Adam Foote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foote.
Adam Foote
Description de l'image Adam Foote 2009.jpg.
Surnom(s) Footie
Footer[1]
Nationalité Drapeau du Canada Canada
Naissance ,
Toronto (Canada)
Joueur retraité
Position Défenseur
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Avalanche du Colorado
Nordiques de Québec
Blue Jackets de Columbus
LAH
Citadels de Halifax
Repêc. LNH 22e choix au total, 1989
Nordiques de Québec
Carrière pro. 1991-2011

Adam Foote (né le à Toronto dans l'Ontario au Canada) est un joueur professionnel de hockey sur glace canadien. Il évoluait au poste de défenseur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son enfance et ses débuts[modifier | modifier le code]

Adam Foote est né le à Toronto, ville située dans la province de l'Ontario au Canada. Il grandit en idôlant Börje Salming[1]. Il joue au hockey mineur dans l'équipe de Brooklin à Whitby dans l’Ontario Minor Hockey Association[2] aux côtés de Keith Primeau[3].

Par la suite, il est repêché[Note 1] par les Greyhounds de Sault Ste. Marie de la Ligue de hockey de l'Ontario au deuxième tour, 21e rang, lors du repêchage de 1988[4]. Lors de sa première saison, en 1988-1989, Foote joue l'intégralité de la saison mais les Greyhounds ne parviennent pas à se qualifier pour les séries éliminatoires[5]. Lors du repêchage d'entrée de la Ligue nationale de hockey, les Nordiques de Québec réclament Foote en tant que 22e joueur sélectionné mais il continue avec son équipe junior[6]. L'équipe de Sault-Sainte-Marie rate encore une fois les séries en 1990 mais les résultats sont encore pires que ceux de l'année dernière : ils totalisent seulement 18 victoires en 66 parties en[7].

Au lieu de rejoindre la LNH, Foote joue une autre saison dans la LHO afin de progresser. Lors des 59 matchs de la saison régulière, il totalise 69 points, un record personnel pour le défenseur des Greyhounds dans la LHO[6]. Premiers de leur division, les Greyhounds, entraînés par Ted Nolan, passent les trois rondes des séries éliminatoires pour accéder à la finale ; l'équipe de Sault-Sainte-Marie gagne la finale 4 matchs à 2 contre les Generals d'Oshawa[8]. Ils représentent par la suite la LHO lors de la Coupe Memorial 1991 mais sans succès, l'équipe perd les trois matchs et sont éliminés. Foote est élu dans la première équipe d'étoiles de la LHO[9].

Les Nordiques de Québec[modifier | modifier le code]

Foote joue sa première saison professionnelle en 1991-1992 dans la Ligue américaine de hockey avec le maillot des Citadels de Halifax, club-école des Nordiques de Québec. Il joue six matchs et récolte une passe avant d'être rappelé par les Nordiques[10]. Il joue son premier match dans la LNH le 19 octobre 1991 dans une défaite 6-1 contre les Red Wings de Détroit. Lors d'une victoire 5-2 contre les Canadiens de Montréal le 21 novembre, Foote réalise son premier point dans la LNH pour une passe puis il marque son premier but le 14 janvier contre les Flames de Calgary contre Mike Vernon[1]. Malgré tout, les Nordiques terminent derniers de la division Adams et sont éliminés de la course aux séries éliminatoires[11].

La saison suivante, les Nordiques se qualifient pour la première fois depuis 1987 pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec la deuxième place de la division en réalisant la meilleure performance de son histoire avec 104 points à l'issue de la saison[11]. Foote joue 81 matchs, ne ratant que trois parties, et il est deuxième de son équipe sur les minutes de pénalité avec 168, le premier étant Owen Nolan avec 185 minutes[12]. L'équipe est néanmoins éliminée dès le premier tour des séries par les futurs vainqueurs de la Coupe Stanley, les Canadiens de Montréal 4 matchs à 2[13].

L'équipe ne parvient pas à se qualifier pour les séries en 1993-1994, alors que Foote ne joue que 45 matchs. Par la suite, les Nordiques remportent le titre de division en 1994-1995, saison écourtée par un lock-out, et le défenseur joue 35 matchs pour sept mentions d'aide.

L'Avalanche du Colorado[modifier | modifier le code]

Adam Foote en octobre 1997.

