Football en Angleterre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le football en Angleterre est géré par la Fédération d'Angleterre de football, ou (en) Football Association (FA), fondée le .

Organisation[modifier | modifier le code]

Championnats féminins[modifier | modifier le code]

En 2011 est créé un championnat semi-professionnel, la Superleague[1].

Évolution de la hiérarchie des championnats de football féminin (nombre d'équipes)[1]
De À Niveau I Niveau II Niveau III
... 2009-2010 Women's Premier League National Division (12) Women's Premier League Northen Division (12)
Women's Premier League Southern Division (12)
2011 ... Superleague (8) Women's Premier League National Division (8) Women's Premier League Northen Division (10)
Women's Premier League Southern Division (10)
  •      Championnat semi-professionnel
  •      Championnat amateur

Championnats masculins[modifier | modifier le code]

Évolution de la hiérarchie des championnats de football masculin (nombre d'équipes[2])
De À Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VI
1888-1889 1891-1892 Football League (12 puis 14[3]) Football Alliance
1892-1893 1919-1920 First Division (de 16 à 22[4]) Second Division (de 15 à 24[5])
1920-1921 Third Division (22)
1921-1922 1957-1958 Third Div. North/South (2*22 puis 2*24[6])
1958-1959 1978-1979 Third Division (24) Fourth Division (24 puis 22[7])
1979-1980 1985-1986 Alliance Premier League (20 puis 22[8])
1986-1987 1991-1992 Football Conference (22)
1992-1993 2003-2004 Premier League (22 puis 20[9]) First Division (22 puis 24[10]) Second Division (24) Third Division (22 puis 24[11])
2004-2005 ... The Championship (24) Football League One (24) Football League Two (24) Conference National (22 puis 24[12]) Conf. North et South (2*22)

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite de la soule anglaise date de 1174[13].

Longtemps interdite pour des raisons militaires en Angleterre[14], la soule, malgré sa brutalité, reste populaire jusqu'au début du XIXe siècle dans les îles Britanniques.

Selon le quotidien britannique The Times, de récentes recherches historiques révèlent cependant l'existence d'une pratique codifiée du football en Écosse dès le XVe siècle[15]

Cette activité est principalement pratiquée par le petit peuple. Le Highway Act britannique de 1835 interdisant la pratique du folk football sur les routes le contraint à se replier sur des espaces clos. Des variantes de la soule se pratiquent déjà, de longue date, sur des terrains fermés[16]. C'est là, sur les terrains des écoles d'Eton, Harrow, Charterhouse, Rugby, Shrewsbury, Westminster et Winchester, notamment, que germe le football anglais moderne.

Les premiers codes de jeu écrits datent du milieu du XIXe siècle (1848 à Cambridge[17]). Chaque équipe possède ses propres règles, rendant les matches problématiques.

Les Britanniques codifient et organisent le football en s'inspirant des exemples du cricket et du baseball, ces deux sports collectifs étant déjà structurés avant l'émergence du football. Des ligues professionnelles aux championnats et autres coupes, le football n'innove pas. En octobre 1848, après plus de sept heures de débats entre les représentants de plusieurs établissements scolaires de Cambridge, les « Cambridge Rules » sont édictées. C'est la première tentative d'unification des différents codes. Il faudra encore attendre un demi-siècle avant de parvenir à cette unification.

Le premier club non scolaire est fondé en 1857 : le Sheffield Football Club. Le Sheffield FC dispute le premier match interclubs face au Hallam FC (fondé en 1860) le 26 décembre 1860 à seize contre seize[18]. Ces deux clubs pionniers se retrouvent en décembre 1862 pour le premier match de charité[18].

La Fédération anglaise de football (Football Association) est créée en 1863 pour unifier le règlement. La Youdan Cup est la première compétition. Elle se tient en 1867 à Sheffield et Hallam FC remporte le trophée le 5 mars[19]. La première épreuve à caractère national est la FA Challenge Cup 1872.

