Pyramidion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Quatre pyramidions de granite noir au musée égyptien du Caire.

Un pyramidion, appelé aussi benben en égyptien ancien, est un élément pyramidal couronnant le sommet d'une pyramide et plus généralement d'un monument (tel un obélisque). Par extension, il désigne un style d’aménagement de toiture développé au début du XXe siècle et aussi une petite pyramide isolée[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Cet élément architectural qui coiffait le sommet des pyramides d'Égypte est un élément important du culte funéraire des Égyptiens. On y gravait le nom du défunt et des prières pour préparer le passage dans l'au-delà.

Très peu de pyramidions ont survécu aux épreuves du temps. On en connaît environ une vingtaine, parmi lesquels :

Le sommet de l'obélisque de Louxor, à Paris est surmonté d'un pyramidion aussi pointu qu'étincelant, fait de bronze et de feuilles d'or, ajouté en . Il est censé remplacer un précédent ornement sommital, emporté lors d'invasions en Égypte au VIe siècle.

Galerie[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pyramidion », sur cnrtl.fr, Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le ).
  2. Restauration filmée.
  3. Philippe Collombert pense que l'obélisque est en deux parties.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]