YggTorrent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de YggTorrent
Logo d'YggTorrent en novembre 2017

Adresse https://www2.yggtorrent.se/
Description Annuaire de torrents
Tracker BitTorrent privé
Slogan La communauté Bittorrent francophone
Publicité Oui Oui
Type de site Annuaire de torrents et tracker BitTorrent
Langue Français
Inscription Oui Oui
Nombre d'inscrits Plus de 3 500 000
Lancement Voir et modifier les données sur Wikidata
Revenus Publicités et dons
Classement Alexa en augmentation 35e en France
5 632e mondial
(2 janvier 2020)
État actuel En ligne

YggTorrent (parfois abrégé Ygg) est un annuaire de torrents et un tracker BitTorrent semi-privé créé en 2017.

Il référence du contenu numérique audiovisuel, vidéo-ludique ainsi que des livres numériques et des logiciels. Fondé sous sa forme actuelle en par une équipe francophone, YggTorrent permet au visiteur de chercher, télécharger et de contribuer en ajoutant des fichiers torrent, facilitant ainsi le partage de fichiers pair à pair au sein des utilisateurs du protocole BitTorrent.

Selon Alexa Internet, il est le 35e site web le plus visité en France au , soit le premier dans sa catégorie d'annuaire bittorrent et de téléchargement illégal[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le , le nom de domaine yggtorrent.com est réservé pour la première fois[2]. Les administrateurs du site en font d'abord un annuaire bittorrent public recensant un nombre restreint de torrents[3]. Après la fermeture de t411 le , le site est remodelé en profondeur et ouvre officiellement ses portes en tant que tracker public participatif début . Ses administrateurs choisissent au bout de quelques semaines de le transformer en tracker privé à inscription libre.

Le , t411.si, un clone[4] très fréquenté du site t411, annonce sa fermeture et sa fusion avec YggTorrent[5],[6],[7]. Le 1er décembre, YggTorrent est déréférencé par le moteur de recherche Google en réponse aux violations répétées aux droits d'auteurs et aux nombreuses demandes DMCA envoyées à Google par les ayants droit[8],[9],[10].

Au , le site compte plus de 600 000 membres, 173 000 torrents, cumulant au total plus de deux millions de peers connectés.

En , Numerama partage le témoignage d'un ancien administrateur du site qui indique que le site aurait généré 300 000 euros en quatre mois[11] et indique par la même occasion le nombre total de torrents présents sur le site en , qui est alors égal à un peu moins de 280 000 torrents[11].

Le , le site déménage vers un nom de domaine ayant un TLD .pe indiquant le Pérou, certainement dû aux disparitions des liens du site sur Google[12].

Le , le site redirige vers un nom de domaine .ws pointant vers les Îles Samoa[13], certainement dû aux disparitions des liens du site sur Google encore une fois[réf. souhaitée].

Début 2020, le site indique 3 500 000 utilisateurs sur Twitter sans préciser les comptes doubles, triples et multiples dont l'équipe fait également usage[11], et compte un peu moins de 340 000 torrents[14][source insuffisante] dont une grande partie sont inactifs[15][source insuffisante].

Le , yggtorrent compte plus de 410 000 torrents répartis dans 8 catégories :

  • Application (10 500)
  • Audio (63 000)
  • eBook (69 000)
  • Emulation (290)
  • Film/Vidéo (221 000)
  • GPS (670)
  • Jeu vidéo (18 800)
  • XXX (34 000).

Le , le nom de domaine du site est désactivé par le registraire du nom de domaine, pour « infractions autour de la propriété intellectuelle, ou droits légaux des ayants droit, comme le droit exclusif de reproduire, distribuer, afficher ou jouer l’oeuvre protégée, ou de créer des travaux dérivés ». Le site a migré vers un nouveau nom de domaine en .se, sans redirection possible à partir de son ancienne adresse .ws[16].

Le , le site voit son compte Twitter suspendu et invite désormais ses utilisateurs à le suivre sur Mastodon[17].

Références[modifier | modifier le code]

  1. yggtorrent.ws • sur alexa.com
  2. (en) « Whois Yggtorrent » (consulté le 30 novembre 2017)
  3. « Capture réalisée par le site Web Archives, le 3 juin 2017 », sur Web Archives (consulté le 30 novembre 2017)
  4. « Non, le site T411 n’est pas de retour », sur 20 minutes (consulté le 1er décembre 2017)
  5. « T411 : les deux principales répliques du site de liens BitTorrent fusionnent », sur Numerama (consulté le 1er décembre 2017)
  6. « Piratage : YggTorrent et T411.si fusionnent », sur Numerama (consulté le 30 novembre 2017)
  7. « YggTorrent et T411 ont fusionné », sur FredZone (consulté le 30 novembre 2017)
  8. « Téléchargement illégal : T411 et YggTorrent sont-ils morts ? », sur Ère Numérique (consulté le 1er décembre)
  9. « Le site de liens BitTorrent YggTorrent disparaît de Google », sur Numérama (consulté le 1er décembre)
  10. « YggTorrent n’est plus présent sur Google », sur FredZone (consulté le 1er décembre)
  11. a b et c Julien Lausson, « Ce qui cloche avec YggTorrent : un ancien modérateur nous raconte la fronde en interne », sur Numerama, (consulté le 2 janvier 2020)
  12. Julien Lausson, « Le site pirate YggTorrent se fait éjecter de Google et change d’adresse », sur Numerama, (consulté le 2 janvier 2020)
  13. « yggtorrent.ws », (consulté le 22 janvier 2020)
  14. « Page de recherche indiquant le nombre de torrents », sur web.archive.org, (consulté le 2 janvier 2020)
  15. « Recherche - Yggtorrent », sur www2.yggtorrent.ws (consulté le 7 janvier 2020)
  16. Remi Lou, « YggTorrent forcé de migrer après la suspension de son nom de domaine », sur journaldugeek.com, (consulté le 21 février 2020)
  17. Julien Lausson, « BitTorrent : le site de liens YggTorrent perd aussi son compte Twitter », sur Numerama, (consulté le 24 février 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]