathématiques, il entre dans le milieu de la bande dessinée avec le soutien de Christian Rossi, grâce auquel il a appris les bases de cet art.

Il publie en 1996 son premier album sur un scénario de Dominique Latil. Il travaille ensuite avec Jean-Charles Gaudin pour la série Galfalek. Suit le premier tome de sa nouvelle série, Le Livre des destins, sur un scénario de Serge Le Tendre, dont le 2e tome sera sélectionné au festival d’Angoulême[réf. souhaitée].

En 2006 et 2008, il participe notamment aux collectifs Paroles de poilus et Paroles d’étoiles.

Son style reflète l'influence d'auteurs essentiellement américains, en particulier Alex Toth, José Luis García-López, Gil Kane, mais également Noel Sickles, Milton Caniff, Neal Adams, Joe Kubert[2] et, plus généralement, tous les auteurs « classiques » des comics.

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

Lorsque les rôles ne sont pas précisés, Biancarelli est le dessinateur de ces albums et son ou ses collaborateurs indiqués en sont scénaristes.

  • Argyll de Maracande, Soleil :
  1. L’Héritier du trône, avec Dominique Latil, 1997.
  2. La Traque, avec Herlé, 1998.
  1. Le Gant de l’oubli, 1999.
  2. Le Cercle, 2001.
  3. Les Hauts-Murs, 2002.
  4. Le Crépuscule des rois, 2005.
  • Le Livre des destins, avec Serge Le Tendre, Soleil, coll. « Latitudes » :
  1. Le Premier Pas, 2004[3]
  2. La Métamorphose, 2008.
  3. Silverman, 2009.
  4. L’Autre, 2011.
  5. La Dernière Page, 2013.
  1. Ramdam Blues, 2020.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Bédéthèque indique le 1er septembre 1967 alors que le catalogue général de la Bibliothèque nationale de France mentionne le 1er septembre 1968.
  2. « Biographie de Biancarelli sur Soleil Productions »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  3. Franck Biancarelli (int. par Nicolas Pothier), « Prof de destin », BoDoï, no 69,‎ , p. 26.
  4. Thierry Lemaire, « À l'Est, peu d'espoir », ZOO, printemps 2016.
  5. Philippe Peter, « Une erreur de parcours : faute professionnelle », dBD, no 137,‎ , p. 88.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]