Dragon Quest X

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dragon Quest X
Éditeur Square Enix
Développeur Square Enix
Armor Project
Concepteur Jin Fujisawa (directeur)
Yosuke Saito (producteur)

Date de sortie
Genre MMORPG
Mode de jeu Multijoueur
Plate-forme Wii, Wii U, Windows, Nintendo 3DS, PlayStation 4
Contrôle Clavier

Dragon Quest X: Mezameshi itsutsu no shuzoku Online (ドラゴンクエストX 目覚めし五つの種族 オンライン, Doragon Kuesuto Ten: Mezameshi Itsutsu no Shuzoku Onrain?) est le dixième opus de la série Dragon Quest développé et édité par Square Enix. Il a été annoncé le au cours d'une conférence organisée par Yūji Horii, créateur de la série[1]. Le jeu est sorti au Japon le 2 août 2012 sur Wii, puis sur Wii U le 30 mars 2013[2], sous Windows le 26 septembre 2013, sur Android le 16 décembre 2013 via NTT DoCoMo et un service cloud[3], et sur Nintendo 3DS le 4 septembre 2014[4].

Une seconde version intitulée Dragon Quest X: Nemureru yūsha to michibiki no meiyū Online (ドラゴンクエストX 眠れる勇者と導きの盟友 オンライン, Doragon Kuesuto Ten nemureru yūsha to michibiki no meiyū Onrain?) est sortie le 5 décembre 2013 au Japon. Une troisième version intitulée Dragon Quest X: Inishie no ryū no denshō Online (ドラゴンクエストX いにしえの竜の伝承 オンライン, Doragon Kuesuto Ten Inishie no ryū no denshō Onrain?) est sortie le 30 avril 2015. En juillet 2015, Square Enix annonce la sortie du jeu sur PlayStation 4, et évoque la possibilité d'une sortie sur Nintendo NX[5],[6].

Trame[modifier | modifier le code]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

À la différence des autres Dragon Quest, Dragon Quest X est un MMORPG. De ce fait, excepté pour les premières heures de jeu, une connexion à internet permanente est requise pour pouvoir jouer[7]. Malgré cet aspect online, le jeu est tout de même réalisable en solo, avec la possibilité de recruter jusqu'à 3 mercenaires pour aider le joueur[8].

Le jeu offre la possibilité d'incarner six races différentes : les humains, les ogres, les elfes, les nains, les pukuripos et les wedis. Elles sont réparties sur les cinq continents du nouveau monde appelé Astortia[8]. En plus de ces six races, six vocations sont disponibles dès le début du jeu : guerrier, mage, prêtre, artiste martial, voleur et troubadour[9].

Il est possible de commencer le jeu sur une plate-forme pour poursuivre l'aventure sur une autre[8]. Le jeu propose également une connectivité avec la 3DS, avec la possibilité de partager les différentes données des personnages via le Street Pass[8].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le magazine Famitsu donne la note de 36/40 au jeu[10].

En mars 2014, le jeu s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dragon Quest X annoncé sur Wii. Consulté le 10 décembre 2008
  2. Dragon Quest X sur Wii U : le 30 mars prochain au Japon sur http://www.p-nintendo.com
  3. (en) « Dragon Quest X Heads To The Cloud On December 16 », sur siliconera (consulté le 11 juillet 2014)
  4. (en) « Dragon Quest X Coming to the 3DS in September », sur IGN (consulté le 11 juillet 2014)
  5. (en) « Dragon Quest X Getting PS4, NX Versions », sur Anime News Network,‎ (consulté le 30 juillet 2015).
  6. « Square Enix en discussion pour créer deux jeux sur Nintendo NX », sur IGN,‎ (consulté le 30 juillet 2015).
  7. « Connexion internet requise pour Dragon Quest X », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 décembre 2011)
  8. a, b, c et d « Dragon Quest X se la joue MMO », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 décembre 2011)
  9. « Vocations et pays des elfes », sur Jeuxvideo.com (consulté le 4 décembre 2011)
  10. (en) « Japan Review Check 8/29: Dragon Quest 10, Max Payne 3 », sur polygon.com,‎ (consulté le 30 juillet 2015).
  11. « Dragon Quest 10 est millionnaire », sur Jeuxvideo.com (consulté le 11 juillet 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]