Denise Jallais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Denise Jallais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint

Denise Jallais, ou Denise Dubois-Jallais, née le à Saint-Nazaire[réf. nécessaire], est une journaliste et poétesse française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses études à Nantes et à La Baule-Escoublac. Elle est journaliste à Elle durant vingt ans, une période pendant laquelle elle travaille à Paris.

Elle est mariée à Albert Palle et mère de quatre enfants.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Matin triste (Seghers 1952)
  • L'arbre et la terre (Seghers 1954) Prix Amélie Murat 1955
  • Les couleurs de la mer (Seghers 1956) [1]
  • Pour mes chevaux sauvages (Guy Chambelland 1966)
  • Poèmes de vie (plaquette pour enfants L'école des loisirs 1977)
  • Exaltation de la vie quotidienne (Stock 1976)
  • La Lionne assise, entretiens avec Nicole Corbassière (Stock 1974) [2]
  • La tsarine : Hélène Lazareff et l'aventure de ELLE (Laffont 1984)[3]
  • Venise, juste en face (Laffont 1995) [4]

La journaliste[modifier | modifier le code]

Quelques références de sa longue collaboration au magazine féminin Elle :

  • Un cheval blanc Elle du 7 février 1964[5].
  • Elle du 13-11-1972 Une mère de famille raconte à Denise Dubois-Jallais comment elle s’est résolue à avorter
  • Elle, 1977 Chez les Rezvani, par Denise Dubois-Jallais (ses articles étaient signés de ce nom)

Elle apparaît dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot, le 23 mars 1984 à propos de Hélène Lazareff et de La tsarine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Données biographiques dans Poésie 1 : Poésie féminine contemporaine -tome 1 p.51- (Librairie Saint-Germain des Près, 1969)

Liens externes[modifier | modifier le code]