En 1995, les Nordiques déménagent à Denver pour devenir l'Avalanche du Colorado[14]. Foote joue 73 parties et totalise 5 buts et 11 passes. L'Avalanche remporte la division Pacifique mais se classe deuxième derrière les Red Wings de Détroit dans la conférence de l'Ouest[15]. En séries éliminatoires, lors du premier match de la série contre les Canucks de Vancouver, Foote inscrit son premier point des séries ; une passe sur le but de Forsberg pour la victoire 5-2 des siens[16]. L'équipe élimine tour à tour les Canucks, les Blackhawks de Chicago puis les Red Wings de Détroit pour retrouver les Panthers de la Floride en finale de la Coupe Stanley. Foote soulève la Coupe après que l'Avalanche ait battu les Panthers 4 matchs à 0. Foote joue les 22 matchs des Avs lors de ces séries et récolte quatre points, dont un but et trois aides.

Avant le début de la saison 1996-1997, la LNH organise une nouvelle compétition internationale : la Coupe du monde. Alors que le Canada joue cette première édition, Foote fait partie de l'équipe. Le Canada perd la finale aux mains des États-Unis dans une série de trois matchs[17]. L'Avalanche débute la saison LNH en tant que champion de la Coupe Stanley en titre et continue sur sa lancée. En effet, à la fin du calendrier de la saison régulière, ils comptent 107 points pour le plus haut total de la ligue et remportent le trophée des présidents attribué à la meilleure équipe de la saison régulière. Foote marque deux buts en plus d'ajouter 19 aides en 78 matchs. En finale d'association, les Avs s'inclinent contre les Red Wings de Détroit, futurs vainqueurs de la Coupe Stanley.

L'équipe 1997-1998 de l'Avalanche finit avec 95 points, à la première place de la division[18] mais à la quatrième place de l'Association Ouest derrière les Stars, les Red Wings et les Blues de Saint-Louis. En février 1998, ont lieu les Jeux olympiques à Nagano au Japon. Pour la première fois dans l'histoire du hockey, la LNH réalise une pause dans son calendrier pour permettre à « ses » joueurs d'y participer[19]. C'est ainsi que dix joueurs en plus de l'entraîneur de l'équipe du Colorado prennent l'avion pour rejoindre l'Asie[20]. Après une défaite en demi-finale contre la République tchèque, Foote et le Canada perdent la finale pour la médaille de bronze contre la Finlande et les joueurs canadiens quittent le Japon sans médaille[21]. Foote termine la saison 1997-1998 avec 3 buts et 14 aides en 77 matchs alors que le Colorado perd au premier tour des séries contre les Oilers d'Edmonton.

La saison suivante, Foote manque quinze matchs en raison d'une blessure au coude. Il joue 69 matchs au cours desquels il réalise 21 points et un différentiel plus-moins à +20, soit le meilleur parmi les défenseurs de l'Avalanche[1]. Qualifiés pour les séries avec la première place de la division Nord-Ouest, les joueurs de Colorado sont éliminés en finale de l'Association de l'Ouest contre les champions de la saison régulière, les Stars de Dallas.

Lors de la saison 1999-2000, Foote joue son 500e match en carrière dans la LNH le 5 octobre 1999, lors du premier match de la saison contre les Predators de Nashville. Sa saison est toutefois limitée à 59 matchs en raison de diverses blessures ; il manque 23 matchs en raison d'une contusion à l'épaule subie le 21 octobre, une blessure aux côtes qui lui coûte 8 matchs et enfin une dernière blessure à l'aine qui lui fait manquer 6 rencontres[1]. L'équipe termine une nouvelle fois en tête de sa division mais perd de nouveau au troisième tour contre les Stars.

Il manque plus de la moitié de la saison 2000-2001 en raison d'une blessure au talon puis à l'épaule et ne joue que 35 matchs au cours de cette saison[1]. Les Avs, champions de la saison regulière, parviennent à se rendre jusqu'en finale de la Coupe Stanley et croisent le fer avec les Devils du New Jersey, champions en titre de la Coupe. Lors du sixième match de la finale, Foote inscrit le premier but du match qui s'avère être le but vainqueur[Note 2] en plus d'ajouter deux aides et permet à l'Avalanche de remporte le match 4-0[22]. L'Avalanche remporte une deuxième Coupe Stanley après avoir vaincu les Devils 3-1 lors du septième match. Le numéro 52 a été assisté du deuxième but du match marqué par Alex Tanguay[23]. Il réalise au cours de la postsaison sept points, dont trois buts et quatre aides, en 23 matchs.

Il est une nouvelle fois affecté par les blessures en 2001-2002, lorsqu'il manque le début de la saison, alors qu'il se remet d'une opération à l'épaule[1]. En 55 matchs, il réalise 27 points pour cinq buts et 22 aides. D'un point de vue collectif, l'Avalanche termine la saison à la première place de sa division et deuxième dans l'Association Ouest mais sont éliminés au troisième tour par les Red Wings. Au cours des séries, il s'est classé deuxième sur les tirs bloqués avec 55[1].

