Serge Goyens de Heusch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Serge Goyens de Heusch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Serge Goyens de Heusch, né en 1939 à Bruxelles, est un historien d'art belge, écrivain, conférencier, fondateur de la Fondation pour l'art belge contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Serge Goyens de Heusch est né en 1939[1] à Bruxelles[2].

Il est diplômé de l'Institut supérieur d'histoire de l'art et d'archéologie de Bruxelles, de l'université catholique de Louvain où il a enseigné l'art moderne[3]. Il a soutenu en Sorbonne sa thèse de doctorat sur le fauvisme brabançon.

De 1970 à 1984, il dirige la galerie Armorial à Bruxelles, organisant plus de cent quatre vingt expositions[4], principalement d'artistes belges[5].

Il fut également directeur de la galerie L'Art belge contemporain, qui a déjà rassemblé plus de 150 peintres belges.

À travers sa Fondation pour l'art belge contemporain[2],[6], fondée en 1981, ses expositions et ses nombreuses publications, il fut un des principaux promoteurs de l'art contemporain en Belgique[7] durant « quarante-cinq années de passion et d'aventure artistique »[8].

Sachant l'importance de la transmission du savoir par les livres, Serge Goyens de Heusch, lorsqu'il fut directeur de l'école des beaux-arts de Wavre, y a constitué une bibliothèque de référence de plus d'un millier d'ouvrages[9].

La donation Serge Goyens de Heusch[modifier | modifier le code]

Pendant trente ans il rassemble plus de deux mille œuvres[10].

En 1986, 2004, 2005[11] et 2008, Serge Goyens de Heusch a fait don au musée universitaire de Louvain-la-Neuve, de plusieurs centaines d'œuvres (518 peintures, dessins, sculptures) constituant une grande partie des collections de ce musée[12]. Cette donation est considérée comme un « moment-clef dans l'histoire du musée de Louvain-la-Neuve[13] ».

Reconnaissances[modifier | modifier le code]

Serge Goyens de Heusch a été honoré en 1981 par un prix de la classe des Beaux-Arts de l'Académie royale de Belgique. Il reçoit en 1991 le prix littéraire du Conseil de la Communauté française. En 1999 son livre sur Gaston Bertrand est primé par le prix Arthur Mergelynck de l'Académie royale de Belgique[5].

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • 7 arts, Bruxelles, 1922-1929 : un front de jeunesse pour la révolution artistique, Bruxelles : Ministère de la Culture française, 1976.
  • L'abstraction en Belgique 1920-1930 1945-1960, [S.l.] : Editions Fondation pour l'Art Belge Contemporain, 1983.
  • Het impressionisme en het fauvisme in België, woord vooraf door Philippe Roberts-Jones, Antwerpen : Mercatorfonds, 1988.
  • Impressionnisme et fauvisme en Belgique, préface par Philippe Roberts-Jones, Anvers : Fonds Mercator - Paris : Albin Michel, 1988.
  • Fondation pour l'art belge contemporain : aperçu d'une collection, Bruxelles : Fondation pour l'art belge contemporain, 1988.
  • L'invitation au voyage : la musique aux XX et à La Libre Esthétique, Bruxelles : Fondation pour l'art belge contemporain, 1990.
  • L'impressionnisme et le fauvisme en Belgique, : exposition : Ixelles, Musée d'Ixelles, 12 octobre-16 décembre 1990 : catalogue, Bruxelles : Musée d'Ixelles, 1990.
  • Francis Bacon : un génie nietzschéen des profondeurs, Bruxelles : Fondation pour l'art belge contemporain, 1991.
  • Médard Verburgh 1886- 1957 , Tielt : Ed. Lannoo, 1994 (400 p.) ref name="dbnl.org"/>.
  • André Willequet, conversation avec Serge Goyens de Heusch, Gerpinnes, Tandem, 1994.
  • L'Art moderne : l'heure des bilans ?, Bruxelles : Fondation pour l'art belge contemporain, 1996.
  • La Jeune Peinture belge 1945-1948 / De jonge Belgische schilderkunst 1945-1948, catalogue, exposition au Crédit Communal du 25 septembre au 22 novembre 1992, Bruxelles, éd. Crédit Communal, 1992 (en collaboration avec Michel Draguet et Philippe Roberts-Jones).
  • « Le Surréalisme en Belgique », dans L'Art moderne en Belgique.
  • Art belge au XXe siècle. Collection de la fondation pour l'art belge contemporain, préface de Philippe Roberts-Jones, Bruxelles : Racine, 2006.
  • Gisèle Van Lange, conversation avec Serge Goyens de Heusch, Gerpinnes : Tandem, 2007.
  • D'Alechinsky à Wolfs, anthologie chromatique, une sélection de la collection d'art de la Province du Brabant wallon, Wavre : Mardaga, 2012.
  • Lismonde. Catalogue raisonné, Linkebeek, 2014 (avec CD rom).
  • Lismonde portraitiste, Linkebeek, 2016.
  • Lismonde et Philippe Roberts-Jones : cinquante ans d'amitié, Linkebeek, 2017.
  • Lismonde et l'architecture, Linkebeek, 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Septentrion. Jaargang 23(1994) », sur Digitale Bibliotheek voor de Nederlandse Letteren
  2. a et b Christian Sonon, « La peinture belge à Wavre : Serge Goyens de Heusch ou l'art de faire partager sa passion », sur lesoir.be, (consulté le 8 mai 2018).
  3. Bibliothèque Nationale, ressources : Serge Goyens de Heusch.
  4. « Hommage à la Galerie Armorial », sur lalibre.be, (consulté le 8 mai 2018).
  5. a et b Serge Goyens de Heusch - iDéarts
  6. Fondation pour l'art belge contemporain.
  7. Philippe Roberts-Jones, Nouvelles de l'estampe, no 211 à 216, 2007, p. 60 : « En 2005, la donation Serge Goyens de Heusch a complété significativement le domaine belge ».
  8. Revue générale, numéros 10 à 12, éd. Didier Hatier, 2006 : « Serge Goyens de Heusch a ainsi vécu quarante-cinq années de passion et d'aventure artistique et cette aventure transparait dans cet ouvrage qui propose une vision panoramique de notre art national » Lire.
  9. « L’école des Beaux Arts possède une superbe bibliothèque, riche de plus d’un millier d’ouvrages. Monsieur Serge Goyens de Heusch, historien de l’art et ancien directeur de l’école, est le véritable initiateur de cette bibliothèque ».Lire en ligne.
  10. Paul Masson, « Deux cents artistes belges du XXe siècle », sur dhnet.be, (consulté le 8 mai 2018).
  11. Jean-Luc Roland, Un bourgmestre vert à Ottignies-Louvain-la-Neuve, Louvain-la-Neuve, 2006 : « en recevant en 2005 environ 600 œuvres de peintres belges, en provenance d'une nouvelle donation de Serge Goyens de Heusch ».
  12. Musée universitaire de Louvain-la-Neuve.
  13. Joël Roucloux, 100 peintures belges du XXe siècle en contraste. Donation Serge Goyens de Heusch (Catalogue d'exposition), Louvain-la-Neuve, 2005

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joël Roucloux, 100 peintures belges du XXe siècle en contraste, de la donation Serge Goyens de Heusch 2005, conception et coordination : Bernard Van den Driessche, Louvain-la-Neuve : Université catholique de Louvain, Institut supérieur d'archéologie et d'histoire de l'art, 2005 (catalogue de l'exposition du 25 février au 26 juin 2005 au musée de Louvain-la-Neuve).

Liens externes[modifier | modifier le code]