Concernant le jeu, le passage du dribbling game au passing game est une évolution importante. À l'origine, le football est très individualiste : les joueurs, tous attaquants, se ruent vers le but balle au pied, c’est-à-dire en enchaînant les dribbles. C'est le dribbling. Comme Michel Platini aime à le rappeler, « le ballon ira toujours plus vite que le joueur ». C'est sur ce principe simple qu'est construit le passing game. Cette innovation apparaît à la fin des années 1860 et s'impose dans les années 1880. Dès la fin des années 1860, des matches entre Londres et Sheffield auraient introduit le passing au Nord[20]. C'est la version de Charles Alcock, qui situe en 1883 la première vraie démonstration de passing à Londres par le Blackburn Olympic. Entre ces deux dates, la nouvelle façon de jouer trouve refuge en Écosse[21].

Finale de la FA Cup 1905

Le professionnalisme est autorisé en 1885 et le premier championnat se dispute en 1888-1889. La Fédération anglaise tient un rôle prépondérant dans cette évolution, imposant notamment un règlement unique en créant la FA Cup, puis les clubs prennent l'ascendant[22]. La création du championnat (League) n'est pas le fait de la Fédération mais une initiative des clubs cherchant à présenter un calendrier stable et cohérent. L'existence d'un réseau ferroviaire rend possible cette évolution initiée par William McGregor, président d'Aston Villa[23]. Ce premier championnat est professionnel, et aucun club du Sud du pays n'y participe.

L'Angleterre est alors coupée en deux : le Nord acceptant pleinement le professionnalisme et le Sud le rejetant. Cette différence a des explications sociales. Le Sud de l'Angleterre est dominé par l'esprit classique des clubs sportifs réservés à une élite sociale. Dans le Nord dominé par l'industrie, le football professionnel est dirigé par des grands patrons n'hésitant pas à rémunérer leurs joueurs pour renforcer leur équipe, de la même façon qu'ils recrutent de meilleurs ingénieurs pour renforcer leurs entreprises[24]. Pendant cinq saisons, le championnat se limite aux seuls clubs du Nord. Le club londonien d'Arsenal passe professionnel en 1891[25]. La ligue de Londres exclut alors de ses compétitions les Gunners d'Arsenal[26] qui rejoignent la League en 1893. La Southern League est créée en réaction (1894)[27]. Cette compétition s'ouvre progressivement au professionnalisme mais ne peut éviter les départs de nombreux clubs vers la League. Les meilleurs clubs encore en Southern League sont incorporés au championnat en 1920[28].

La première rencontre de l'équipe d'Angleterre de football a lieu le 30 novembre 1872 contre son voisin : l'Équipe d'Écosse de football, soit quelques mois avant la fondation officielle de la Fédération écossaise[29].

Les Britanniques jouent un rôle important dans la diffusion du football, notamment grâce aux ouvriers dépêchés aux quatre coins du monde pour mener à bien des chantiers. Le football est par exemple introduit en Amérique du Sud par les ouvriers travaillant sur les chantiers des lignes ferroviaires. Ils montent des équipes et mettent en place des compétitions d'abord réservées aux seuls joueurs britanniques, et qui s'ouvrent progressivement aux joueurs puis aux clubs locaux.

Stades[modifier | modifier le code]

