Robert Forrer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Forrer.
Robert Forrer
Robert Forrer.jpg
Robert Forrer au musée de Glozel (1927)
Fonction
Directeur de musée
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
StrasbourgVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Emil Forrer (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Robert Forrer, né à Meilen près de Zurich le et mort à Strasbourg le [1], est un archéologue, un antiquaire, un collectionneur, un écrivain et un graphiste d'origine suisse, établi à Strasbourg à partir de 1887 et devenu en quelques années une personnalité de premier plan de la vie culturelle et intellectuelle alsacienne. Membre du Kunschthafe[2]. Il prit notamment une part active à la création de la Revue Alsacienne Illustrée et à celle du Musée alsacien et fut longtemps le conservateur bénévole du Musée préhistorique et gallo-romain, futur Musée archéologique de Strasbourg. Passionné par le Moyen Âge, il constitua d'importantes collections personnelles liées à cette période. Il collectionna également – et créa lui-même – des cartes de vœux et des ex-libris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Robert Forrer est l'époux du peintre Marguerite Forrer-Jaggi. Il est le père d'Odile Forrer, épouse de l'archéologue français Claude Frédéric-Armand Schaeffer (découvreur notamment d'Ougarit).

Robert Forrer est inhumé au Cimetière Nord de Strasbourg (Robertsau).

Robert Heitz réalisa son portrait au crayon vers 1926[3].

Hommages[modifier | modifier le code]

Une rue de Strasbourg s'ouvrant sur la rue du Schnokeloch dans le quartier de Koenigshoffen porte son nom[4].

Une Avenue à Six-fours les plages dans le Var porte son nom.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Die Zeugdrucke der byzantinischen, romanischen, gotischen und späteren Kunstepochen, Strasbourg, 1894.
  • Die Kunst des Zeugdrucks vom Mittelalter bis zur Empirezeit, Strasbourg, 1898.
  • Der Odilienberg : seine vorgeschichtlichen Denkmäler und mittelalterlichen Baureste, seine Geschichte und seine Legenden, 1899
  • Geschichte der europäischen Fliesen-Keramik vom Mittelalter bis zum Jahre 1900, 1901
  • Reallexikon der prähistorischen, klassischen und frühchristlichen Altertümer, 1907
  • Urgeschichte des Europäers von der Menschwerdung bis zum Anbruch der Geschichte, 1908
  • Notices de numismatique alsacienne dédiées au Cercle Numismatique d'Alsace, 1928
  • Creation de la statue "Venus sortant des flots" à l'entrée de l'ile du Gaou dit "petit Gaou" au Brusc Hameau de la commune de Six-fours les plages dans le Var.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hortensia von Roten, « Forrer, Robert » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  2. Arnaud Weber, L'art nouveau dans le Rhin supérieur, Karlsruhe, Badisches Landesmuseum Karlsruhe, , 126 p., « Le "Kunschthaafe" creuset de la culture alsacienne », p.98-101
  3. Notice no 00160009737, base Joconde, ministère français de la Culture
  4. B. V., « Un nom, une rue : Robert Forrer, archéologue de Strasbourg », Dernières Nouvelles d'Alsace, 9 mai 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Jean-Jacques Hatt, « Hommage à Robert Forrer », Cahiers Alsaciens d'Archéologie d'Art et d'Histoire, 1947, no 128, p. 3-4
  • Bernadette Schnitzler, Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 11, 1988, p. 993-994
  • Bernadette Schnitzler, « Un projet de Robert Forrer dans les années 1920 : un musée archéologique au Palais du Rhin à Strasbourg », Cahiers Alsaciens d'Archéologie d'Art et d'Histoire, 1988, vol. 31, p. 213-221
  • Bernadette Schnitzler, Robert Forrer, 1866-1947, archéologue, écrivain et antiquaire, Société savante d'Alsace, Musées de Strasbourg, 1999, 213 p. (ISBN 2904920242)
  • Bernadette Schnitzler et Patrick Hamm, « Robert Forrer (1866-1947), antiquaire, collectionneur et créateur d'œuvres graphiques », in Strasbourg 1900. Naissance d'une capitale, Musées de Strasbourg, 2000, p. 108-113 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]