Cubo-futurisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme de cubo-futurisme, désigne l'originalité de l'interprétation par les artistes russes entre 1910 et 1915, notamment ceux du Valet de Carreau, du cézannisme géométrique, du cubisme analytique et synthétique et du futurisme qui allaient conduire à l'abstraction et au constructivisme.

En fait, Giovanni Lista démontre que le terme « cubo-futurisme » est forgé en France, lors du Salon de la Section d’Or de 1912. Il est utilisé par la critique parisienne, notamment pour désigner le travail des artistes du « groupe de Puteaux » ou encore la création de Parade, le ballet de Picasso, Satie et Cocteau. C’est ensuite Alexandra Exter qui, après avoir partagé l’atelier du futuriste italien Ardengo Soffici à Paris, introduit le terme en Russie.

Le cubo-futurisme russe est représenté par plusieurs œuvres de Lioubov Popova notamment [Portrait] en 1914.

Ce mouvement impulse ses idées vers l'architecture à travers son travail du mouvement et du dynamisme plastique (plan, ligne et texture.)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giovanni Lista, « Futurisme et Cubo-futurisme » in Cahiers du Musée National d’Art Moderne, no 5, septembre 1980, Paris, p. 456-495.
  • Giovanni Lista, « La Poétique du cubo-futurisme chez Fernand Léger » in Fernand Léger, Musée d’Art Moderne, 3 mars-17 juin 1990, Villeneuve d’Ascq.
  • Giovanni Lista (éditeur), Ligeia, dossiers sur l’art : cubo-futurisme, no 21-22-23-24, octobre 1997-juin 1998, Paris.
  • Giovanni Lista, Le Futurisme : création et avant-garde, éd. L’Amateur, Paris, 2001 (ISBN 978-2859173227)
  • Agnès Sola, Le Futurisme russe, Paris : Presses universitaires de France, 1989

Voir aussi[modifier | modifier le code]