Émile Courtin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Emile Courtin)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Émile Courtin
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Émile Jules Adrien Courtin
Nationalité
Formation
Activité

Émile Courtin, né le à Soizé en Eure-et-Loir[1] et mort le à Nogent-le-Rotrou[2], est un peintre français[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Émile Courtin est l'élève de Jean Dupas à l'École des beaux-arts de Paris[4]. Il est lauréat de la 23e promotion artistique de la Casa de Velázquez à Madrid[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Évolution stylistique[modifier | modifier le code]

Émile Courtin trouve ses thèmes dans la nature. Les couleurs sont franches, passant progressivement des tons sombres, bleu et vert, de la première période à des couleurs plus claires, jaune et rouge[6].

Peintures[modifier | modifier le code]

  • Hareng, cruche, oursins, 1965, huile sur toile, 81 × 65 cm[7].
  • Maisons sur le port à Guilvinec, 1971, huile sur toile, 73 × 60 cm[8].
  • Bretagne barque et ciel, 1975, huile sur toile, 92 × 73 cm[9].
  • Soize le soir, en premier plan trois peupliers, 1982, huile sur toile, 81 × 54 cm[10].
  • Nature morte aux deux chaises, huile sur toile, 1985, 100 × 81 cm[11].
  • Moulin sous l'orage, huile sur toile, 1990, 100 × 65 cm[12].
  • Petit Bouquet et assiette verte, huile sur toile, 1991, 65 × 54 cm[13].
  • Bouquet de coquelicots au volet, huile sur toile, 81 × 40 × 3 cm[14].
  • Bouquet de fleurs sur un entablement[15].
  • La Cagette de fruits[15].
  • Nature morte au bouquet de fleurs[15].

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1959 : galerie Cardo-Matignon.
  • 1999 : musée de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir).
  • Hôtel-restaurant Le Plat d’Étain, Brou[14].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Selon un critique, en 1977 :

« C'est fort beau et tout plein de lumière[16] »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Lécuyer-Champagne, Emile Courtin, peintre du Perche, Nogent-le-Rotrou, Musée du Château Saint Jean, (ISBN 978-2-9514-2360-2, OCLC 468410891).
  • Alain Valtat, Catalogue Raisonné du Peintre Geoffroy Dauvergne, Sceaux, Lévaña (auto-édition), , 483 p. (OCLC 463998037, notice BnF no FRBNF35857851).

Liens externes[modifier | modifier le code]