François Létourneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
François Létourneau
Description de cette image, également commentée ci-après
François Létourneau en 2016
Naissance
Sainte-Foy
Nationalité Canadienne
Profession Acteur
Scénariste
Films notables Québec-Montréal
Cheech
Paul à Québec (film)
Séries notables Les Invincibles (série télévisée, 2005)
Série noire (série télévisée, 2014)

François Létourneau est un dramaturge, un auteur, un comédien et un metteur en scène québécois. Gradué du Conservatoire d’art dramatique de Montréal en 1999, il se fait connaitre en 2000 grâce à sa pièce Stampede, qui eut un grand succès. Il est connu du grand public pour avoir coécrit, avec Jean-François Rivard, les séries télévisées Les Invincibles et Série noire (série télévisée, 2014).

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance[modifier | modifier le code]

François Létourneau a grandi à Sainte-Foy.

Sa mère, Francine Belle-Isle, a été professeure de littérature, puis vice-rectrice de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Son père, Marcel Létourneau, gravite lui aussi dans le domaine de l’enseignement. Il préfère cependant l’enseignement de l’histoire à celui des lettres[1].

Études[modifier | modifier le code]

Après ses études secondaires, François Létourneau commence des études collégiales en sciences de la nature dans le but de devenir médecin ou journaliste. Élève très doué, il reçoit la Médaille du lieutenant-gouverneur durant son passage au cégep. C’est également durant cette période qu’il pratique le théâtre, une activité qu’il affectionne particulièrement.

Malgré cette passion pour la dramaturgie, Létourneau décide de poursuivre ses études à l’Université Laval, où il complète un baccalauréat en science politique, puis une maîtrise en philosophie politique.

Ses anciennes amours pour le théâtre remontent fortuitement lorsqu’il accepte de donner la réplique à une amie qui passait une audition au Conservatoire d’art dramatique de Montréal[2]. Durant cette audition qui n’était pas la sienne, Létourneau se fait remarquer par Normand Chouinard pour son talent théâtral. Ce dernier conseille alors à Létourneau de passer les auditions pour entrer à la prestigieuse école d’art dramatique l’année suivante, voyant en lui le potentiel d’un grand acteur. C’est finalement en 1995 que François Létourneau entre au Conservatoire d’art dramatique de Montréal. Il en ressort quatre ans plus tard diplômé, c’est-à-dire en 1999.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Aujourd’hui, François Létourneau est reconnu sur la scène québécoise pour son travail d’auteur et de comédien. Il demeure cependant toujours discret sur sa vie personnelle, préférant rester loin des médias sociaux, sur lesquels il ne figure d’ailleurs pas. À ce propos, la presse le qualifie d’«anti-star» dans un article paru en mai 2018. Létourneau dévoile tout de même au grand public qu’il est marié depuis de nombreuses années et qu’il est père d’un garçon de 10 ans. Il affirme également être heureux en amour.

Le comédien[modifier | modifier le code]

Depuis le début de sa carrière, François Létourneau a joué dans une vingtaine de productions québécoises, tant à la télévision qu’au théâtre et au cinéma.

Voici la liste complète des œuvres des lesquelles il a jouées :

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Au théâtre[modifier | modifier le code]

  • Trahison / rôle de Jerry / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre du Rideau Vert, 2018
  • La fin de la sexualité / rôle de John Poindexter / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, La petite Licorne, 2011
  • Matroni et moi / rôle de Gilles / mise en scène d'Alexis Martin / Productions Larivée Cabot Champagne, 2009
  • C’était hier / rôle de Deeley / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, 2006
  • Cheech ou Les hommes de Chrysler sont en ville / rôle d'Olivier / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre de la Manufacture, 2003-2004
  • La collection / rôle de Bill / mise en scène de Frédéric Blanchette  / Théâtre Ni plus ni moins, 2003
  • Pour faire une histoire courte / rôles multiples / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, 2002
  • Vie de chat / rôle de Rod / mise en scène de Philippe Lambert / Productions à tour de rôle, 2002
  • Quatre chiens sur un même os / rôle de Victor / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, 2002
  • Stampede / rôle de Frank / mise en scène de Claude Poissant / Théâtre PàP, 2001
  • L’ancien quartier / rôle de Bobby  / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, 2001
  • Fabulage obscène / rôle du légat  / mise en scène de Suzanne Lantagne / Théâtre La douzaine, 2001
  • Au moment de sa disparition / rôle de Dave / mise en scène de Benoît Vermeulen / Théâtre Le clou, 2000-2003
  • Code 99 / rôle de Quoi / mise en scène de Normand Chouinard / Théâtre La douzaine, 2000

À la télévision[modifier | modifier le code]

L’auteur[modifier | modifier le code]

François Létourneau est également un auteur reconnu sur la scène québécoise. Plusieurs de ces œuvres ont été produites et ont connu du succès auprès du grand public.

