Füchse Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Füchse Berlin
Logo du Füchse Berlin

Généralités
Fondation 1891
Couleurs Vert et blanc
Salle Max Schmeling-Halle
(8 500 places)
Siège Füchse Berlin, Charlottenstraße 60, D-10117 Berlin
Championnat actuel Championnat d'Allemagne
Président Drapeau : Allemagne Frank Steffel
Entraîneur Drapeau : Bosnie-Herzégovine/Drapeau : Allemagne Velimir Petković
Site web www.fuechse-berlin.de
Palmarès principal
National[1] Coupe d'Allemagne (1)
International[1] Coupe EHF (2)
Coupe du monde des clubs (2)

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Bundesliga 2018-2019
0

La section handball du Reinickendorfer Füchse, couramment appelée Füchse Berlin (Les Renards de Berlin), est un club allemand de handball fondé en 1891 dans la ville de Berlin. Le club évolue en Bundesliga depuis 2007. Le club possède également une équipe féminine qui évolue en 2.Bundesliga.

Vainqueur de la Coupe d'Allemagne en 2014, le club remporte l'année suivante la Coupe EHF puis la Coupe du monde des clubs à deux reprises en 2015 et 2016. En 2018, il remporte sa seconde Coupe EHF.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le club fait partie du club omnisports du Reinickendorfer Füchse qui fut fondé le 28 janvier 1891, la section handball ayant vu le jour peu de temps après.

Première montée en puissance[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 1981/1982, le Füchse Berlin disputa sa première saison parmi l'élite, saison qui finit par une très belle troisième place synonyme de qualification pour la Coupe IHF la saison suivante; une saison qui fut quant à elle moins satisfaisante que la saison précédente, puisque le club berlinois finit sixième du championnat et ne fut donc pas qualifié pour à nouveau participer à une coupe d'Europe la saison suivante. En Coupe d'Allemagne, le club est éliminé en huitièmes de finale par le futur vainqueur de la compétition et également le futur champion d'Allemagne, le VfL Gummersbach.

Cette saison 1982/1983 fut aussi la saison où le club se fit connaître en Europe, avec un assez beau parcours européen puisque le Füchse Berlin se débarrassa d'un des plus importants club d'Handball en Espagne, le BM Granollers, puisqu'il s'imposa 23 à 20 en Espagne puis 29 à 18 à Berlin. En quarts de finale, c'est au tour du club est-allemand du SC Empor Rostock de se faire éliminer par le Füchse Berlin : victorieux 18 à 16 à Rostock, le club s'incline 12 à 14 à domicile mais se qualifie selon la règle du nombre de buts marqués à l'extérieur. La première campagne européenne du club se termina en demi-finale, le club s'inclinant à deux reprises face aux ukrainiens du ZTR Zaporozhye, futurs vainqueurs de la compétition, 15 à 19 à l'extérieur et 15 à 17 à domicile.

La saison 1983/1984 se finit sur une sixième place tout comme la saison précédente néanmoins, le Füchse Berlin fit une remarquable campagne en Coupe d'Allemagne allant jusqu'en finale où il se fit battre par le TV Großwallstadt. Toutefois, ce dernier étant également champion d'Allemagne, le Füchse Berlin fut ainsi qualifié pour la Coupe des coupes la saison suivante.

La saison 1984/1985 se finit sur une neuvième place, une régression qui se fit remarquer par rapport aux dernières saisons, tandis qu'en Coupe des coupes le club se fit éliminer par le club suisse du TSV St. Otmar Saint-Gall en huitièmes de finale malgré une victoire à domicile 20-16, le club ne put rien faire en Suisse où il perdit 12-23.

La saison 1985/1986 fut synonyme de relégation en Bundesliga car le Füchse Berlin loupa entièrement sa saison finissant quatorzième avec seulement deux victoires et deux matchs nuls ce qui fut synonyme de relégation ; une véritable descente aux enfers puisque, la saison suivante, le club finit treizième de la 2.Bundesliga durant la saison 1986/1987 et dut redescendre encore d'un niveau.

