Goiânia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville du Brésil
Cet article est une ébauche concernant une ville du Brésil.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Goiânia
Blason de Goiânia
Héraldique
Drapeau de Goiânia
Drapeau
Image illustrative de l'article Goiânia
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
État Goiás Goiás
Maire Paulo Garcia (PT)
Code postal 74000-000
Indicatif 062
Démographie
Gentilé goianiense
Population 1 265 394 hab. (2008)
Densité 1 711 hab./km2
Géographie
Coordonnées 16° 24′ 16″ S 49° 09′ 05″ O / -16.4044, -49.151416° 24′ 16″ Sud 49° 09′ 05″ Ouest / -16.4044, -49.1514
Altitude 749 m
Superficie 73 949,2 ha = 739,492 km2
Divers
Date de fondation
Création de la municipalité Décret nº 327 de l'État de Goiás du
Localisation
Localisation de Goiânia sur une carte
Localisation de Goiânia sur une carte

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
Goiânia

Géolocalisation sur la carte : Brésil

Voir la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
Goiânia
Liens
Site web http://www.goiania.go.gov.br

Goiânia est la capitale et la plus grande ville de l'état brésilien de Goiás. Elle fut fondée en 1933 [1] et substitua à partir de 1937 la ville de Goiás comme capitale de l'État. Sa population au recensement de 2010 s'élevait à 1 302 001 habitants, et était de 1 430 697 habitants en 2015 selon l'estimation de l'Institut Brésilien de Géographie et Statistique. La commune s'étend sur 739,5 km². L'altitude à son centre est de 749 mètres.

La région métropolitaine de Goiânia a plus ou moins 2 063 744 habitants, ce qui en fait la seconde ville la plus peuplée de la région Centre-ouest, derrière Brasilia.

Goiânia constitue avec la Capitale Fédérale un axe dit « axe Goiânia-Brasília », qui représente une des plus grosses concentrations de population et de consommateurs du pays avec plus de six millions d'habitants sur une zone étroite et allongée de 200 km d'extension, formant ainsi la troisième concentration de population du Brésil.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

Paulo Garcia (PT) devient maire de Goiânia en 2010, succédant à Iris Rezende (PMDB), maire depuis 2005.

Culture[modifier | modifier le code]

L'Académie Goianiense de lettres (Academia Goianiense de Letras), ce qui a comme son premier président Emídio Brasileiro, représente les principaux auteurs goianienses[2].

À voir[modifier | modifier le code]

  • Palácio das Esmeraldas
  • Torre do Relógio
  • Teatro de Goiânia
  • Zoo
  • Bosque dos Buritis
  • Parque Vaca Brava
  • Museu Estadual Professor Zoroastro Artiaga
  • Museu Antropológico da Universidade Federal de Goiás
  • Museu Pedro Ludovico Teixeira
  • Museu de Arte Contemporânea
  • Monumento às Três Raças
  • Monumento ao Bandeirante

Centres culturels[modifier | modifier le code]

  • Centro de Cultura e Convenções
  • Centro Cultural Gustav Ritter
  • Centro Cultural Marietta Teles
    • Cine Cultura
    • Galeria Frei Confaloni
    • Galeria de Arte Primitivista - Sebastião dos Reis
    • Gibiteca
    • Biblioteca Pio Vargas
  • Centro Cultural Martim Cererê
  • Centro Livre de artes CLA
  • Casa das Artes
  • Centro Municipal de Cultura Goiânia Ouro
  • Escola de artes Veiga Valle
  • CEP em artes Baseileu França
  • Centro Cultural Octo Marques

Accident nucléaire[modifier | modifier le code]

L'accident nucléaire de Goiânia s'est produit en 1987 et a fait plus de 1000 victimes[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. {cf. Tristes tropiques. Claude Lévi-Strauss}
  2. AGNL, Site Académie Goianiense des Lettres
  3. http://www.dissident-media.org/infonucleaire/news_goia.html

Liens externes[modifier | modifier le code]