Fondmetal GR01

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fondmetal GR01
Fondmetal GR01
La Fondmetal GR01 d'Andrea Chiesa au Grand Prix de Monaco 1992
Présentation
Équipe Drapeau : Italie Fondmetal F1
Constructeur Fondmetal
Année du modèle 1992
Concepteurs Robin Herd
Tim Holloway
Tino Belli
Spécifications techniques
Châssis Monocoque moulée en fibre de carbone
Suspension avant Poussoirs, amortisseurs Koni
Suspension arrière Poussoirs, amortisseurs Koni
Nom du moteur Ford Cosworth HBA5
Cylindrée 3 494 cm³
660 ch à 12 000 tr/min
Configuration V8 à 75°
Nombre de rapports 6 + marche arrière
Système de freinage Disques Carbone Industrie et étriers Brembo
Poids 505 kg
Dimensions Empattement : 2875 mm
Voie avant : 1800 mm
Voie arrière : 1680 mm
Carburant Agip
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes 14. Drapeau : Suisse Andrea Chiesa
15. Drapeau : Italie Gabriele Tarquini
Début Grand Prix automobile d'Afrique du Sud 1992
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
8000
Championnat constructeur 14e avec aucun point

Chronologie des modèles (1992)

La Fondmetal GR01 est une monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie Fondmetal lors de huit des seize courses de la saison 1992 de Formule 1. Elle est pilotée par le Suisse Andrea Chiesa et l'Italien Gabriele Tarquini. Il s'agit d'une légère évolution du châssis Fondmetal F1 de 1991, la principale différence résidant dans le moteur Ford-Cosworth HBA5 de la GR01, plus puissant de quarante chevaux que le bloc Ford-Cosworth DFR de sa devancière.

Historique[modifier | modifier le code]

La saison commence en Afrique du Sud, où Tarquini se qualifie en quinzième position et Chiesa effectue le vingt-huitième temps des qualifications, à près de deux secondes de son équipier. Avec seulement vingt-six places qualificatives, le Suisse ne prend pas part à la course, lors de laquelle Tarquini abandonne au bout de vingt-trois tours sur un problème de moteur[1],[2].

Au Mexique, Tarquini réalise le quatorzième temps qualificatif, devançant son équipier, auteur du vingt-troisième temps, de près d'une seconde. En course, Chiesa abandonne à la suite d'un tête-à-queue au trente-septième tour tandis que l'Italien casse son embrayage huit boucles plus loin[3],[4]. Une casse de radiateur l'oblige à abandonner à neuf tours de l'arrivée du Grand Prix du Brésil alors qu'il était parti dix-neuvième, alors que Chiesa a échoué à se qualifier pour deux dixièmes[5],[6].

En Espagne, les deux pilotes font jeu égal, Tarquini, dix-huitième des qualifications, ne bat Chiesa, vingtième, que pour seize centièmes de seconde. Ils abandonnent néanmoins tous deux sur un tête-à-queue causée par une piste détrempée, à l'instar de nombreux autres concurrents[7],[8]. Au Grand Prix de Saint-Marin, seul Tarquini se qualifie, Chiesa échouant avec le vingt-huitième temps des qualifications. Une surchauffe de son moteur Ford-Cosworth oblige cependant l'Italien à mettre un terme à sa course après vingt-quatre tours parcourus[9],[10].

À Monaco, Chiesa ne devance que la March CG911B de Paul Belomondo quand Tarquini, plus rapide de plus d'une seconde, obtient la vingt-cinquième place sur la grille. Cependant, les problèmes de fiabilité de sa GR01 continuent puisqu'il abandonne après seulement neuf tours à cause de la surchauffe de son moteur[11],[12].

Après un déverminage sur le circuit de Fiorano, la nouvelle Fondmetal GR02 est engagée à partir du Grand Prix du Canada[13]. Seul Tarquini, bien plus rapide que Chiesa, dispose du nouveau châssis pour cette manche. S'il se qualifie en dix-huitième position, retrouvant le niveau de compétitivité affiché de début de saison, Chiesa, vingt-neuvième, ne participe à la course et rend deux secondes à la nouvelle monoplace[14].

Chiesa retrouve une dernière fois la GR01 en Grande-Bretagne, celui-ci ayant endommagé sa GR02 au Grand Prix de France. Il échoue encore à se qualifier, en réalisant le vingt-neuvième temps de la qualification, à 3,7 secondes de Tarquini, quinzième[15].

La GR02 est ensuite engagée pour le reste de la saison.

Résultats en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Photo de la GR01 de Chiesa en tête-à-queue dans les rues de Monaci
Andrea Chiesa en tête-à-queue dans les rues de Monaco.
Résultats détaillés de la Fondmetal GR01 en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1992 Fondmetal F1 Ford-Cosworth V8 HBA5 Goodyear AFS MEX BRÉ ESP SMR MON CAN FRA GBR ALL HON BEL ITA POR JAP AUS 0 14e
Andrea Chiesa Nq Abd Nq Abd Nq Nq Nq Nq
Gabriele Tarquini Abd Abd Abd Abd Abd Abd

Légende : ici

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qualifications du Grand Prix d'Afrique du Sud 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  2. « Classement du Grand Prix d'Afrique du Sud 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  3. « Qualifications du Grand Prix du Mexique 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  4. « Classement du Grand Prix du Mexique 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  5. « Qualifications du Grand Prix du Brésil 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  6. « Classement du Grand Prix du Brésil 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  7. « Qualifications du Grand Prix d'Espagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  8. « Classement du Grand Prix d'Espagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  9. « Qualifications du Grand Prix de Saint-Marin 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  10. « Classement du Grand Prix de Saint-Marin 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  11. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  12. « Classement du Grand Prix de Monaco 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  13. (en) « The month in Motor Sport », Motor Sport Magazine,‎ , p. 4 à 6
  14. « Qualifications du Grand Prix du Canada 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)
  15. « Qualifications du Grand Prix de Grande-Bretagne 1992 », sur statsf1.com (consulté le 29 août 2016)