Les retrouvailles avec le haut niveau[modifier | modifier le code]

L'équipe pro en 2009

Après être resté de nombreuses saisons dans les ligues inférieures, le club retrouve tout d'abord la 2.Bundesliga en 2002. Toutefois, les saisons qui suivirent furent assez éprouvantes car le club flirta avec la relégation finissant quinzième sur dix-huit en 2003 soit premier non relégable, quatorzième sur dix-huit en 2004, douzième sur dix-huit en 2005.

Cette même année fut marquée par l'arrivée de l'ancien entraîneur de l'équipe d'Égypte de handball masculin, Jörn-Uwe Lommel, qui après avoir terminé sur une treizième place sur les vingt en 2006, fit lors de la saison suivante, une incroyable saison avec le Füchse Berlin qui termina premier du championnat, synonyme de retrouvaille avec le haut niveau pour le club.

La saison 2007/2008 se conclut par une honnête douzième place sur dix-huit alors qu'en Coupe d'Allemagne, le club termina sa campagne au troisième tour où il fut éliminé par le HSG Düsseldorf.

La saison 2008/2009 se conclut par une dixième place sur dix-huit, soit deux places de mieux que la saison précédente tandis qu'en Coupe d'Allemagne, le club termina une nouvelle fois au troisième tour où il fut éliminé par le SG Flensburg-Handewitt. La saison 2009/2010, avec un nouvel entraîneur aux commandes, Dagur Sigurdsson, qui emmena le Füchse Berlin à mi-classement, soit à la neuvième place sur dix-huit, une place de plus que la saison précédente tandis qu'en Coupe d'Allemagne, le club se fit éliminer au deuxième tour où il perdit sur le score de 26 à 34 face aux futurs champions, le THW Kiel.

À l'aube de la saison 2010/2011, le club fit quelques transferts dans le but de renforcer le noyau de l'équipe parmi lesquels l'arrière droit islandais Alexander Petersson, venu du SG Flensburg-Handewitt, ou encore le demi-centre croate Denis Špoljarić, venu du RK Zagreb. Cette saison se termina par une nette progression, le club passant de la neuvième à une troisième place synonyme de qualification pour la Ligue des Champions.

En Coupe d'Allemagne, le club atteignit cette fois les quarts de finale où il fut de nouveau défait par le THW Kiel 25 à 31.

Avant le début de la saison 2011/2012, le club berlinois recruta notamment le demi-centre espagnol Iker Romero, venu du FC Barcelone, et l'arrière gauche suédois Jonathan Stenbäcken, venu de l'IK Sävehof.

Lors de la saison, le Füchse Berlin finit sur une troisième place tout comme durant la saison précédente alors qu'en Coupe d'Allemagne, il fut éliminé en huitièmes de finale par le THW Kiel pour la troisième fois d'affilée, 28 à 39. En Ligue des champions, compétition que le Füchse Berlin disputait pour la première fois, le club passa les phases de poule terminant troisième du groupe B derrière les Espagnols du BM Atlético de Madrid et les Hongrois du KC Veszprém, mais devant les Polonais du KS Vive Targi Kielce.

En huitièmes de finale, le Füchse Berlin élimina ses compatriotes du HSV Hambourg sur le score de 32 à 30 à domicile et de 24 à 23 à l'extérieur. En quarts de finale, alors que les Espagnols du Reale Ademar León semblent à priori à leur portée, le club est défait très lourdement lors du match aller, 23 à 34. Malgré tout, ils parviennent au match retour à remonter ce handicap de onze buts en s'imposant sur le même écart, 29 à 18, obtenant ainsi sa qualification pour le Final Four à la Lanxess Arena de Cologne grâce à la règle du nombre de buts inscrits à l'extérieur. En demi-finale, face au grand THW Kiel, Berlin réalise une bonne prestation et ne s'incline que d'un petit but, 24 à 25. Finalement, le Füchse Berlin termine quatrième de la Coupe d'Europe la plus relevée pour les clubs, puisqu'il s'incline 21 à 26 face aux Danois de l'AG Copenhague qui faisaient eux aussi leur première expérience en Ligue des champions.

