Culture dans la Meuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La culture dans la Meuse désigne tous les aspects d'ordre culturel dans ce département français de la région Grand Est.

Description[modifier | modifier le code]

Au premier plan le lac de Madine et en arrière-plan la bute de Montsec.

Le département dispose d'un riche patrimoine architectural et historique[1]. Dans un environnement naturel protégé, plusieurs activités sont disponibles et variées[1] (circuit de randonnée, base de loisirs, etc.), le département dispose de la présence du parc naturel régional de Lorraine (77 570 hectares[2]) ainsi que des côtes de Meuse.

Musées[modifier | modifier le code]

La Meuse dispose de nombreux musées[3] :

Gastronomie[modifier | modifier le code]

Sur le territoire de la Meuse, repose différentes spécialistes culinaires tels que la dragée Braquier de Verdun créée en 1220 et étant la plus ancienne confiserie de France[4]. La madeleine de Commercy serait née en 1755 dans la cour de Stanislas[5], la mirabelle de Lorraine est quant à elle issue des vergers des côtes de Meuse, concerne 27 villages et couvre approximativement 650 hectares[6]. Au XVIIe siècle, la Meuse était la première région productrice de truffes, la Maison des Truffes est la première trufficulture de tout le Grand Est située à Boncourt-sur-Meuse[7].

Les Côtes de Meuse offrent un paysage de vergers et de vignes, les Côtes-de-meuse (IGP), appelé vin de pays des côtes de Meuse jusqu'en 2009 est un vin français d'indication géographique protégée[8].

Monuments historiques[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Langue[modifier | modifier le code]

Vers 1893, la langue française était à cette époque parlée et comprise par la grande majorité des habitants. Cependant, le patois lorrain était encore conservé dans beaucoup d'endroits[9].

Religion[modifier | modifier le code]

Le diocèse de Verdun couvre le département de la Meuse et est suffragant de l'archidiocèse métropolitain de Besançon, la cathédrale Notre-Dame de Verdun est son siège épiscopal[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Culture et Tourisme - Département de la Meuse », sur www.meuse.fr (consulté le 19 octobre 2019)
  2. (en-GB) cdt, « The Lorraine Regional Country Park », sur pro.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  3. « Accueil », sur Musées de la Meuse (consulté le 19 octobre 2019)
  4. cdt, « La dragée Braquier de Verdun », sur www.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  5. cdt, « La Madeleine de Commercy », sur www.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  6. cdt, « Mirabelle de Lorraine », sur www.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  7. cdt, « La truffe, la surprise meusienne », sur www.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  8. cdt, « Vignes et cépages en Meuse », sur www.tourisme-meuse.com (consulté le 19 octobre 2019)
  9. Contant-Laguerre, Agriculture du département de la Meuse, 1893.
  10. « ACCV - Verdun-Meuse.fr », sur verdun-meuse.fr (consulté le 19 octobre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Charles Aimond. Histoire religieuse de la Révolution dans le département de la Meuse et diocèse de Verdun (1789-1802), disponible en ligne