Closer (album de Joy Division)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Closer.
Closer
Description de cette image, également commentée ci-après

Tombe de la famille Appiani du cimetière italien de Staglieno utilisée comme pochette de Closer

Album de Joy Division
Sortie
Enregistré 18 mars -
Studios Britannia Row, Londres
Durée 44:16
Genre Post-punk
Cold wave
Format 33 tours
Producteur Martin Hannett
Label Factory Records
Critique

Albums de Joy Division

Closer est le deuxième et dernier album studio du groupe de post-punk anglais Joy Division. Il a été publié le sur le label Factory Records, après le suicide de mai 1980 du chanteur principal Ian Curtis. L'album a été produit par Martin Hannett. Après la sortie posthume de l'album du single Love Will Tear Us Apart en juin 1980, les membres restants se sont réformés en créant New Order.

L'ouvrage La Foire aux atrocités, de l'écrivain anglais J. G. Ballard, est une des influences de l'album, et l'ouvrage donne d'ailleurs son titre à la première piste de l'album.

La couverture de l'album a été conçue par Martyn Atkins et Peter Saville, avec une photographie de Bernard Pierre Wolff, qui représente la tombe de la famille Appiani dans le cimetière monumental de Staglieno à Gênes (Italie). Ce cimetière est réputé pour sa tradition de statues réalistes et de tableaux vivants comme ornements des tombes. Dans le documentaire de 2007 de Grant Gee consacré au groupe, le concepteur Martyn Atkins déclare que dès l'annonce du suicide de Ian Curtis, il a immédiatement émis sa préoccupation quant au design de l'album, design qui dévoile un thème funéraire, et une tombe sur la couverture qui semblait annoncer le suicide du chanteur.

Lors de sa sortie, le magazine Sounds observait qu'il y a dans la musique « des nuances sombres de rock gothique »[1]. Aujourd'hui, Closer est largement reconnu comme un album qui a défini l'ère post-punk. Selon le critique Ned Raggett, « le rock, si défini qu'il soit, semble rarement aussi important, aussi vital, impossible de résister ou de l'ignorer ici ». Pour lui, « Joy Division était au sommet de leur pouvoir avec Closer »[2].

Écriture et enregistrement[modifier | modifier le code]

Les chansons ont été tirées de deux périodes distinctes. Les premières compositions dirigées par la guitare ont été écrites au cours de la seconde moitié de l'année 1979 : Atrocity Exhibition, Passover, Colony, «A means to and end et Twenty Four hours. Tous ces morceaux ont été joués en concert cette année-là et certains ont été enregistrés pour diverses sessions d'enregistrement de radio. Les autres chansons ont été écrites au début des années 1980 et font appel à une utilisation plus importante des synthétiseurs: Isolation, Heat and Soul, The Eternal et Decades. La plupart des chansons ont été écrites en improvisation (jam-session) dans leur salle de répétition. En ce qui concerne le contenu lyrique de l'album, Bernard Sumner a fait remarquer: « Nous allions aux répétitions et on s'asseyait pour parler de choses vraiment banales. Nous le faisions jusqu'à ce que nous ne puissions plus parler de choses banales, puis nous reprenions nos instruments et nous enregistrions dans un petit lecteur de cassette. Nous n'avions pas beaucoup parlé de la musique ou des paroles »[3].

Closer a été produit par Martin Hannett. Sa production « sépulcrale » a été hautement appréciée. Cependant, comme avec leur premier album, Hook et Sumner étaient mécontents du travail de Hannett, sa production diminuant l'agressivité de la guitare[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Au moment de la sortie, le critique musical Dave McCullough décrit l'album comme « une musique rock à couper le souffle »[5]. Écrivant pour Smash Hits, Alastair Macaulay a décrit l'album comme un « exercice dans une passion obscure et contrôlée » et a écrit que la musique « s'impose comme l'épitaphe du groupe »[6]. Écrivant pour Melody Maker, Paolo Hewitt a décrit l'album comme « probablement la plus irrésistible musique dance que nous entendrons cette année »[7]