Avec l'arrivée de l'international russe Konstantine Igropoulo venu du FC Barcelone et de l'international norvégien Børge Lund venu de Rhein-Neckar Löwen, le club commença cette nouvelle saison 2012/2013 avec de nouvelles ambitions. Cependant, celle-ci se termina par une petite régression puisque le club ne termina qu'à la quatrième place et fut donc qualifié pour la Coupe EHF la saison suivante. En Coupe d'Allemagne, le club berlinois fut éliminé au troisième tour par le club du TuS Nettelstedt-Lübbecke 32 à 28.

En Ligue des champions, le Füchse Berlin passa les phases de poules en terminant deuxième du groupe D derrière les Espagnols du FC Barcelone et devant les Biélorusses du HC Dinamo Minsk et les Hongrois du SC Pick Szeged. En huitièmes de finale, face au BM Atlético de Madrid, finaliste de 6 des 8 dernières éditions, le club réalise un très bon match nul à Madrid 29 à 29 au match aller, mais s'est incliné in extremis à Berlin 26 à 27 grâce à un but de Lazarov à 25 secondes de la fin puis une parade décisive d'Hombrados à cinq secondes de la fin[2].

Au terme de la saison 2014/2015, le Füchse Berlin finit cinquième du Championnat d'Allemagne et fut donc qualifié pour la Coupe EHF mais le club était déjà qualifié pour cette coupe européenne car il réussit à réaliser l'exploit de remporter son premier sacre en gagnant la Coupe d'Allemagne au détriment du SG Flensburg-Handewitt battu 21 à 22 lors d'un match à haute tension.

Alors qu'en Coupe EHF, le Füchse Berlin a l'avantage d'organiser le Final Four qui a lieu à domicile à la Max Schmeling-Halle, si bien que l'objectif du club est de remporter cette coupe d'Europe. Opposé au club biélorusse du HC Meshkov Brest lors du troisième tour de qualification, il sort vainqueur de la double confrontation avec un total de 41 à 43 et se qualifie donc pour la phase de groupe. Placé dans le groupe D avec les Roumains du HCM Constanța, les Français du Chambéry Savoie Handball et les Slovaques du HC Sporta Hlohovec, le club finit victorieux de ce groupe et se qualifie donc pour le Final Four qui a lieu à domicile. Toutefois, en demi-finale, le club se fait surprendre par le club hongrois du SC Pick Szeged (22-24) et laisse son bourreau jouer la finale qu'il remporte face au Montpellier AHB. Si les Berlinois remportent le match pour la troisième place face au HCM Constanța (29-28), cela ne rattrape pas la déception pour le club, le public et même tout le handball allemand après dix victoires consécutives d'un club allemand en Coupe EHF.

La saison suivante, le club berlinois joue à nouveau la Coupe EHF. Après avoir éliminé les Français du HBC Nantes au troisième tour de qualification, le club termine premier du groupe 3 devant les Danois du Skjern Håndbold, les Portugais du FC Porto Vitalis et les Serbes du RK Vojvodina Novi Sad et obtient ainsi directement sa qualification pour le Final Four, à nouveau organisé à domicile. Les Berlinois ne laissent pas cette fois passer leur chance : vainqueur en demi-finale du Skjern Håndbold (27-23), les Renards sont opposés en finale au vainqueur de la Ligue des champions de l'édition 2013, leurs compatriotes du HSV Hambourg. Face à une équipe qui a rencontré d'importants problèmes financiers, le Füchse remporte son premier sacre européen grâce à sa victoire 30 à 27.

En Championnat, les Renards réalisent leur pire saison depuis la saison 2009/2010, puisqu'ils terminent septième et ne sont en priori pas qualifié en Coupe d'Europe mais le fait qu'ils aient gagné la précédente édition de la Coupe EHF, les fait directement se qualifier pour le troisième tour de la Coupe EHF 2015-2016.

Section féminine[modifier | modifier le code]

A partir de la saison 2012-2013 l'équipe féminine joue en 2eme Bundesliga, en mai 2014 elle réusit à se qualifier pour la 1.Bundesliga à trois journées de la fin du championnat.