Foote parvient à jouer la saison 2002-2003 en santé en jouant 78 matchs en plus de réaliser des sommets personnels au niveau des buts (11), des points (31) et du différentiel plus-moins (+30). Il inscrit son 200e point dans la LNH le 22 mars lors d'un match contre les Blackhawks de Chicago[1]. L'Avalanche est championne dans sa division pour un neuvième saison consécutive mais est éliminée au premier tour des séries contre le Wild du Minnesota. La saison suivante, en janvier, il parvient à réaliser au moins un point durant cinq matchs consécutifs. Il marque également son premier doublé en carrière le 10 mars contre les Oilers d'Edmonton, son deuxième but du match étant le but victorieux en période de prolongation[1]. Côté collectif, l'Avalanche ne termine pas en tête de sa division pour la première fois depuis 1994 et perd au deuxième tour face aux Sharks de San José.

Les Blue Jackets de Columbus puis retour avec l'Avalanche[modifier | modifier le code]

Alors qu'un lock-out annule la saison 2004-2005, Foote ne joue pas au cours de cette saison. La LNH reprend ses activités lors de l'intersaison 2005 et Foote est laissé libre par l'Avalanche après avoir joué 13 saisons avec la franchise. Le 1er août 2005, il signe un contrat de trois ans de 13,5 millions de dollars avec les Blue Jackets de Columbus[24] et en décembre de la même année, il prend la suite de Luke Richardson en tant que quatrième capitaine de l'histoire du club[25]. En février 2006, Foote part à Turin à l'ocassion des Jeux olympiques, faisant parti de l'équipe olympique canadienne pour la troisième fois. Les joueurs canadiens ne parviennent pas à réaliser leurs exploits de 2002, si bien qu'ils finissent à la septième place après avoir perdu contre la Russie en quarts de finale[26].

Le , après avoir joué deux saisons et demie avec les Blue Jackets, Foote retourne avec l'Avalanche à la suite d'un échange[10]. Le 11 septembre 2009, il est nommé capitaine de l'Avalanche devenant ainsi le deuxième capitaine, après Joe Sakic depuis le déménagement des Nordiques de Québec au Colorado[27]. Il est le dernier joueur actif à avoir évolué pour les Nordiques.

Carrière internationale[modifier | modifier le code]

Il a représenté le Canada dans les compétitions suivantes :

Statistiques en carrière[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[28]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun +/- PJ  B   A  Pts Pun +/-
1988-1989 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 66 7 31 38 120 - - - - - -
1989-1989 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 61 12 43 55 199 - - - - - -
1990-1991 Greyhounds de Sault-Sainte-Marie LHO 59 18 51 69 93 14 5 12 17 28
1991-1992 Citadelles de Halifax LAH 6 0 1 1 2 - - - - - -
1991-1992 Nordiques de Québec LNH 46 2 5 7 44 -4 - - - - - -
1992-1993 Nordiques de Québec LNH 81 4 12 16 168 +6 6 0 1 1 2 -3
1993-1994 Nordiques de Québec LNH 45 2 6 8 67 +3 - - - - - -
1994-1995 Nordiques de Québec LNH 35 0 7 7 52 +17 6 0 1 1 14 -3
1995-1996 Avalanche du Colorado LNH 73 5 11 16 88 +27 22 1 3 4 36 +11
1996-1997 Avalanche du Colorado LNH 78 2 19 21 135 +16 17 0 4 4 62 +3
1997-1998 Avalanche du Colorado LNH 77 3 14 17 124 -3 7 0 0 0 23 -1
1998-1999 Avalanche du Colorado LNH 64 5 16 21 92 +20 19 2 3 5 24 +3
1999-2000 Avalanche du Colorado LNH 59 5 13 18 98 +5 16 0 7 7 28 +6
2000-2001 Avalanche du Colorado LNH 35 3 12 15 42 +6 23 3 4 7 47 +5
2001-2002 Avalanche du Colorado LNH 55 5 22 27 55 +7 21 1 6 7 28 -2
2002-2003 Avalanche du Colorado LNH 78 11 20 31 88 +30 6 0 1 1 8 +2
2003-2004 Avalanche du Colorado LNH 73 8 22 30 87 +13 11 0 4 4 10 -2
2005-2006 Blue Jackets de Columbus LNH 65 6 16 22 89 -16 - - - - - -
2006-2007 Blue Jackets de Columbus LNH 59 3 9 12 71 -17 - - - - - -
2007-2008 Blue Jackets de Columbus LNH 63 1 14 15 95 +3 - - - - - -
Avalanche du Colorado LNH 12 0 1 1 12 -1 10 0 0 0 6 -6
2008-2009 Avalanche du Colorado LNH 42 1 6 7 30 -12 - - - - - -
2009-2010 Avalanche du Colorado LNH 67 0 9 9 64 +8 6 0 1 1 10 -4
2010-2011 Avalanche du Colorado LNH 47 0 8 8 33 -9 - - - - - -
Totaux LNH 1 154 66 242 308 1 534 +99 170 7 35 42 298 +9