Rang Stade Capacité Équipe résidente Division Notes
1 Wembley Stadium 90 000 Équipe d'Angleterre Stade national Plus grand stade d'Angleterre. L'inauguration du "New Wembley" a eu lieu en 2007.
2 Old Trafford 75 787 Manchester United Premier League Plus grand stade de la Premier League.
3 Emirates Stadium 60 432 Arsenal FC Premier League Connu également sous le nom d'Ashburton Grove. Inauguré en 2006.
4 St James' Park 52 387 Newcastle United Premier League Projet d'agrandissement du stade à 60 000 places.
5 Stadium of Light 49 000 Sunderland AFC Premier League
6 Etihad Stadium 47 726 Manchester City Premier League Le stade a été originellement construit pour les Jeux du Commonwealth en 2002.
7 Anfield 45 522 Liverpool Premier League Projet d'un nouveau stade, le Stanley Park Stadium, d'une capacité de 60 000 à 80 000 places.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Angleterre : un tournant dans les compétitions outre-Manche », sur footofeminin.fr,‎ 25 juillet 2010 (consulté le 27 juillet 2010)
  2. (en) League & Premiership sur footballsite.co.uk
  3. Il y a 14 clubs en 1891-1892.
  4. Le championnat de First Division comporte à l'origine 16 clubs puis s'élargit à 18 clubs en 1898-1899 et 20 en 1905-1906. Le championnat se stabilise à 22 équipes à partir de 1919-1920, puis revient à 21 en 1987-1988, 20 en 1988-1989 et 22 en 1991-1992.
  5. La Second Division commence avec 15 clubs et passe à 16 clubs en 1893-1894, à 18 en 1897-1898, à 20 en 1904-1905, à 22 en 1918-1919, à 23 en 1986-1987 et enfin 24 en 1987-1988.
  6. Le passage à 2*24 a lieu en 1950.
  7. Le passage à 22 clubs a lieu en 1991-1992.
  8. 20 clubs puis 22 à partir de 1981-1982.
  9. La Premier League comporte d'abord 22 clubs puis 20 à partir de 1995-1996.
  10. La First Division passe de 22 à 24 clubs en 1995-1996.
  11. Le passage à 24 clubs a lieu en 1995-1996.
  12. 24 clubs à partir de 2006-2007.
  13. Jean-Michel Mehl, Les jeux au royaume de France du XIIIe au début du XVIe siècle, Paris, Fayard, 1990, p.72 (ISBN 2213025916)
  14. Les interdits anglais mentionnent toujours que seule la pratique du tir à l'arc est recommandée. Les arcs longs anglais (long bow) étaient alors le principal point fort de l'armée anglaise mais pour manier ce type d'arc, il faut pratiquer quotidiennement. L'armée anglaise adopte le mousquet et abandonne l'arc en 1595. Les loisirs des Anglais peuvent alors se diversifier.
  15. « Et l’Écosse inventa le foot », lequipe.fr, 18 octobre 2011.
  16. Jean-Michel Mehl, op. cit., p.258
  17. (en) Dave Russell, op.cit., p.9
  18. a et b (en) Graham Williams, op. cit., p.13
  19. (en) « England - Tommy Youdan Cup 1867 » sur le site de RSSSF. Consulté le 2 mai 2008.
  20. (en) Geoffrey Green, The Official History of the F.A. Cup, Londres, The sportmans book club, 1960, p.17
  21. (en) « Early Scottish Football » sur le site de The Association of Football Statisticians. Consulté le 27 mars 2008.
  22. (en) Graham Williams, op. cit., chapitre « All power to the clubs » p.102-111
  23. (en) Steven Tischler, Footballers and Businessmen. The origins of Professionnal Soccer in England, New York-Londres, Holmes & Meier, 1981, p. 57 (ISBN 0841906580)
  24. (en) Steven Tischler, op. cit., chapitre « Directors » p.69-111
  25. (en) Phil Soar et Martin Tyler, The Official Illustrated History of Arsenal, Londres, Hamlyn, p.25 (ISBN 0600596931)
  26. (en) Phil Soar et Martin Tyler, op. cit., p.26
  27. (en) Leigh Edwards, The Official Centenary History of the Southern League (1894-1994), Halesowen (West Midlands), Paper Plane, 1993, p.16 (ISBN 1871872081)
  28. (en) Leigh Edwards, op. cit., p.47
  29. (en) Compte rendu du match Écosse-Angleterre du 30 novembre 1872 sur le site officiel de la Fédération anglaise de football. Consulté le 23 mars 2008.

Liens externes[modifier | modifier le code]