Jean Perron (hockey sur glace)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean Perron et Perron.

Jean Perron

Nationalité Drapeau du Canada Canada
Né le 5 octobre 1946,
Saint-Isidore d'Auckland (Canada)
Entraîneur retraité
A entraîné Université de Moncton (USIC)
Canadiens de Montréal (LNH)
Nordiques de Québec (LNH)
Spiders de San Francisco (LIH)
Moose du Manitoba (LIH)
Mission de Joliette (LHSPQ)
Cousin de Saint-Hyacinthe (LHSMQ)
Équipe du Canada
Équipe d’Israël
Activité 1973 – 2006

Jean Perron (né le 5 octobre 1946 à Saint-Isidore d'Auckland au Québec, Canada) est un entraîneur de hockey québécois et analyste sportif à la télévision.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Diplômé de l'Université de Sherbrooke en activité physique en 1969 et de l'université américaine Michigan State avec une maîtrise en éducation physique en 1973, Jean Perron devient entraîneur des Aigles Bleus de l'Université de Moncton au Nouveau-Brunswick, où il occupera ce poste pendant 10 ans. Il est d’ailleurs nommé entraîneur de l’année au Canada en 1982-83.

1983 - 1988 : Entraîneur des Canadiens de Montréal[modifier | modifier le code]

Par la suite, il est engagé comme adjoint à Jacques Lemaire avec les Canadiens de Montréal et le remplace lorsque celui-ci démissionne en 1985.

À sa première saison comme entraîneur-chef à Montréal, il surprend le monde du hockey en remportant la finale des séries de la coupe Stanley contre les Flames de Calgary, l’ultime récompense pour une équipe de la ligue nationale de hockey, notamment grâce aux performances des jeunes joueurs québécois de l’équipe, dont Patrick Roy, Stéphane Richer et Claude Lemieux.

Il est congédié par les Canadiens après la saison 1987-88 et se joint aux principaux rivaux de l’équipe, les Nordiques de Québec à titre d’adjoint au directeur-gérant. En milieu de saison il remplace l’entraîneur-chef Ron Lapointe lorsque ce dernier quitte son poste pour des raisons de santé.

Commentateur sportif[modifier | modifier le code]

Il ne reprendra pas son poste la saison suivante et devient analyste à La Soirée du hockey sur les ondes de la SRC.

Il fait un retour comme entraîneur en 1995 lorsqu’il prend la barre des Spiders de San Francisco dans la ligue internationale de hockey. L’année suivante il occupe les mêmes fonctions avec le Moose du Manitoba dans la même ligue.

Il revient travailler à la télévision lorsqu’il est congédié par le Moose en cours de saison, mais sa passion pour le sport le fait revenir comme entraîneur, cette fois dans les rangs senior avec le Mission de Joliette dans la Ligue de hockey semi-professionnelle du Québec et avec le Cousin de Saint-Hyacinthe dans cette même ligue, renommée Ligue de hockey senior majeur du Québec, aujourd’hui la Ligue nord-américaine de hockey.

En 2004, Jean Perron est nommé entraîneur de l'Équipe d'Israël par le directeur de l’équipe, Alan Maislin, avec qui il travaille dans l’industrie du transport. En avril 2005, son équipe gagne le Championnat du monde de 3e division contre l'Islande, et passe ainsi en 2e division.

Jean Perron continue à œuvrer dans les médias, notamment sur TQS, où il participe régulièrement à l'émission de sport 110 % (remplacée par L'attaque à 5 à l'automne de 2009. TQS devient alors V-TÉLÉ.). De plus, il a dirigé les comédiens de la série Lance et compte, nouvelle génération, afin d'obtenir les séquences de jeu les plus réalistes possible.

En fin d'hiver 2011, il dirigea une équipe de Hockey Familial, à Chandler, en Gaspésie.

Honneurs individuels[modifier | modifier le code]

En 1983, il est nommé Entraîneur universitaire de l'année au Canada (Trophée Père George Kehoe).

Au début de l'an 2000, le quotidien L'Acadie nouvelle proclame Jean Perron l'entraîneur du siècle en Acadie, à la suite d'un scrutin auprès des journalistes et chroniqueurs sportifs acadiens. Il avait conduit les Aigles Bleus de l'Université de Moncton à deux championnats universitaires canadiens, en 1981 et 1982. Il a toujours été apprécié du peuple acadien et il continue lui-même de démontrer un profond attachement envers l'Acadie. Il répète d'ailleurs souvent qu'il est un fier "Acadien" d'adoption.

Statistiques d'entraîneur[modifier | modifier le code]

Saison Poste Équipe Ligue PJ V D N  % Séries
1973-74 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1974-75 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1975-76 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1976-77 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1977-78 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1978-79 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - -
1979-80 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - Champions de l'Atlantique
1980-81 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - Champions canadiens
1981-82 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - Champions canadiens
1982-83 Entraîneur-chef Université de Moncton USIC - - - - - Champions de l'Atlantique
1983 Entraîneur-adjoint Équipe Canada CM 7 5 2 0 71,4 Médaille de bronze
1984 Entraîneur-adjoint Équipe Canada JO 8 4 4 0 50,0 4e place
1984-85 Entraîneur-adjoint Canadiens de Montréal LNH 80 41 27 12 58,8 2e ronde
1985-86 Entraîneur-chef Canadiens de Montréal LNH 80 40 33 7 54,4 Champions Coupe Stanley
1986-87 Entraîneur-chef Canadiens de Montréal LNH 80 41 29 10 57,5 3e ronde
1987 Entraîneur-adjoint Équipe Canada CC 5 3 0 2 40,0 Champions
1987 Entraîneur-chef Équipe LNH RDV87 2 1 1 0 50,0 Égalité
1987-88 Entraîneur-chef Canadiens de Montréal LNH 80 45 22 13 64,4 2e ronde
1988-89 Entraîneur-chef Nordiques de Québec LNH 46 16 25 5 40,2 Non qualifiés
1995-96 Entraîneur-chef Spiders de San Francisco LIH 82 40 32 10 54,9 1re ronde
1996-97 Entraîneur-chef Moose du Manitoba LIH 50 16 26 8 40,0 Non qualifiés
2001-02 Entraîneur-chef Mission de Joliette LHSPQ - - - - - -
2003-04 Entraîneur-chef Cousin de Saint-Hyacinthe LHSMQ - - - - - -
2005 Entraîneur-chef Équipe d’Israël DIII - - - - - Champions
2006 Entraîneur-chef Équipe d’Israël DII - - - - - -

Perronismes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Perronisme.

Par ailleurs, Jean Perron est également connu pour ses expressions proverbiales, les perronismes. Un livre des meilleurs perronismes est publié et les auteurs sont poursuivis par le principal intéressé, qui perd sa cause[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Perronismes », sur Les Increvables (consulté le 13 janvier 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]