Château d'Usson (Ariège)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Château d'Usson (Ariège)
Image illustrative de l’article Château d'Usson (Ariège)
Le château en 2013.
Nom local Castèl de So
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1978)
Coordonnées 42° 44′ 08″ nord, 2° 05′ 15″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Ariège
Commune Rouze
Géolocalisation sur la carte : Ariège
(Voir situation sur carte : Ariège)
Château d'Usson (Ariège)
Géolocalisation sur la carte : Occitanie
(Voir situation sur carte : Occitanie)
Château d'Usson (Ariège)

Le château d'Usson (en occitan : Lo Castèl de So) est un ancien château fort, aujourd'hui ruiné, dont les vestiges se dressent sur la commune française de Rouze dans le département de l'Ariège, en région Occitanie.

Les ruines du château font l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques[2].

Localisation[modifier | modifier le code]

Les vestiges du château sont situés sur un éperon rocheux au bord de l'Aude, près du hameau d'Usson-les-Bains, dans le terroir du Donezan, sur la commune de Rouze dans le département français de l'Ariège.

Historique[modifier | modifier le code]

Situé à la frontière de la vicomté de Sault, il est mentionné pour la première fois en 1035. Ce fut le château des anciens seigneurs de So et d’Alion.

Pendant la croisade contre les albigeois, Bernard d'Alion, seigneur d'Usson et vassal du comte de Foix, bien qu'ayant fait allégeance à Simon de Montfort, il protège les cathares et en 1244 lors du siège de Montségur il envoie des soldats. Il sera condamné pour hérésie en 1258 et meurt sur le bûcher à Perpignan[3].

Après avoir connu les turpitudes du catharisme, puis ayant perdu tout intérêt stratégique avec l'éloignement de la frontière espagnole à la suite du traité des Pyrénées en 1659, il fut démantelé en 1638 sur ordre de Richelieu. En 1712 et 1713, il sera transformé en demeure. avec trois tours ajoutées[4].

Ses derniers propriétaires nobles seront expulsés par la Révolution qui contribuera à en faire une carrière de pierres.

Description[modifier | modifier le code]

Du château ruiné, il subsiste notamment le donjon pentagonal et une tour d'habitation.

Protection[modifier | modifier le code]

Sont inscrites par arrêté du , modifié par arrêté du , modifié par arrêté du [2] :

  • les ruines du château.

Musée[modifier | modifier le code]

Les anciennes écuries datant du XVIIIe siècle siècle reçoivent la Maison du Patrimoine du Donezan en 1999[5] qui présente notamment l'habitat traditionnel et des objets trouvés lors de fouilles au château.

Valorisation du patrimoine[modifier | modifier le code]

Après des travaux de cristallisation des ruines, puis une phase de consolidation en 2018, la tour à éperon est rendue accessible au public en 2020[4].

Randonnée

Le sentier de grande randonnée 7 (sentier européen E4) passe par Usson dans l'étape de Mirepoix à Andorre-la-Vieille ainsi que le GRP Tour de pays du Donezan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Carte IGN classique » sur Géoportail.
  2. a et b « Château d'Usson-les-Bains », sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  3. Nicolas Mengus, Châteaux forts au Moyen Âge, Rennes, Éditions Ouest-France, , 283 p. (ISBN 978-2-7373-8461-5), p. 22.
  4. a et b « Château d’Usson : la tour à éperon accessible au public », La Dépêche du midi,‎ , p. 25 (lire en ligne).
  5. « Donezan, le pays couleur nature », sur www.donezan.com (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]