Mikal Gilmore travaillant pour le Rolling Stones magazine, écrite en 1981 : « la musique devient lourde, sombre et solide parce que cela veut dire réaliser une vision du monde où la souffrance est inlassable et où rien n'est tranquille »[8]. Selon Colin Larkin, Closer a depuis été « considéré à juste titre par de nombreux critiques comme le meilleur album des années 80 »[9]. Dans sa critique de 2007 de l'album, Joshua Klein le critique de Pitchfork décrit l'album comme étant « encore plus austère, plus claustrophobique, plus inventif, plus beau et plus obsédant que son prédecesseurAnnées 80 », l'appelant ainsi « Le chef-d'œuvre de Joy Division; l'incarnation sans failles de tout de ce que le groupe cherchait à achever »[10]

L'album a souvent été considéré comme la production la plus aboutie de Joy Division. En 1984, le chanteur George Michael encense l'album pendant une émission télévisuelle sur la musique. [11]Pitchfork a listé Closer comme le 10e meilleur album des années 1980[12]. Il a été placé 72e sur une liste des meilleurs albums britanniques du NME. En 2003, l'album est classé 157e sur la liste des 500 meilleurs albums de tous les temps selon le Rolling Stones magazine [13]

Publication[modifier | modifier le code]

Closer est sorti le , sur le label Factory Records, sous le format d'un vinyl 12 pouces. Il a atteint le numéro 6 dans le hit-parade anglais. Il a également pointé numéro 3 en Nouvelle-Zélande en septembre 1981. Closer, ainsi que les albums Unknown Pleasures et Still, ont été remasterisés et republiés en 2007. Comme pour Unknown Pleasures et Still, la réédition est accompagnée d'un disque bonus live, enregistré à l'université de Londres.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Closer (FAC 25)
No Titre Durée
1. Atrocity Exhibition 6:06
2. Isolation 2:53
3. Passover 4:46
4. Colony 3:55
5. A Means to an End 4:07
6. Heart and Soul 5:51
7. Twenty Four Hours 4:26
8. The Eternal 6:07
9. Decades 6:10
44:16

Personnel[modifier | modifier le code]

Joy division

Production

Classements[modifier | modifier le code]

Classement (1980-81) Meilleure
place
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Albums Chart)[14] 6
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande (RIANZ)[15] 3

Certifications[modifier | modifier le code]

Pays Certification Ventes
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (BPI)[16] Disque d'or Or 100 000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. McCullough, Dave. "Closer to the edge - chronique de l'album Closer". Sounds (magazine). 26 juillet 1980. « Young men in dark silhouettes, some darker than others, looking inwards, looking out, discovering the same horror and describing it with the same dark strokes of gothic rock »
  2. (en) « AllMusic Review by Ned Raggett », sur http://www.allmusic.com/ (consulté le 17 juillet 2017)
  3. (en) « Most Important Albums Of NME’s Lifetime – Joy Division, ‘Closer’ », sur http://www.nme.com/, (consulté le 17 juillet 2017)
  4. Hook, Peter, 1956-, Unknown pleasures : Joy Division vu de l'intérieur (ISBN 2360541528, OCLC 937647015, lire en ligne)
  5. (en) Dave McCullough, « Closer to the Edge », Sounds,‎
  6. (en) Alastair Macaulay, « Albums », Smash Hits,‎ (24 juillet - 6 août 1980), p. 29
  7. (en) « Joy Division: Closer », sur https://www.rocksbackpages.com/, (consulté le 17 juillet 2017)
  8. (en) « Albums review », sur http://web.archive.org/web/20071026003635/http://www.rollingstone.com/, (consulté le 17 juillet 2017)
  9. Larkin, Colin., The encyclopedia of popular music, Omnibus Press, in association with Muze, (ISBN 0857125958, OCLC 804879997, lire en ligne)
  10. (en) « Joy Division Unknown Pleasures », sur http://pitchfork.com/, (consulté le 17 juillet 2017)
  11. (en) « Watch George Michael and Morrissey discuss Joy Division on a 1984 episode of ‘Eight Days A Week’ », sur http://www.nme.com/
  12. (en) « Top 100 Albums of the 1980s », sur http://pitchfork.com/ (consulté en 17 jullet 2017)
  13. (en) « 500 greatest albums of all time », sur http://www.rollingstone.com/ (consulté le 17 juillet 2017)
  14. (en) Archive Chart. UK Albums Chart. The Official Charts Company. Consulté le 27 août 2016.
  15. (en) Charts.org.nz – Joy Division – Closer. RIANZ. Hung Medien. Consulté le 6 juin 2015.
  16. https://www.bpi.co.uk/certified-awards.aspx