Conflans-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Conflans.
Conflans-sur-Seine
Image illustrative de l'article Conflans-sur-Seine
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Champagne-Ardenne
Département Marne
Arrondissement Épernay
Canton Anglure
Intercommunalité Communauté de communes du Pays d'Anglure
Maire
Mandat
Jean-Paul Caccia
2014-2020
Code postal 51260
Code commune 51162
Démographie
Population
municipale
678 hab. (2011)
Densité 110 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 33′ 05″ N 3° 40′ 48″ E / 48.5514, 3.68 ()48° 33′ 05″ Nord 3° 40′ 48″ Est / 48.5514, 3.68 ()  
Superficie 6,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte administrative de Marne
City locator 14.svg
Conflans-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Marne

Voir sur la carte topographique de Marne
City locator 14.svg
Conflans-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Conflans-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Conflans-sur-Seine

Conflans-sur-Seine est une commune française, située dans le département de la Marne en région Champagne-Ardenne.

Géographie[modifier | modifier le code]

On pourrait penser, à la lecture du nom du village, que le confluant de la Seine et de l'Aube aurait lieu à proximité immédiate. Ce n'est qu'au village de Marcilly-sur-Seine, à 5 km environ en amont, que se rejoignent effectivement les deux cours d'eau.[réf. nécessaire]

Communes limitrophes de Conflans-sur-Seine
Villiers-aux-Corneilles
Esclavolles-Lurey Conflans-sur-Seine Marcilly-sur-Seine
Crancey Romilly-sur-Seine

Économie[modifier | modifier le code]

Ancien port fluvial pour le transport du bois, du grain et du foin vers la région Parisienne, cette activité a complètement cessé dans le courant du XIXe siècle. La forêt communale, environ 180 hectares est gérée et exploitée par l'ONF. La commune regroupait un nombre relativement important d'artisans et une usine de fabrication de parpaings, transférée il y a 10 ans dans une commune voisine. Actuellement on trouve encore, un café tabac jeux, un snack bar, un magasin alimentaire, une entreprise de pompes funèbre, un artisan brodeur, une entreprise de peinture, un dépanneur en informatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune de Lurey, depuis rattachée à Esclavolles-Lurey, a été formée par détachement de celle de Conflans, et en 1962, la commune qui s’appelait simplement « Conflans », devient « Conflans-sur-Seine »[1],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 678 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
572 457 555 596 663 673 688 702 742
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
757 773 747 746 742 723 724 686 702
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
697 724 709 649 674 706 666 604 633
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
665 611 577 579 625 664 671 674 678
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • parc public
  • plage et bords de la Seine
  • terrain de football
  • cimetière
  • terrain de tennis
  • établissement scolaire (niveau maternelle et niveau primaire)
  • église
  • silo de blé proche de l'écluse
  • salle du Temps Libre
  • Barrage sur la Seine
  • commerces au centre du village
  • Canal de la Haute-Seine
  • camping 3 étoiles en bord de Seine
  • projet de WC publics

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002 [1], consulté le 20 janvier 2009
  2. EHESS, notice de la commune sur le site Cassini, consultée le 20 janvier 2009
  3. Liste des maires de la Marne au 1er août 2008, site de la préfecture de la Marne, consulté le 22 décembre 2008
  4. Annuaire des mairies de la Marne, EIP/ Les Editions Céline, coll. « Annuaire des mairies de France »,‎ 2006-2007 (ISBN 9782352581512), p. 61
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2014 en cours Jean-Paul Caccia Sans Etiquette Peintre en bâtiment
1992 2014 Daniel Grosbety[3] PS[4] Conseiller général du canton d'Anglure|}