Cheryl Strayed

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cheryl Strayed
Description de cette image, également commentée ci-après

Cheryl Strayed au Texas Book Festival, 2012

Nom de naissance Cheryl Nyland
Naissance (49 ans)
Spangler (en), Pennsylvanie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Œuvres principales

Cheryl Strayed (/ˈstreɪd/, née Nyland le 17 septembre 1968) est une romancière et essayiste américaine. Ses essais personnels ont été largement publiés dans des magazines et journaux nationaux et sélectionnés deux fois pour apparaître dans la liste des Best American Essays. Elle a remporté le Prix Pushcart pour son essai "Munro Country", initialement paru dans le Missouri Review[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Strayed est née à Spangler en Pennsylvanie. C'est la fille de Barbara Anne "Bobbi" (née Grey, 1945-1991) et de Ronald Nyland. À l'âge de cinq ans, elle déménage avec sa famille à Chaska dans le Minnesota. Ses parents divorcent un an plus tard. À treize ans, elle déménage avec sa mère et son beau-père, Glenn Lambrech, ainsi que sa sœur Karen et son frère Leif, dans le comté d'Aitkin, dans le Minnesota, où ils s'installent dans une maison qu'ils construisent eux-mêmes sur 40 hectares. La maison n'avait ni électricité ni eau courante pendant les premières années. La plomberie fut installée après que Strayed soit partie pour étudier à l'université. Plus tard, elle reprendra contact avec sa demi-sœur, fille d'une précédente liaison de son père[2].

En 1986, âgée de 17 ans, Strayed est diplômée de la McGregor High School dans le Minnesota, où elle était connue pour ses aptitudes en cross, en pom-pom girl, et où elle fut nommée reine de promo. D'ailleurs, elle s'inspire du comté de McGregor et d'Aitkin pour imaginer le comté de Coltrap dans sa fiction Torch. Strayed suit sa première année à l'Université de St. Paul à St Paul, puis est transférée à l'Université du Minnesota à Minneapolis pour sa seconde année, où elle obtient un Bachelor of Arts avec la mention honorifique magna cum laude en Anglais et en Women's Studies. En mars 1991, alors que Cheryl Strayed est en dernière année d'études, sa mère, Bobbi Lambrech, meurt brutalement d'un cancer des poumons à l'âge de 45 ans. Elle décrit cette période comme sa "genèse". Depuis, Cheryl Strayed a énormément écrit sur la mort de sa mère et sur son deuil dans chacun de ses livres et dans certains essais.

Cheryl Strayed travaille comme serveuse, défenseuse de la jeunesse, employée de bureau, ambulancière, et politicienne [3] jusqu'à atteindre une trentaine d'années, alors qu'elle écrit et voyage souvent dans tous les États-Unis. En 2002, elle obtient un Master en écriture de fiction à l'Université de Syracuse, où elle est suivie par divers écrivains, dont George Saunders, Arthur Flowers, Mary Gaitskill et Mary Caponegro.

En 2010, Strayed commence à écrire le "Dear Sugar", une rubrique où elle répond au courrier des lecteurs sur le site The Rumpus. Sa rubrique est suivie par un grand nombre d'abonnés. En juillet 2012, une compilation de ses écrits est publiée par Vintage Books sous le nom de Tiny Beautiful Things (en). L'œuvre arrive immédiatement en cinquième position de la New York Times Best Seller list et a depuis été publiée internationalement.

Le premier livre de Strayed, le roman Torch (en), est publié par Houghton Mifflin Harcourt et a reçu de multiples critiques positives[4]. Torch a fait partie des livres finalistes susceptibles de recevoir le Great Lakes Book Award et a été sélectionné par The Oregonian comme l'un des dix meilleurs livres de 2006 rédigés par des écrivains vivant dans le Nord-Ouest Pacifique[5]. En octobre 2012, Torch est re-publié par Vintage Books, accompagné d'une nouvelle préface écrite par Cheryl Strayed.

Son second livre, Wild (en), a été publié aux États-Unis par Alfred A. Knopf le 20 mars 2012 et a été traduit dans plus de trente langues. Il relate la longue randonnée de l'écrivaine sur le Pacific Crest Trail, et ses réflexions le long du trajet. À partir du 15 juillet 2012 et pendant sept semaines consécutives, le livre est numéro 1 de la New York Times Best Seller list dans la catégorie "hardcover non-fiction"[6]. En juin 2012, la présentatrice Oprah Winfrey annonce que "Wild" est sa sélection numéro 1 dans son Oprah's Book Club 2.0.

Wild a été adapté au cinéma par Nick Hornby. Le film, réalisé par Jean-Marc Vallée, sort en salles le aux États-Unis, et le en France. Le rôle principal est joué par Reese Witherspoon[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pushed Into Munro Country | TMR Blog », Missourireview.com (consulté le 28 décembre 2012)
  2. http://www.dailymail.co.uk/news/article-2416451/Wild-author-Cheryl-Strayed-reconnects-half-sister-thanks-book.html
  3. "Cheryl Strayed." Contemporary Authors Online. Detroit: Gale, 2013.
  4. Mother, Brace Yourself
  5. « Top Ten Northwest », The Oregonian,‎ , O12
  6. The New York Best Sellers Books
  7. 'AlloCine' /, « Wild », sur AlloCiné (consulté le 2 janvier 2016)

Source de la traduction[modifier | modifier le code]