Communauté de communes Xaintrie Val'Dordogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Communauté de communes de Xaintrie Val'Dordogne
Blason de Communauté de communes de Xaintrie Val'Dordogne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Corrèze
Forme Communauté de communes
Siège Argentat-sur-Dordogne
Communes 30
Président Hubert Arrestier
Date de création
Code SIREN 200066751
Démographie
Population 11 754 hab. (2014)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Superficie 658,18 km2
Localisation
Localisation de Communauté de communes de Xaintrie Val'Dordogne
Liens
Site web www.xaintrie-val-dordogne.fr
Fiche Banatic Données en ligne

La Communauté de communes Xaintrie Val' Dordogne (XV'D) est un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) français, située dans le département de la Corrèze et la région Nouvelle-Aquitaine.

Elle est née de la fusion entre le Pays d’Argentat, le canton de Mercoeur et le canton de Saint-Privat.

Historique[modifier | modifier le code]

Le projet de schéma départemental de coopération intercommunale de 2015 préconise une grande fusion regroupant sept intercommunalités du Sud de la Corrèze avec comme périmètre les communautés de communes du Pays de Beynat, des Villages du Midi Corrézien, du Sud Corrézien, du Pays d’Argentat, du canton de Mercoeur et du canton de Saint-Privat. Le rapport justifie cette fusion pour « permettre d’atteindre une population de 24 780 habitants, afin d’accroître la solidarité financière et de renforcer la coopération actuelle dans le cadre du Pays de la Vallée de la Dordogne Corrézienne »[1].

La prescription reçoit un avis défavorable de la part des conseils municipaux car les élus estime que le niveau d’intégration est très hétérogène entre les deux groupes d’EPCI actuels Est et Ouest [2]; les contraintes d'un PLUI ou l’absence de SCOT sur la partie est du territoire est considéré comme un frein à l’intégration de nouvelles compétences. Enfin, il est estimé que les enjeux sur les deux territoires diffèrent fortement en raison de la proximité du bassin de Brive pour l'un (accueil de population, dynamisme économique, ...) et de problématiques spécifiques pour l'autre (vieillissement de la population, perte démographique, ...).

La prescription est amendée en CDCI avec une fusion autour du Pays d’Argentat limitée au canton de Saint-Privat et au canton de Mercoeur ; Altillac rejoindra toutefois la nouvelle Communauté de communes Midi Corrézien justifié[2] par l’exercice de compétences fortes en matière d’équipement touristique exercées au sein du SIERB (Synd. Interco. d'Equipement de la Région de Beaulieu). Saint-Bazile-de-la-Roche, toute nouvelle commune déléguée d'Argentat-sur-Dordogne, est intégrée.

Composition[modifier | modifier le code]

Elle est composée des communes suivantes:

Liste des communes de l’intercommunalité
Nom Code
Insee
Gentilé Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Argentat-sur-Dordogne
(siège)
19010 Argentacois 29,57 3 084 (2015) 104
Albussac 19004 Albussacois 36,26 713 (2015) 20
Auriac 19014 Auriacois 34,89 234 (2015) 7
Bassignac-le-Bas 19017 Bassignacois 12,29 91 (2015) 7
Bassignac-le-Haut 19018 Bassignacois 18,37 189 (2015) 10
Camps-Saint-Mathurin-Léobazel 19034 34,08 244 (2015) 7
Darazac 19069 Darazacois 14,55 140 (2015) 10
Forgès 19084 Forgésiens 10,43 322 (2015) 31
Goulles 19086 Goullois 33,40 321 (2015) 10
Hautefage 19091 Hautefageois 24,06 310 (2015) 13
La Chapelle-Saint-Géraud 19045 17,59 208 (2015) 12
Mercœur 19133 Marcœurois 29,94 250 (2015) 8
Monceaux-sur-Dordogne 19140 Moncellois 36,93 641 (2015) 17
Neuville 19149 Neuvillois 14,29 192 (2015) 13
Reygade 19171 Reygadais 13,94 194 (2015) 14
Rilhac-Xaintrie 19173 25,31 305 (2015) 12
Saint-Bonnet-Elvert 19186 18,37 207 (2015) 11
Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle 19189 5,94 53 (2015) 9
Saint-Chamant 19192 14,05 496 (2015) 35
Saint-Cirgues-la-Loutre 19193 Saint-Cirgois 18,41 175 (2015) 10
Saint-Geniez-ô-Merle 19205 15,83 94 (2015) 6
Saint-Hilaire-Taurieux 19212 8,61 94 (2015) 11
Saint-Julien-aux-Bois 19214 44,09 466 (2015) 11
Saint-Julien-le-Pèlerin 19215 15,40 129 (2015) 8
Saint-Martial-Entraygues 19221 7,39 79 (2015) 11
Saint-Martin-la-Méanne 19222 Saint-Martinois 27,70 341 (2015) 12
Saint-Privat 19237 Saint-Privacois 32,85 1 085 (2015) 33
Saint-Sylvain 19245 7,49 140 (2015) 19
Servières-le-Château 19258 Servierois 24,24 633 (2015) 26
Sexcles 19259 Sexclois 25,91 234 (2015) 9

Administration[modifier | modifier le code]

Siège[modifier | modifier le code]

La communauté de communes a son siège à Argentat-sur-Dordogne, avenue du 8 mai.

Conseil communautaire[modifier | modifier le code]

En 2017, 49 conseillers communautaires siègent dans le conseil selon une répartition de droit commun[3].

Nombre de délégués Communes
13 Argentat-sur-Dordogne
4 Saint-Privat
2 Albussac, Servière-le-Château, Monceaux-sur-Dordogne, Saint-Chamant
1 Les autres communes

Présidence[modifier | modifier le code]

La communauté de communes est actuellement présidée par

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
janvier 2017 en cours Hubert Arrestier   Maire de Monceaux-sur-Dordogne
Les données manquantes sont à compléter.

Compétences[modifier | modifier le code]

L'EPCI adhère entre autres

  • Syndicat mixte départemental pour le transport et le traitement des ordures ménagères (SYTTOM )
  • Syndicat mixte Vallée de la Dordogne Corrézienne

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]