Dominique Chauvel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dominique Chauvel
Illustration.
Fonctions
Maire de Saint-Valery-en-Caux
En fonction depuis le
(5 ans et 15 jours)
Élection
Prédécesseur Gérard Mauger
Députée française

(5 ans)
Élection 17 juin 2012
Circonscription 10e de la Seine-Maritime
Législature XIVe (Cinquième République)
Groupe politique SRC (2012-2016)
NI (2016-2017)
Prédécesseur Alfred Trassy-Paillogues
Successeur Xavier Batut
Conseillère générale de la Seine-Maritime

(11 ans et 5 jours)
Élection 28 mars 2004
Réélection 20 mars 2011
Circonscription Canton de Fontaine-le-Dun
Prédécesseur Marie-Bernard Ducroix
Successeur Canton supprimé
Maire de Sotteville-sur-Mer

(12 ans, 7 mois et 10 jours)
Successeur Benoît Moreau
Biographie
Date de naissance (61 ans)
Lieu de naissance Auchel (France)
Nationalité Française
Parti politique Parti socialiste

Dominique Chauvel, née le à Auchel (Pas-de-Calais), est une femme politique française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Mariée et mère de deux enfants, elle obtient son certificat d’études à Roubaix en 1971, avant d’arrêter ses études.

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Conseillère municipale de Sotteville-sur-Mer en 1992, Dominique Chauvel est élue maire de la commune en 2001, puis réélue en 2008. Elle démissionne de son mandat de maire le [1] pour pouvoir se présenter aux élections municipales de 2014 à Saint-Valery-en-Caux.

Élue conseillère générale de la Seine-Maritime dans le canton de Fontaine-le-Dun lors des élections cantonales de 2004, elle est réélue en 2008 et devient vice-présidente du conseil général, chargée de la culture et du patrimoine, jusqu’en 2015.

Elle est élue députée dans la 10e circonscription de la Seine-Maritime lors des élections législatives de 2012, avec 50,93 % des voix face au député sortant Alfred Trassy-Paillogues[2]. À l’Assemblée nationale, elle est membre de la commission des Affaires culturelles et de l'Éducation.

Le , elle est élue maire de Saint-Valery-en-Caux, après que sa liste « Réussir Saint-Valery avec vous » a obtenu 51,17 % des voix au second tour des élections municipales[3].

Frondeuse, elle quitte le groupe socialiste à l’Assemblée nationale le pour rejoindre les bancs des non-inscrits[4]. Elle justifie son choix en déclarant : « l’utilisation du 49-3 sur la loi Travail, c’est quelque chose qui m’a accompagné à prendre ma décision. Je ne me reconnais pas dans la position du groupe socialiste, ce n’est pas pour ce programme-là que j’ai été élue ». Par la même occasion, elle annonce qu’elle ne se représentera pas en 2017 pour un nouveau mandat de parlementaire[5].

Détail des mandats et fonctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dominique Chauvel démissionne », Les Informations dieppoises,‎ (lire en ligne).
  2. « La 10e (76) : D. Chauvel (PS) crée la surprise », sur France 3 Normandie, .
  3. « Saint-Valery-en-Caux : Dominique Chauvel (PS) bat Lionel Canu », Paris Normandie,‎ (lire en ligne).
  4. « Modifications », sur le site de l’Assemblée nationale (consulté le 28 mai 2016).
  5. « La députée Dominique Chauvel quitte le groupe PS à l’Assemblée nationale », Le Parisien,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]