Funkytown (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Funkytown.
Funkytown
Réalisation Daniel Roby
Scénario Steve Galluccio
Pays d’origine Drapeau du Canada Canada
Genre Comédie dramatique
Durée h 12
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Funkytown est un film québécois réalisé par Daniel Roby, sorti en 2011.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L’action de ce film de fiction se passe presque entièrement à Montréal (avec de brèves scènes censées se dérouler à New York et Toronto). L'axe de l’intrigue est une discothèque, le Starlight, inspirée de la véritable discothèque le Lime Light. Ainsi, une partie du tournage s’est déroulée alentour de l’immeuble qui avait abrité le Lime Light sur la rue Stanley à Montréal (maintenant le club de danseuses nues Chez Parée et la discothèque La Boom)[1].

Funkytown s’inspire de l’ère disco, quand Montréal était reconnue en Amérique du Nord et en Europe comme étant juste derrière New York en tant que capitale de la mode disco. Le film retrace ce monde d’hédonisme, de vies vécues dans et pour le moment présent. Il le suit de l’apogée du disco en 1977, jusqu’à 1982, quand la mode du disco parvient à ses derniers souffles, Montréal ayant subi la polarisation politique du référendum de 1980 au Québec et ayant subi les premières années d’une décennie de déclin économique. La danse disco est donc largement mise en avant dans ce film.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kelly, 2009
  2. Section Business sur l'Internet Movie Database, consulté le .

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Houde, Côtoyer une étoile filante: François Roy a bien connu Alain Montpetit, Le Nouvelliste (Trois-Rivières), 29 janvier 2011, p. E7
  • Brendan Kelly, Disco's stayin' alive: Steve Galluccio's latest feature, Funkytown, puts Montreal back into The Limelight to celebrate the city's dance-crazy heyday of the 1970s, The Gazette (Montréal), 15 juin 2009, pg. A.22

Liens externes[modifier | modifier le code]