Le 31 mars 2016, le club annonce qu'il ne demandera pas de licence pour la saison 2016-2017, le club sera rétrogradé en 3e division. En fin de saison l'équipe féminine remonte en 2.Bundesliga sans avoir perdu un seul match[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès de la section handball du Füchse Berlin
Compétitions internationales Compétitions nationales

Parcours détaillé du Füchse Berlin[modifier | modifier le code]

Saison Championnat Place V N D Buts Points Meilleur buteur Coupe d'Allemagne Coupes d'Europe* Coupe du monde
1981/1982 Division 1 3 (14) 14 6 6 532:492 34 Drapeau : Allemagne Walter Don 115/82 Seizième de finale non qualifié pas de compétition
1982/1983 Division 1 6 (13) 11 4 9 475:441 26 Drapeau : Allemagne Walter Don 115/77 Quart de finale IHF : Demi-finale
1983/1984 Division 1 6 (14) 12 4 10 538:537 28 Drapeau : Allemagne Walter Don 121/68 Finale non qualifié
1984/1985 Division 1 9 (14) 8 6 12 559:562 22 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Vladimir Vukoje 155/56 ? CVC : Huitièmes de finale
1985/1986 Division 1 14 (14) 2 2 22 501:654 6 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Jovica Elezović 183/68 ? non qualifié
Division 2 entre 1986 et 2007
2007/2008 Division 1 11 (18) 11 3 20 941:1018 25 Drapeau : Autriche Konrad Wilczynski 237/127 Troisième tour non qualifié non qualifié
2008/2009 Division 1 10 (18) 13 4 17 1023:1039 30 Drapeau : Pologne Michał Kubisztal 180/22 Troisième tour non qualifié pas de compétition
2009/2010 Division 1 9 (18) 20 0 14 977:943 40 Drapeau : Pays-Bas Mark Bult 123/38 Deuxième tour non qualifié
2010/2011 Division 1 3 (18) 26 3 5 967:860 55 Drapeau : Allemagne S-S. Christophersen 153/0 Quart de finale non qualifié non qualifié
2011/2012 Division 1 3 (18) 25 3 6 1016:877 53 Drapeau : Croatie Ivan Ninčević 156/42 Huitièmes de finale LDC : Quatrième non qualifié
2012/2013 Division 1 4 (18) 24 3 7 976:892 51 Drapeau : Russie Konstantine Igropoulo 156/42 Troisième tour LDC : Huitièmes de finale non qualifié
2013/2014 Division 1 5 (18) 22 2 10 953:882 46 Drapeau : Russie Konstantine Igropoulo 158 Vainqueur EHF : Troisième non qualifié
2014/2015 Division 1 7e (19) 18 4 14 997:1004 40 Drapeau : Serbie Petar Nenadić 169 Demi-finale EHF : Vainqueur non qualifié
2015/2016 Division 1 5e (17) 19 4 9 909:825 42 Drapeau : Serbie Petar Nenadić (229)[4] ? EHF : 3e tour Vainqueur
2016/2017 Division 1 4e (18) 23 5 6 986:889 51 Drapeau : Serbie Petar Nenadić (182) 1/8 de finale EHF : Finaliste Vainqueur
2017/2018 Division 1 3e (18) 25 3 6 968:875 53 Drapeau : Danemark Hans Lindberg (169) 1/4 de finale EHF : Vainqueur Finaliste
2018/2019 Division 1 en cours en cours EHF : en cours à venir

* Légende : LDC=Ligue Des Champions; CVC=Coupe des Vainqueurs de Coupe; IHF/EHF= Coupe IHF/EHF;

Effectif 2017-2018[modifier | modifier le code]