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques internationales
Année Équipe Compétition PJ  B   A  Pts Pun Résultat
1990 Drapeau du Canada Canada - 3 1 0 1 0
1996 Drapeau du Canada Canada Coupe du monde 8 1 0 1 16 médaille d'argent Médaille d'argent
1998 Drapeau du Canada Canada Jeux olympiques 6 0 1 1 4 Quatrième place
2002 Drapeau du Canada Canada Jeux olympiques 6 1 0 1 2 médaille d'or Médaille d'or
2004 Drapeau du Canada Canada Coupe du monde 6 0 3 3 0 médaille d'or Médaille d'or
2006 Drapeau du Canada Canada Jeux olympiques 6 0 1 1 6 Septième place

Transactions en carrière[modifier | modifier le code]

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

La Coupe Stanley gravée du noms des joueurs de l'Avalanche du Colorado vainqueurs en 2001.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme « repêchage » est un terme canadien correspondant à l'anglicisme draft et désigne un événement annuel présent dans tous les sports collectifs nord-américains, comparable à une bourse aux joueurs, où les équipes sélectionnent des sportifs issus de l'université, de l'école secondaire ou d'une autre ligue, voir d'une autre équipe.
  2. Le but vainqueur d'une équipe, également nommé « le filet décisif » en québécois ou encore « game-winning goal », est le but qui permet à une équipe de faire la différence. Ainsi, lorsqu'une équipe gagne un match 3-0, le premier but est déclaré but vainqueur alors que quand une équipe gagne 4-1, c'est le deuxième but qui est désigné filet décisif.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (en) « Profil et biographie de Adam Foote », sur Colorado Avalanche (consulté le 8 mai 2015)
  2. « Adam Foote - Statistiques », sur www.nhl.com.
  3. « Keith Primeau - Statistiques », sur www.nhl.com.
  4. (en) « Adam Foote », sur Eliteprospects.com
  5. « 2010-11 OHL Information Guide », p. 106
  6. a et b (en) « Adam Foote, hockey statistics and profile », sur Legends of Hockey Net (consulté le 21 mai 2011).
  7. « 2010-11 OHL Information Guide », p. 105
  8. « 2010-11 OHL Information Guide », p. 104
  9. « 2010-11 OHL Information Guide », p. 147
  10. a et b « 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide », p. 27
  11. a et b « 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide », p. 195
  12. (en) « 1992-93 Quebec Nordiques roster et player statistic », sur The Internet Hockey Database
  13. (fr) « Saison 1992-1993 - Description, photos, faits saillant et plus », sur Site historique des Canadiens de Montr (consulté le 4 juin 2011).
  14. (fr) « Conclusion de l'histoire des Nordiques », sur www.histoirenordiques.ca (consulté le 9 décembre 2009).
  15. « 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide », p. 197
  16. (en) Andre Delsol, Doug Hanson et Chad Lysohirka, « Vancouver Canucks - Colorado Avalanche - Game 1 », sur AvalancheDB (consulté le 22 mai 2011).
  17. (fr) Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - États-Unis (14 septembre 1996) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 26 mai 2011).
  18. 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide, p. 198
  19. (fr) Marc Branchu, « Jeux Olympiques de Nagano 1998 », sur Hockeyarchives.com (consulté le 11 décembre 2009).
  20. « 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide », p. 168
  21. (fr) Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Canada - Finlande (21 février 1998) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 26 mai 2011).
  22. (en) « Roy, Avalanche blank Devils 4-0 in Game 6 », sur USA Today (consulté le 8 mai 2015).
  23. (en) «  », sur Avalanche Database (consulté le 8 mai 2015).
  24. (en) « Blue Jackets sign defenseman Adam Foote », sur Columbus Blue Jackets,‎ (consulté le 4 juin 2011).
  25. « 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide », p. 260
  26. Marc Branchu, « Compte-rendu du match de hockey sur glace Russie - Canada (22 février 2006) », sur Hockeyarchives.com (consulté le 29 février 2012).
  27. « 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide », p. 139
  28. (en) « Adam Foote hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) National Hockey League, Official Guide & Record Book / 2010, Triumph books,‎ , 664 p. (ISBN 978-1-60078-303-6)
  • (en) Colorado Avalanche, 2010-11 Colorado Avalanche Media Guide,‎ , 224 p.
  • (en) Ontario Hockey League, 2010-11 OHL Information Guide,‎ , 188 p.
  • (en) Columbus Blue Jackets, 2010-11 Columbus Blue Jackets Media Guide,‎ , 301 p.