Alfred Marzolff

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un sculpteur image illustrant français image illustrant l'Alsace
Cet article est une ébauche concernant un sculpteur français et l'Alsace.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Alfred Marzolff
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
Nationalité
Activité

Frédéric Alfred Marzolff, né le à Strasbourg et mort le à Rountzenheim (Bas-Rhin), est un sculpteur et un médailleur alsacien qui fut professeur à l'École des arts décoratifs de Strasbourg et membre du cercle de Saint-Léonard animé par le peintre et marqueteur Charles Spindler. Il est l'auteur d'une soixantaine d'œuvres (statues, monuments aux morts, plaques et médaillons), surtout visibles à Strasbourg et dans plusieurs localités alsaciennes, mais certaines de ses réalisations furent détruites pendant l'Occupation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Strasbourg[modifier | modifier le code]

  • Quatre figures monumentales en grès rose représentant deux pêcheurs, un haleur et un pelleteur (1906), sur le pont Kennedy, en collaboration avec l'architecte Fritz Beblo
  • Monument de la Marseillaise (1922), détruit, mais reconstitué en 1980 dans le square de l'hôtel de ville par les ateliers de l'Œuvre Notre-Dame
  • Deux lions sur le portail d'entrée de la Préfecture (1911)
  • Groupe sculpté en grès Héraclès terrassant le lion (1905) et buste du compositeur Victor Nessler (1895) dans le Parc de l'Orangerie
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
  • Figures allégoriques du Rhin et de la Moselle (1898), sur l'immeuble de la compagnie d'assurances du même nom, rue du maréchal Joffre
  • Bas-relief La Famille (1912-1913), sur l'ancien immeuble de la CPAM, à l'angle de la rue de Berne et de la rue de Soleure
  • Statues du réformateur Jacques Sturm et de l'architecte Daniel Specklin (1902) sur la façade des Petites-Boucheries, rue de la Haute-Montée, à l'arrière de l'Aubette
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Soufflenheim

  • Le monument aux morts de 1914-1918. sculpté en 1847 il représente Jeanne d'Arc et est devenu par la suite le monument aux morts de la première guerre mondiale

Haguenau[modifier | modifier le code]

Xavier Nessel
  • Bustes du maire Xavier Nessel et de l'abbé Hanauer, Musée historique de Haguenau
  • Lion sur le boulevard Nessel
  • Bûcheron et cueilleuse de houblon, place Robert Schuman

Hœrdt[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Mulhouse[modifier | modifier le code]

Obernai[modifier | modifier le code]

  • Médaillon du chanoine Gyss et fontaine Sainte-Odile

Notes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Audrey Dufournet, Alfred Marzolff (1867-1936) : un sculpteur alsacien de l'Art Nouveau, Université de Strasbourg, 1997, 136 p. (mémoire de maîtrise d'Histoire de l'art)
  • François Joseph Fuchs, « Frédéric Alfred Marzolff », Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, Strasbourg, vol. 26, p. 2546
  • Hans Haug, L'Art en Alsace, Arthaud, Grenoble, 1962, p. 185
  • Robert Heitz, « Un sculpteur, Alfred Marzolff », La Vie en Alsace, 1928, p. 1-4
  • Robert Heitz. La Sculpture en Alsace des origines à nos jours, Alsatia, Colmar, 1949, p. 103-104

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :