Colin Slade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Slade (homonymie).
Colin Slade
Description de l'image Colin Slade 2011.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Colin Richard Slade
Naissance (27 ans)
à Christchurch (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,83 m (6 0)
Position demi d'ouverture, arrière, ailier
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2008-
2009-2010
2011-2013
2014-2015
2015-
Canterbury
Crusaders
Highlanders
Crusaders
Section Paloise
42 (313)[1]
26 (50)[1]
20 (182)[1]
17 (198)
0 (0)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2010- Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 19 (76)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 17 juillet 2015.

Colin Richard Slade, né le à Christchurch, est un joueur de rugby à XV néo-zélandais évoluant au poste de demi d'ouverture. Il fait partie de l'équipe de Nouvelle-Zélande qui a remporté la Coupe du monde de rugby à XV 2011.

Biographie[modifier | modifier le code]

Colin Slade fait ses débuts en National Provincial Championship (NPC) en 2008 avec Canterbury lors du match contre Manawatu[2]. Il débute l'année suivante dans le Super 14 avec les Crusaders contre les Chiefs et joue deux saisons avec la franchise néo-zélandaise avant de rejoindre les Highlanders en 2011. Il reste cependant avec l'équipe de Canterbury pour jouer le NPC. En 2010, il obtient sa première sélection avec l'équipe de Nouvelle-Zélande lors du match contre l'Australie du 12 septembre comptant pour le Tri-nations. Il retrouve la sélection nationale l'année suivante pour un test match contre les Fidji le 22 juillet. Les All-Blacks remportent la rencontre facilement sur le score de 60 à 14 et Slade marque 19 points dont un essai, son premier sous le maillot national[3].

En 2011, il est sélectionné par Graham Henry pour faire partie de l'équipe de Nouvelle-Zélande qui dispute la coupe du monde[4]. Appelé à être la doublure de Daniel Carter, il devient le choix numéro un au poste de demi d'ouverture quand Carter se blesse[5] même si les médias et les spécialistes doutent de ses capacités à remplacer la star néo-zélandaise[6],[7]. Handicapé par une blessure lors du quart de finale contre l'Argentine, il est remplacé sur le terrain par Aaron Cruden[8]. Contraint de déclarer forfait pour le reste de la compétition, il est remplacé dans le groupe par Stephen Donald[9]. Néanmoins, la Nouvelle-Zélande remporte la coupe du monde face à la France en finale le 23 octobre.

En avril 2015, il signe un pré-contrat de trois ans avec la Section paloise. Il rejoindra Pau, promu en Top 14, juste après la Coupe du monde 2015 disputée en Angleterre (en fonction de sa sélection ou non)[10],[11]. Selon le journal Otago Daily Times, Colin Slade est devancé par Dan Carter, Aaron Cruden et Beauden Barrett en sélection et il n'est pas certain de disputer la Coupe du monde[10].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En province et franchise[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Colin Slade en Coupe du monde.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats C. Slade Matchs C. Slade
Nouvelle-Zélande 2011 Vainqueur 7 v, 0 n, 0d 5 v, 0 n, 0 d 5/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tri-nations / The Rugby Championship[modifier | modifier le code]

Détails du parcours de Colin Slade dans le Tri-nations.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats C. Slade Matchs C. Slade
Tri-nations 2010 1 6 v, 0 n, 0 d 1 v, 0 n, 0 d 1/6
Tri-nations 2011 2 2 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4
The Rugby Championship 2013 1 6 v, 0 n, 0 d 1 v, 0 n, 0 d 1/6
The Rugby Championship 2014 1 4 v, 1 n, 1 d 2 v, 0 n, 1 d 3/6

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Statistiques[modifier | modifier le code]

En province et franchise[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Depuis sa première sélection en 2010, Colin Slade dispute dix-neuf matchs en équipe nationale, dont six en tant que titulaire, et marque trois essais, vingt-trois transformations et cinq pénalités (76 points)[12]. Il participe notamment à deux Tri-nations en 2010 et 2011, trois Rugby Championship en 2013, 2014 et en 2015, ainsi qu'à une coupes du monde en 2011[12]. Il dispute cinq rencontres de coupe du monde en 2011 au cours desquelles il marque 36 points[Note 1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dans l'ordre chronologique, il a :
    • disputé cinq matchs en 2011 (contre les Tonga, le Japon, la France, le Canada et l'Argentine) et marqué 36 points (1 essai, 14 transformations et 1 pénalité).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Slade Colin », sur www.itsrugby.fr (consulté le 15 mai 2015)
  2. (en) « Colin Slade », sur www.highlanders-rugby.co.nz, Highlanders (consulté le 27 juillet 2011)
  3. Alexis Danjon, « Les Blacks sont prêts », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ (consulté le 27 juillet 2011)
  4. (en) « Vito sneaks into All Blacks 30 », sur www.planetrugby.com,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  5. (en) Mike Robinson, « Slade can keep Carter out of All Blacks side, says coach », sur www.smh.com.au, The Sydney Morning Herald,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  6. « Colin Slade, le successeur de Dan Carter n'a pas convaincu », sur www.leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  7. « Rugby: dur dur d'être le successeur de Carter », sur www.leparisien.fr, Le Parisien,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  8. (en) « Slade was injured before quarter-final », sur tvnz.co.nz, Television New Zealand,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  9. (en) Steve Hepburn, « Donald surprised to catch such a break », sur www.odt.co.nz, Otago Daily Times,‎ (consulté le 30 octobre 2011)
  10. a et b (en) Steve Hepburn, « Rugby: Slade set to play for Pau next year », sur www.odt.co.nz, Otago Daily Times,‎ (consulté le 15 mai 2015)
  11. « Transferts : Colin Slade signe pour trois ans avec la Section Paloise », sur www.larepubliquedespyrenees.fr, La République des Pyrénées,‎ (consulté le 15 mai 2015)
  12. a, b et c (en) « Colin Slade », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 14 mai 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]