Dimitri Houbron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Houbron.

Dimitri Houbron
Illustration.
Fonctions
Député de la 17e circonscription du Nord
En fonction depuis le
(1 an, 2 mois et 28 jours)
Élection 18 juin 2017
Législature XVe législature
Prédécesseur Marc Dolez
Biographie
Date de naissance (27 ans)
Lieu de naissance Roubaix
Nationalité Français
Parti politique LREM
Profession Assistant de justice
Site web https://www.dimitrihoubron.fr/

Dimitri Houbron, né le à Roubaix, est homme politique français ancien assistant de justice.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un DUT carrières juridiques et judiciaires, Dimitri Houbron obtient une licence puis un master en droit privé à l'Université d'Artois[1]. Il intègre la classe préparatoire intégrée de l'École nationale de la magistrature[2] (2015-2016)[1] mais échoue au concours. Il devient ensuite assistant de justice auprès la cour d'appel de Douai[3], emploi à temps partiel (2016-2017)[4].

Durant la campagne législative de 2012, il est responsable des jeunes populaires dans la cinquième circonscription du Nord[5]. Il dit avoir quitté l'UMP déçu par « la droitisation du parti » et le fait que « la voix des militants n'était pas écoutée ».

Dimitri Houbron rejoint En marche ! en octobre 2016[2],[5] et devient animateur du comité « Le Douaisis En marche ! »[3]. Lors des élections législatives de 2017, il est investi par La République en marche ! dans la dix-septième circonscription du Nord.

Au premier tour, le , il rassemble 23,13 % des voix des votants et arrive en deuxième position, derrière Thibaut François du Front national (24,38 %)[3]. Au second tour, il est élu député avec 53,21 % des votants[2],[6] face au candidat frontiste.

Fonctions et missions[modifier | modifier le code]

Dimitri Houbron a été nommé à la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République[7], l'une des huit commissions permanentes. à l'Assemblée Nationale. Il est également membre de la commission chargée de l'application de l'article 26 de la Constitution[7], chargée des demandes de suspension, de la détention, des mesures privatives ou restrictives de liberté ou de la poursuite d’un député. Il a également été nommé rapporteur, par la commission des lois, d'une mission d'information relative aux conditions de fouilles en détention[8].

Il est également membre de nombreux groupes d'étude regroupant des thématiques variées : condition animale, handicap, sécurité, villes moyennes, violences intra-familiales et voix navigables et transports multimodaux[7]. Très impliqué sur la question des violences dans le milieu familial, il a également mis en place un groupe d'étude dans le Douaisis, regroupant associations locales et forces de l'ordre[9].

Le 28 mars 2018, il est nommé responsable pour le groupe La République En Marche du projet de loi porté par Marlène Schiappa, Secrétaire d'État à l'égalité entre les hommes et les femmes, visant à renforcer la lutte contre les violences sexuelles et sexistes[10]. Alexandra Louis, députée de la troisième circonscription des Bouches-du-Rhône, est quant à elle nommée rapporteure du texte par la commission des lois.

Il est, depuis le 25 octobre 2017, nommé suppléant de la députée Emmanuelle Anthoine (Les Républicains) à la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA)[7] puis est élu juge suppléant le 14 novembre 2017 à la Cour de Justice de la République[7].

Il est également membre du groupe français de l'Union interparlementaire[7] et fait partie de l'Équipe de France de Football de l'Assemblée Nationale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b http://www.univ-artois.fr/Actualites/Breves/Archives-2016/La-belle-performance-des-etudiants-de-la-Faculte-de-droit-aux-concours-interuniversitaires-en-matiere-de-droits-de-l-homme-le-concours-Cassin-a-Strasbourg-et-le-concours-de-l-Habeas-Corpus-a-Lyon
  2. a, b et c Astrid Landon, « Génération Macron: Dimitri Houbron, 26 ans, député du Nord », sur challenges.fr, (consulté le 27 juin 2017).
  3. a, b et c « Législatives - 17e circonscription Nord (Douai) : un duel François (FN)/Houbron (LREM) au 2e tour », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le 27 juin 2017).
  4. http://www.ca-paris.justice.fr/index.php?rubrique=12407
  5. a et b Eric Turpin, « Législatives : qui est Dimitri Houbron, le nouveau député REM de la 17e circonscription du Nord ? », sur francebleu.fr, (consulté le 27 juin 2017).
  6. « Résultats Législatives 2017 - Nord - 17ème circonscription du Nord - Dimitri HOUBRON élu au 2nd tour des élections législatives », sur Le Monde.fr (consulté le 29 août 2018)
  7. a, b, c, d, e et f Assemblée Nationale, « M. Dimitri Houbron - Nord (17e circonscription) - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 27 novembre 2017)
  8. Assemblée Nationale, « Composition de la mission d’information sur le régime des fouilles en détention au 29 août 2018 - 15ème législature - Assemblée nationale », sur www2.assemblee-nationale.fr (consulté le 29 août 2018)
  9. « Douaisis - 17e circonscription - Dimitri Houbron avance à pas comptés pour faire son trou, avec un certain succès », La Voix du Nord, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  10. « L'Assemblée adopte le projet de loi de lutte contre les violences sexuelles et sexistes », sur https://fr.news.yahoo.com, (consulté le 29 août 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]