Chenal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Chenal d'accès

Le nom chenal, issu du latin canalis (comme « canal » et « chéneau »), a globalement un sens voisin de canal Ce lien renvoie vers une page d'homonymie. Il le remplace ou s'en distingue dans certains contextes[a].

Sciences et techniques[modifier | modifier le code]

Agriculture et géographie rurale[modifier | modifier le code]

  • Un chenal enherbé est une bande d'herbe de plusieurs mètres ou dizaines de mètres de largeur, généralement installée dans la ligne de fond de vallée au sein d'un bassin versant cultivé, afin de lutter contre l'érosion.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

  • Dans un fleuve, les chenaux servent à écouler les eaux encombrées d'alluvions : ils entourent par exemple des bancs de sable ou de graviers. On peut distinguer trois types de chenaux :
  • Un chenal d'étiage, ou étier, est un chenal étroit dont la longueur peut atteindre plusieurs kilomètres et contenant de l'eau provenant de la mer.
  • En Polynésie française notamment une passe navigable est appelée ava, un chenal intermittent hoa, un chenal de tempête tairua.

Sciences de la Terre et planétologie[modifier | modifier le code]

Sciences humaines et sociales[modifier | modifier le code]

  • En phonétique, on parle du chenal expiratoire pour désigner le chemin par lequel passe l'expiration.

Culture et société[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]

  • Un chenal maritime désigne la voie d'accès à un port ou à une zone de mouillage dans lequel un navire disposera de la plus grande profondeur d'eau sous la quille, lui permettant de progresser en toute sécurité.

Anthroponyme[modifier | modifier le code]

Patronyme[modifier | modifier le code]

Chenal est un nom de famille notamment porté par :

Pseudonyme[modifier | modifier le code]

  • Pierre Chenal (1904-1990), de son vrai nom Pierre Cohen, est un réalisateur français.

Hydronyme[modifier | modifier le code]

Antarctique[modifier | modifier le code]

Canada[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Japon[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il faut distinguer un canal d’un chenal. Le second, invisible à proprement parler et souvent balisé, est une voie navigable naturelle, parfois surcreusée, dans le lit d’un cours d’eau ; le premier est une voie d’eau artificielle, souvent dotée d’écluses pour permettre le passage de dénivellations dans les deux sens[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Normand Cazelais, Dictionnaire géographique du Québec, Éditions FIDES, 2018.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]