Comté de Moha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le comté de Moha était un territoire assez vaste entre la Mehaigne et de la Meuse.

Historique[modifier | modifier le code]

À partir des IXe – Xe siècles Moha devient la capitale de du comté éponyme.

Le dernier comte était Albert II de Dabo-Moha qui mourut sans héritiers. Au début du XIIIe siècle, le comté est donné aux princes-évêques de Liège.

Henri Ier de Brabant et le comte Louis II de Looz étaient tous deux parents d'Albert II et se considéraient comme héritiers. Louis pouvait compter sur le soutien du prince-évêque. Bien que Henri subit une défaite lors de la bataille de Steps, il faudra de nombreuses années avant qu'il abandonne ses prétentions sur Moha (Waremme 1229). Le comté devient un quartier de la principauté de Liège.

À Wanze, l'ancienne juridiction continua à exister mais à Moha le prince-évêque proposa une nouvelle juridiction présidée par le bailli.

Liste des comtes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Daris, Histoire du diocèse et de la principauté de Liége pendant le XIIIe et le XIVe siècle, Liège, Louis Demarteau, , 710 p. (lire en ligne), « La principauté et le diocèse sous Hugues de Pierrepont (VI. Guerre de succession au comté de Moha) », p. 15-25

Articles connexes[modifier | modifier le code]