Cercle de Saint-Léonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le cercle de Saint-Léonard est un regroupement d'artistes alsaciens qui a vu le jour après la défaite de 1871[1].

Charles Spindler et Anselme Laugel en sont les instigateurs. Progressivement d'autres artistes se joindront à eux. D'abord des professeurs de l'école des Arts Décoratifs : Léon Hornecker, Alfred Marzolff, Joseph Sattler; puis Paul Braunagel, Georges Ritleng, Emile Schneider, Léo Schnug, Lothar von Seebach et Gustave Stoskopf.

Ils se retrouvent au Dîner des Treize à Saint-Léonard puis à Strasbourg dès 1891.

Proche de la nature et de la culture alsacienne, ce cercle n'est pas comme une confrérie mais regroupe des artistes alsaciens ayant été formé à Paris ou en Allemagne qui n'ont connu que l'Alsace occupée par les allemands et qui expriment le besoin de se retrouver autour d'une identité alsacienne.

Le cercle permet aussi à Charles Spindler de faire entrer l'industrie dans les arts et être apprécié de la bourgeoisie.

En 1905, la galerie d'art alsacienne rue brûlée diffuse les œuvres produites par le Cercle.

Historique[modifier | modifier le code]

Ces artistes [2] se regroupaient au hameau Saint-Léonard à Bœrsch dans une ancienne abbaye bénédictine, qui abrite aujourd'hui la marqueterie Spindler[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Le Cercle de St-Léonard
  2. Roland Oberlé, Un maitre de l'impressionnisme Blumer, Strasbourg, Editions Hirlé, , 142 p. (ISBN 978-2-914729-90-1), p.28
  3. Marie-Pascale Rauzier, Lieux mystérieux et insolites en Alsace, Rennes, Éditions Ouest France, , 144 p. (ISBN 978-2-7373-5812-8), p. 98-99

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Noëlle Jeannette, Le Cercle de Saint-Léonard : un groupement d'artistes alsaciens au cœur géographique du renouveau artistique européen autour de 1900, Université Strasbourg 2, 1987, 110 p. (mémoire d'histoire de l'art)
  • Étienne Martin, « Charles Spindler et le cercle de Saint-Léonard. Régionalisme et modernité », in Strasbourg 1900 : naissance d'une capitale (actes du colloque, Musée d'art moderne et contemporain de Strasbourg, 1-4 décembre 1999), Somogy, Paris ; Musées de Strasbourg, Strasbourg, 2000, p. 92-97 (ISBN 2-85056-387-0)
  • Julien et Walter Kiwior, Le Kunschthaafe. Art, histoire et gastronomie en Alsace, Association A.R.S Alsatiae, 2010 (ISBN 9782746617339)
  • Georges Bischoff, Jérome Schneider, Florian Siffer, Néogothique ! Fascination et réinterprétation du Moyen-Âge en Alsace (1880-1930), BNU éditions, Strasbourg, 2017. 192 p. (ISBN 978-2-85923-073-9)
  • Roland Recht, Jean-Claude Richez, 1880-1930 dictionnaire culturel de Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, 2017, p.124-125. (ISBN 9782868209887)
  • Nicolas Stoskopf, "Le Cercle de Saint-Léonard et l'animation de la scène artistique strasbourgeoise (1985-1910)" in Revue de la Bnu, n°19, printemps 2019, pp. 126-133. (ISBN 9782859230791)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :