Christian Le Guillochet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christian Le Guillochet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nationalité
Activités

Christian Le Guillochet, né le à Albi et mort le à Paris, est un acteur, auteur de théâtre et metteur en scène français.

Avec son épouse Luce Berthommé, il a fondé le Lucernaire à Paris.

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Né à Albi en 1933, d'un père cheminot et d'une mère infirmière, il était ouvrier lorsqu'il fut appelé sous les drapeaux pour combattre en Algérie. De retour en France, il suit des cours du soir et obtient un diplôme d'ingénieur technico-commercial. Il prend des cours d'art dramatique pour soigner sa timidité. En 1963, Robert Dhéry le remarque et l'engage dans La Grosse Valse. Il apprend beaucoup en observant la vedette du spectacle, Louis de Funès.

En 1964, il fonde un premier café-théâtre, puis Le Lucernaire en 1968, près de la gare Montparnasse, rue d'Odessa. Dix ans plus tard, expulsé en raison des travaux de construction de la Tour Montparnasse, il installe Le Lucernaire au 53 rue Notre-Dame des Champs.

Dès les années 1970, il se noue d'une amitié au long cours avec Laurent Terzieff à qui il confie pendant 5 ans la direction artistique du Lucernaire[2].

Le , au soir de la première de Subvention, pièce de Jean-Luc Jeener dans laquelle il joue un directeur de théâtre, il démarre une grève de la faim[3],[4],[5] pour que la ville de Paris et le ministère de la Culture ne coupent pas les subventions au Lucernaire.

En 2004, Luce meurt, et, à 70 ans passés, il vend le Lucernaire au groupe propriétaire des éditions L'Harmattan.

Il meurt le dans le 14e arrondissement de Paris, et est inhumé auprès de son épouse au cimetière communal de Villejésus (Charente).

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • 50 ans de Théâtre, depuis l'impasse Odessa jusqu'à la rue Notre-Dame des Champs, Éditions L'Harmattan, 2006
  • Le Chien citoyen, Éditions L'Harmattan,

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir 50 ans de Théâtre, depuis l'impasse Odessa jusqu'à la rue Notre-Dame des Champs, Christian le Guillochet, Éditions L'Harmattan, 2006.
  2. Voir : France Culture, 15 juillet 1997, Interview de Laurent Terzieff.
  3. Le Monde, 8 novembre 2003.
  4. Le Point, 7 novembre 2013.
  5. Le Parisien, 20 novembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]