Christophe Charbonnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charbonnel.
Christophe Charbonnel
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Nationalité
Activités
Autres activités
Formation
Élève

Christophe Charbonnel, né en 1967[1] à Nantes[2], est un sculpteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Christophe Charbonnel commence sa carrière en tant que dessinateur puis modeleur pour les studios Walt Disney[3],[4] à Montreuil. Il suit ensuite des cours de sculptures à l'École supérieure des arts appliqués Duperré, où il a été l'élève de Philippe Seené.

C'est en 2002 que Christophe Charbonnel décide de quitter les studios Disney et son emploi de dessinateur pour s'installer dans les Yvelines, où il avait exposé pour la première fois en 1998.

En 2008, dans le cadre des Journées du Patrimoine, il crée une sculpture d'un Christ de 130cm de haut en résine patinée chargée en bronze, exposé dans l’église de Choisel puis dans la chapelle du château des Clos à Bonnelles.

Le «Christ de Charbonnel» a été achetée grâce à un concert et est exposé à l’église de Saint-Rémy-lès-Chevreuse[5]

Certaines de ses sculptures monumentales sont visibles dans l'espace public. Son Colosse a été temporairement exposé au musée-Hôtel Le Vergeur à Reims.

En 2014, il expose à Paris à la galerie Bayart avec le dessinateur Eric Bourgier[6].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Les thèmes abordés par Christophe Charbonnel sont variés, qu'ils s'agisse du corps humain [7],[1], des chevaux ou encore des héros antiques [8]. L'historien d’art Aurélien Gnat définit Christophe Charbonnel comme un « artiste classique contemporain dans la lignée des Rodin, Carpeaux, Dalou, héritier du courant réaliste de la fin du XIXème siècle »[4]. Féru de traités d'anatomie du XIXe siècle, l'artiste s'inspire de la statuaire antique, en particulier de ses proportions idéales, mais aussi du hiératisme de ses postures. Pour autant, il n’hésite pas à fragmenter ses sculptures, pour concentrer l'attention du spectateur sur les attitudes ou les ports de têtes des montures[4].

Expositions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Élèves[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Christophe CHARBONNEL (né en 1967) », sur Drouot (consulté le 11 août 2014).
  2. « CHARBONNEL, Christophe », sur ledelarge.fr (consulté le 19 juillet 2015).
  3. Robin Massonnaud, « Christophe Charbonnel : un sculpteur à découvrir », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 8 août 2014)
  4. a b et c « Variations contemporaines », sur refletsactuels, (consulté le 11 août 2014).
  5. « Christ de Charbonnel », Ensemble paroissial de la Vallée de Chevreuse (consulté le 8 août 2014)
  6. « Exposition « Regards croisés » Eric Bourgier & Christophe Charbonnel - Galerie Bayart, Paris », (consulté le 8 août 2014)
  7. Les plus beaux Intérieurs, Juin-Juillet-Août 2007
  8. Christophe Charbonnel, octobre 2012, Éditions Galerie Bayart
  9. Carole Belingard, « Au château de Bois-Guilbert, ses propriétaires organisent une biennale de sculpture pour sauvegarder le patrimoine », sur France 3, (consulté le 11 août 2014).
  10. « PRIX EVARISTE JONCHERE (sculpture) », sur www.taylor.fr, Fondation Taylor (consulté le 11 août 2014)
  11. cache Pages similaires18 mai 2014 ... Sculpture de Mélanie Quentin ... sculptures durant laquelle, autour de Hervé LOILIER et Mélanie QUENTIN, .... dont l'édition 1999 du Bénézit