Francine Holley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holley.
Francine Holley
Francine Holley (1995).png

Francine Holley (Capture d'écran d'une vidéo de l'Encyclopédie audiovisuelle de l'art contemporain).

Naissance
Nationalité
Activité

Francine Holley est un peintre belge née en 1919 à Liège, Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

  • 1937-1944 : élève du peintre Du Monceau.
  • 1944-1945 : académie royale des Beaux-arts de Liège.
  • 1946 : Francine Holley s’installe à Paris.
  • 1947-1948 : élève d'André Lhote.
  • 1948 : travaille dans les ateliers de Fernand Léger.
  • 1950 : travaille dans l'atelier d'art abstrait de Jean Dewasne et Edgard Pillet. Premières toiles abstraites. Francine Holley fait partie du groupe Art abstait Belge.
  • 1953 : elle expose à la Galerie Arnaud à Paris et dans plusieurs musées et galeries en France et en Belgique. À partir de 1953, elle expose régulièrement à l'APIAW à Liège et à Paris, au salon des Réalités nouvelles, salon de mai et salon des Grands et jeunes.
  • 1962 : l'architecte Raymond Lopez lui demande la création d'une fresque murale pour la décoration de l'entrée de l'École Technique Aéronautique de Ville d'Avray.

À partir de 1955, son dessin devient plus complexe : les lignes s'amplifient, les formes s'épaississent, et elle diversifie sa matière, en utilisant de nouvelles techniques telles que la gouache, le collage, les pastels, les encres sur papier mouillé qu'elle utilise à partir de 1960, et qui lui apportent de nouvelles possibilités dans ses recherches picturales.

Les années 1970 conduisent Francine Holley à s'intéresser à la musique d'un point de vue pictural alors que celle-ci a toujours tenu une place importante dans sa vie.

Une nouvelle étape apparaît à partir de 1998, avec des séries en noir et blanc où des formes plus simples, plus affirmées, plus synthétiques, apparaissent à nouveau et dans lesquelles la couleur s'estompe au profit de formes plus graphiques.

  • 2007 : rétrospective de Francine Holley au musée Roybet Fould de Courbevoie.

Elle a également réalisé plusieurs œuvres pour l'architecture, décorations murales, sculptures.

Réalisations monumentales[modifier | modifier le code]

  • Décoration murale au casino du Pouliguen 1953
  • 1 % Décoration en céramique École technique aéronautique de Ville d'Avray 1962
  • Conception graphique de la dalle de Bobigny 1971
  • Deux sculptures polychromes pour l'école Le Londeau à Noisy-le-sec 1974
  • Décoration murale Hall d'entrée immeuble Helsinki Paris 13e 1978

« Francine Holley se garde bien de s'enfermer dans les propositions d'un équilibre glacé. L'esprit de cette discipline, elle l'assimile pour s'en servir plus librement par la suite. Ainsi voyons-nous vers 1958 se substituer chez elle aux applications d'une polychromie rigidement organisée, des compositions plus souples dont les traits ordonnateurs s'intègrent en de calmes rapports noir et blanc »

— Michel Seuphor

Liens externes[modifier | modifier le code]