Les Füchse Berlin en août 2012 à la EVFH-Cup
La paire de gardiens Silvio Heinevetter et Petr Štochl
Effectif 2017-2018 du Füchse Berlin
Nat. Nom Poste Naissance Ancien club Sélection
12 Drapeau de l'Allemagne Silvio Heinevetter Gardien 21/10/1984 Drapeau de l'Allemagne SC Magdebourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne
16 Drapeau de l'Allemagne Fredrik Genz Gardien 08/03/1997 Drapeau de l'Allemagne Dormagener HCR -
71 Drapeau de la République tchèque Petr Štochl Gardien 24/04/1976 Drapeau de la France Istres OPH Drapeau de la République tchèque Rép.Tchèque
3 Drapeau de l'Allemagne Fabian Wiede Arrière droit 08/02/1994 Formé au club Drapeau de l'Allemagne Allemagne
4 Drapeau de l'Islande Bjarki Már Elísson Ailier gauche 16/05/1990 Drapeau de l'Allemagne ThSV Eisenach Drapeau de l'Islande Islande
6 Drapeau : Croatie Drago Vuković Demi-centre 03/08/1983 Drapeau : Allemagne TuS Nettelstedt-Lübbecke Drapeau de la Croatie Croatie
7 Drapeau de l'Allemagne Kevin Struck Arrière/ailier gauche 31/12/1996 Drapeau de l'Allemagne ThSV Eisenach -
9 Drapeau de la Croatie Stipe Mandalinić Arrière droit 09/09/1992 Drapeau de la Croatie RK Zagreb Drapeau de la Croatie Croatie
10 Drapeau de la Croatie Jakov Gojun Arrière gauche 18/04/1986 Drapeau de la France Paris SG Drapeau de la Croatie Croatie
13 Drapeau : Serbie Petar Nenadić Demi-centre 28/06/1986 Drapeau : Pologne Wisła Płock Drapeau de la Serbie Serbie
17 Drapeau de l'Espagne Ignacio Plaza Jiménez Pivot 10/01/1994 Drapeau de l'Espagne BM Puerto Sagunto -
18 Drapeau du Danemark Hans Lindberg Ailier droit 01/08/1981 Drapeau de l'Allemagne HSV Hambourg Drapeau du Danemark Danemark
21 Drapeau de la Suède Mattias Zachrisson Ailier droit 22/08/1990 Drapeau de la Suède IF Guif Drapeau de la Suède Suède
23 Drapeau de l'Allemagne Steffen Fäth Arrière gauche 04/04/1990 Drapeau de l'Allemagne HSG Wetzlar Drapeau de l'Allemagne Allemagne
24 Drapeau de l'Allemagne Frederik Simak Arrière gauche 24/01/1998 Formé au club -
28 Drapeau de l'Allemagne Erik Schmidt Pivot 28/12/1992 Drapeau de l'Allemagne TSV Hannovre-B. Drapeau de l'Allemagne Allemagne
35 Drapeau de la Croatie Marko Kopljar Arrière droit 12/02/1986 Drapeau de la Hongrie Veszprém KSE Drapeau de la Croatie Croatie
43 Drapeau de l'Allemagne Christoph Reißky Arrière/Ailier droit 11/08/1995 Drapeau de l'Allemagne TUSEM Essen
95 Drapeau : Allemagne Paul Drux Demi-centre 07/02/1982 Drapeau : Allemagne Frisch Auf Göppingen Drapeau de l'Allemagne Allemagne

Personnalité[modifier | modifier le code]

Entraîneurs successifs[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Joueuses emblématiques[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La Max Schmeling-Halle de Berlin

Depuis la saison 2005/2006, le club évolue dans la Max Schmeling-Halle de Berlin, dont la capacité s'élève à 8 500 places. Pour les grands matchs tels que la réception du FC Barcelone durant la Ligue des champions 2011-2012, le Füchse Berlin reçoit parfois ces adversaires dans l'O2 World dont la capacité s'élève à plus de 15 000 places. Enfin, le club évolue aussi parfois dans le Velodrom de Berlin (5 000 places), comme lors du match face au HC Dinamo Minsk durant la Ligue des champions 2011-2012.

Rivalité[modifier | modifier le code]

Le club ne jouant les premières places en Allemagne que depuis peu de temps n'a pas de rivaux historiques. Actuellement, les matchs les plus tendus du Füchse Berlin sont ceux face aux autres clubs candidats aux titres, à savoir le THW Kiel, le SG Flensburg-Handewitt et les Rhein-Neckar Löwen.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « L'Atletico Madrid s'en sort de justesse », sur LeMatin.ch, (consulté le 9 mars 2014)
  3. (de)Ärger nach Profi-Abschied bei Spreefüxxen - Neuanfang in 3. Liga
  4. Petar Nenadić est également le meilleur buteur du championnat.

Liens externes[modifier | modifier le code]