Discussion:Anthropophagie

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Cet article a été crée à partir de l'article Cannibalisme. Il faut peut être remplacer le terme cannibalisme par anthropophagie dans l'intégralité du le texte pour éviter les confusions. -- haypo 6 septembre 2007 à 02:18 (CEST)

Anthropophagie amoureuse[modifier le code]

Pour jouer avec cette idée, faire le décompte du vocabulaire amoureux, depuis "belle à croquer" jusqu'au baiser par aspiration des senteurs de l'autre en Asie ou par succion de la substance de l'autre en Europe. Pour un catholique romain apostholique pratiquant et fervent, c'est la chair et le sang à la communion dominicale. C'est un vaste sujet déjà vu et traité en anthropologie des rites funéraires.Non par nécessité alimentaire, l'ingestion réelle ou symbolique de l'autre manifeste son amour, son respect et sa vénération pur cet autre. C'est l'idée première de continuité en antidote à la rupture. Cette ingestion est la continuité et la fusion.

"[...] Il est évident que l'obsession de sa survie, souvent au détriment même de sa vie, révèle chez l'homme le souci lanscinant de sauver son individualité par de-là la mort. L'horreur de la mort, c'est donc l'émotion, le sentiment ou la conscience de la perte de son individualité". (Edgar Morin, "L'homme et la mort", p.41, collection Points, Seuil, Paris, 1970. Rameau précoce de la série "La Méthode").


Takima 25 septembre 2007 à 21:02 (CEST)

euh ?[modifier le code]

L'interprétation dominante de cette pratique est la suivante : religion non violente, le christianisme aurait remplacé la pratique réelle du sacrifice humain et du cannibalisme par une pratique symbolique.

ça ne serait pas tout simplement parce que c'était déjà symbolique lors du dernier repas de Jésus ? De plus les juifs ne pratiquant pas l'anthropophagie et Jésus étant juif...

Affaire bizarre perdue dans les brumes de l'histoire... la théophagie rituelle et symbolique chrétienne (vue sous cet angle du moins) n'est pas une continuation de rites juifs, mais une substitution à des rites extatiques, réputés violent et accusés de cannibalisme, au moins occasionnel, associés aux religions à mystères de type orphique ou dionysiaques. Nombre de pseudo historiens avancent d'ailleurs que Jésus aurait été initié à de telles religions et que le culte qu'il aurait fondé n'aurait en fait aucun lien avec le judaïsme, mais je ne lancerai pas le débat là dessus.--Svartalf (d) 25 avril 2009 à 03:57 (CEST)

Pourquoi la suppression ?[modifier le code]

Je constate que le paragraphe suivant a été supprimé sans justification, ni discution, ni mention de suppression : "Dans les récits religieux juifs, chrétiens et musulmans, Abraham s'apprête à sacrifier son fils Isaac, ou Ismaël selon les musulmans, afin d'éviter leur décès commun. Seul la présence d'un mouton, sacrifié à la place d'Isaac, ou Ismaël, et consommé par eux deux, les sauve et empêche le meurtre." Merci d'en discuter. domsau2 (d) 22 août 2008 à 20:05 (CEST)

un oublie dans la bibliographie?[modifier le code]

pourquoi ne pas avoir mentionné "l'étrange naissance de l'homme" par Oscar Kiss Maerth qui propose une théorie plus qu'interessante sur l'évolution de l'homme et sur la consommation frénétique de cerveau par les singes hominidés (nos ancetres)? je conseil a tous ce livre étonnant et passionnant qui remet en question les causes de notre évolution si soudaine.

bonne lecture

Expedition Franklin vs Greely[modifier le code]

Je pense que la référence à l'expédition Franklin (1847) est erronée et que le contributeur aurait dû mentionner l'expédition Greely (1881-1884) qui se déroule dans la baie Franklin et qui s'est réellement terminée de manière tragique

Non, l'Expédition Franklin le mentionne. Salsero35 21 janvier 2011 à 19:42 (CET)

Cannibalisme en Afrique[modifier le code]

Quid des nègres célèbres ? (Amin Dada, ...) SibemolMajeur (d) 6 juillet 2011 à 20:08 (CEST)

--Getinformation (discuter) 3 juin 2016 à 02:06 (CEST)Faut-il signaler que parler de 'nègre' pour désigner un africain de notre époque contemporaine est très malencontreux ? Par ailleurs je suis bien satisfait qu'on n'ait pas fait mention dans l'article de l'ougandais Amin Dada étant donné que les accusations de cannibalisme contre lui jamais étayées par des preuves concrètes tiennent surtout de la désinformation et de la diffamation (il n'est pas question d'oublier le dictateur qu'il a été bien entendu). Les mêmes procédés diffamatoires furent semble-t-il appliqués contre le centrafricain Bokassa. Le temps montra que les accusations étaient fausses.

Il est aussi regrettable de constater que beaucoup de racontars des siècles précédents sur l'Afrique noire prennent toujours allure de vérité aujourd'hui. L'Afrique cannibale reste un mythe complet. La pratique n'a jamais été inscrite dans une quelconque tradition et les cas de cannibalisme connus ont été recensés à l'occasion de conflits militaires ou ont été le fait de criminels de droit commun ou de marginaux (dans lesquels j'inclue bien volontiers les pratiquants de sorcellerie).--Getinformation (discuter) 3 juin 2016 à 02:06 (CEST)

Nécrophagie[modifier le code]

La référence à Pierre Clastres est légèrement erronée. Il n'est pas question de nécrophagie. Et d'ailleurs la référence à la page correspondante dans wikipedia est : "La nécrophagie ne concerne que la consommation d’êtres d’une autre espèces. Lorsque le cadavre est celui d’un membre de la même espèce, il s’agit d’une forme de cannibalisme animal". Bien qu'il soit vrai que les Guayaki pratiquaient l'endocannibalisme. Je me propose donc de supprimer ce mot.

Consommation de fœtus humains en Chine ?[modifier le code]

Aprés réflexion et par manque d'une source incontestable je déplace ici un paragraphe que j'ai introduit certainement trop rapidement :

« En 2011, le quotidien de la Corée du sud The Seoul Times, évoque la consommation de fœtus en Chine afin de renforcer ses capacités sexuelles[1]. »
  1. Chinese eat baby soup for sex The Seoul Times,
  2. Langladure (d) 20 janvier 2013 à 08:54 (CET)

    Différence cannibalisme / antropophagie[modifier le code]

    Pourquoi une différence éthimologique entre les 2 articles ?

    anthropophagie, du grec anthropos (homme) et phagein (manger)

    L’anthropophagie (du grec ἄνθρωπος, anthropos signifiant "être humain" et φαγία, phagia qui se rapporte à l'action de "consommer"

    — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 80.149.69.82 (discuter), le 29 mai 2013 à 08:49 (CEST).

    Syntaxe liée à la section République populaire de Chine[modifier le code]

    Selon l'universitaire chinois Yang Jisheng, Mao Zedong engage de 1958 au début 1960, le Grand Bond en avant qui « provoque un gigantesque désastre économique ». Pour approvisionner les villes, mais aussi pour briser la résistance paysanne comme en URSS sous le régime de Staline, « les paysans sont affamés ».

    N'y a-t-il pas un problème de syntaxe dans la phrase précédente?