Marthe Donas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marthe Donas
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Mouvement
Site web

Marthe Donas, née à Anvers le et morte à Audregnies le , est une peintre belge, dite aussi Tour Donas ou Tour d’Onasky.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1916, après un détour par l'Irlande où elle apprend la technique du vitrail, Marthe Donas arrive à Paris. Elle y découvre le cubisme dans l'atelier d'André Lhote. Elle séjourne quelque temps dans l'atelier du sculpteur Alexandre Archipenko et devient membre du groupe la Section d'Or ou groupe de Puteaux, dont font partie de nombreux artistes, parmi lesquels Léger, Braque, Gleizes, Duchamp, Brancusi, Kupka et Archipenko. Elle éveille l'intérêt d'autres artistes de l'avant-garde européenne. Dans la revue De Stijl de Theo van Doesburg paraissent différents articles qui lui sont consacrés. En 1921, elle expose à la galerie Der Sturm à Berlin chez le célèbre marchand de tableaux Herwarth Walden.

Donas passe du cubisme à l'art abstrait. Sa toute première œuvre abstraite date de 1917. Elle est la première femme à représenter la peinture abstraite en Belgique. Dans le catalogue de la Société Anonyme, Inc., la collection d'art de Katherine Dreier qui est conservée à l'université Yale aux États-Unis, Dreier la nomme « the first woman abstract painter ».

Dans la production artistique du XXe siècle, Marthe Donas occupe une place importante. Michel Seuphor qualifiera son œuvre de cubisme quasi abstrait et la classera parmi les pionniers de l'art abstrait.

Elle expose au Salon des indépendants de 1927 les toiles Siestes et Garçon avec arc, en 1928, Sous la lampe et Les Blanchisseuses et en 1929, La Vierge rose et La Petite Dame au parasol[1].

Un musée lui est consacré à Ittre, en Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. René Édouard-Joseph, Dictionnaire biographique des artistes contemporains, tome 1, A-E, Art & Édition, 1930, p. 420

Liens externes[modifier | modifier le code]