On peut remarquer une certaine symétrie entre la liste des œuvres dans lesquelles il a joué et celles de ces propres productions. François Létourneau est en effet reconnu pour jouer dans les pièces, les films ou les séries qu’il a lui-même écrits. Il a donc une propension à écrire des rôles qu’il prendra plaisir à incarner.  

Voici la liste des œuvres écrites par François Létourneau :

Œuvre cinématographique[modifier | modifier le code]

Œuvres dramaturgiques[modifier | modifier le code]

  • La fin de la sexualité / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre Ni plus ni moins, 2011
  • Texas / mise en scène de Patrice Dubois / Champ de gauche, 2007
  • Monsieur le conseiller (dans Coin St-Laurent) / mise en scène de Philippe Lambert / Urbi et Orbi, 2005
  • Gestion de la ressource humaine / mise en scène de Frédéric Blanchette / Conservatoire d’art dramatique de Montréal, 2004
  • Madame (dans Les hommes aiment-ils le sexe, vraiment, autant qu’ils le disent?) / mise en scène de Frédéric Blanchette / Espace Go, 2004
  • Cheech ou Les hommes de Chrysler sont en ville / mise en scène de Frédéric Blanchette / Théâtre de la Manufacture, 2003-2004
  • Ronald / coauteur avec Patrice Robitaille / mise en scène de Sébastien Gauthier / Petit Théâtre du Nord, 2003
  • Minigolf / mise en scène de François Létourneau / Logos Conterie, 2002
  • Texas / mise en scène de Claude Poissant / Théâtre PàP, Lézards qui bougent (France), 2002
  • Stampede / mise en scène de Claude Poissant / Théâtre PàP, 2001
  • Gary, de l’Ohio / mise en scène d'Olivier Choinière / Théâtre du Grand Jour (laboratoire-fiction), 2000

Œuvres télévisées[modifier | modifier le code]

Prix et distinction[modifier | modifier le code]

François Létourneau a été récompensé à plus d’une reprise sur la scène québécoise. Son travail est donc reconnu dans le domaine artistique. Sa série télévisée Série noire, coécrite avec Jean-François Rivard, a d’ailleurs fait l’objet de plusieurs nominations et victoires au Gala des Prix Gémeaux en 2016.

Voici la liste complète des prix et distinctions de François Letourneau :  

  • Gémeaux 2016 – Nomination «Meilleur texte, série : dramatique» – Série noire
  • Gémeaux 2016 – Nomination «Meilleur premier rôle masculin : dramatique» – Série noire
  • Gémeaux 2014 – Prix «Meilleur premier rôle masculin : dramatique» – Série noire
  • Gémeaux 2014 – Prix «Meilleur texte, série : dramatique» – Série noire
  • Olivier 2010 – Prix «Comédie dramatique de l’année» – Les invincibles (saison 3)
  • Prix Jean-Besré 2009 – Les invincibles (saison 3)
  • Gémeaux 2009 – Prix «Meilleur texte, série : dramatique» – Les invincibles (saison 3 - épisode 35)
  • Gémeaux 2009 – Nomination «Meilleur premier rôle masculin : dramatique» – Les invincibles (saison 3)
  • Génie 2007 – Nomination «Meilleure adaptation» – Cheech
  • Olivier 2006 – Prix «Meilleure comédie dramatique» – Les invincibles
  • Masques 2004 – Nomination «Meilleur texte original» – Cheech ou Les hommes de Chrysler sont en ville
  • Prix du Gouverneur Général 2004 – Nomination – Cheech ou Les hommes de Chrysler sont en ville     

Regard sur l’œuvre[modifier | modifier le code]

Les œuvres de François Létourneau semblent toutes reliées par un même fil conducteur. L’auteur a une tendance à créer des œuvres noires, dont les personnages principaux sont toujours en dehors des normes sociales. Ainsi, Létourneau plonge son public dans des univers souvent méconnus, mystérieux, mais toujours réalistes et susceptibles d’intéresser le plus grand nombre. Son écriture est toujours accessible, ce qui fait de lui un auteur apprécié du grand public.

Source[modifier | modifier le code]

http://revuejeu.org/2018/05/11/trahison-le-poids-des-silences/

https://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/theatre/201805/07/01-5174471-francois-letourneau-lantistar.php

https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/c-est-fou/segments/entrevue/72868/francois-letourneau-comedien-auteur-trahison-mystere-harold-pinter-serie-noire-invincibles

https://agencemva.com/fr/artistes/francois-letourneau/

http://www.dramaturges.qc.ca/letourneaufrancois.html

https://www.lapresse.ca/arts/spectacles-et-theatre/theatre/200905/23/01-859221-francois-letourneau-matroni-et-lui.php

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Franco Nuovo, « François Létourneau: un grand sensible », La Presse,‎ (lire en ligne, consulté le 12 décembre 2018)
  2. « Centre des auteurs dramatiques »