Deluge (logiciel)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Deluge)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Déluge.
Deluge
Logo
Logo

Interface graphique de Deluge 1.1.3.
Interface graphique de Deluge 1.1.3.

Développeur Andrew Resch, Damien Churchill, John Garland
Première version Janvier 2009[1]
Dernière version 1.3.12 (13 septembre 2015) [+/-]
État du projet En développement
Écrit en Python, GTK+
Environnement FreeBSD, Linux, Mac OS X, Windows
Langue Multilingue
Type Nœud BitTorrent
Politique de distribution Gratuit
Licence Licence libre :
Licence publique générale GNU v.3
Site web (en) Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Deluge est un logiciel libre, sous licence GNU GPL[2], nœud du réseau BitTorrent. Basé sur Python et GTK+. Le programme utilise la bibliothèque C++ libtorrent (en) comme sa propre interface pour la fonctionnalité du réseau torrent à travers les propres liaisons Python du projet.

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Deluge supporte beaucoup de fonctionnalités comme :

Préférences[modifier | modifier le code]

Bande passante[modifier | modifier le code]

Deluge permet de régler l'utilisation de la bande passante réseau pour la totalité du logiciel ou en fonction de chaque torrent. À savoir le nombre de connexions maximales et les vitesses de téléchargement et d'envoi.

Démon[modifier | modifier le code]

Interface ligne de commande deluge 1.3.2 sous Ubuntu.

Deluge permet l'utilisation d'un démon. Ce dernier permet le contrôle à distance afin d'ajouter d'autres torrents ou de consulter l'avancement des téléchargements.

Pour cela, le choix est possible entre trois interfaces utilisateurs. Une interface Web (WebUI), une interface en ligne de commande (CLI) et une interface graphique (GUI) en GTK+.

Greffons[modifier | modifier le code]

Ce logiciel permet l'utilisation de greffons (plugins). Il est par exemple possible d'ajouter un plugin de type « liste noire » permettant de bloquer les adresses IP malveillantes. Ce greffon utilise au choix les « blocklist (liste d'adresses IP à bloquer) » de PeerGuardian, SafePeer ou Emule.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]