Catherine-Henriette de Bourbon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Catherine-Henriette de Bourbon
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de Catherine-Henriette de Bourbon, duchesse d'Elbeuf.
Biographie
Titulature Légitimée de France
Duchesse d'Elbeuf
Dynastie Maison de Bourbon
(Branche de Vendôme)
Surnom « Mademoiselle de Vendôme »
Naissance
Rouen, Royaume de France Royaume de France
Décès (à 66 ans)
Paris, Royaume de France Royaume de France
Père Henri IV de France
Mère Gabrielle d'Estrées
Conjoint Charles II d'Elbeuf
Enfants Charles III d'Elbeuf
François-Louis de Lorraine
François-Marie de Lorraine
Religion Catholicisme

Description de l'image Coat of arms of Catherine Henriette de Bourbon, Légitimee de France as Duchess of Elbeuf.png.

Catherine-Henriette de Bourbon ( - ) est une fille illégitime du roi de France Henri IV et de sa maîtresse Gabrielle d'Estrées. Par son mariage, elle entra dans la maison princière de Guise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Née le 14 novembre 1596 à Rouen, elle fut baptisée le 17 décembre 1596. Lors de sa naissance, la reine Élisabeth Ire d'Angleterre envoya un ambassadeur afin de proposer un nouveau traité de paix entre les deux nations. Mais à la surprise générale, l'Espagne attaqua Amiens. L'une des premières choses que fit la mère de Catherine-Henriette, Gabrielle d'Estrées, fut de demander au peuple de France de contribuer financièrement à l'effort de guerre pendant qu'elle-même mit ses bijoux en gage; elle amassa ce faisant une fortune considérable.

Pendant sa jeunesse, elle fut connue sous le titre de Mademoiselle de Vendôme, titré dérivé du duché de Vendôme qui était en possession de la Maison de Bourbon depuis 1393. Elle avait deux frères : César (1594-1665), légitimé en 1595, connu sous le titre de Duc de Vendôme, qui participa à la Fronde aux côtés de leur demi-frère Gaston d'Orléans, et Alexandre (1598-1629), connu sous le titre de Chevalier de Vendôme.

Lorsqu'elle avait 3 ans, sa mère mourut d'éclampsie après avoir donné naissance à un enfant mort-né. À la mort de sa mère, Catherine-Henriette hérita de sa fortune de manière exclusive. Le duché de sa mère, le duché de Beaufort, fut donné à son frère César.

En 1610, alors qu'elle n'a que 14 ans, son père Henri IV est assassiné. Son demi-frère, le dauphin et futur Louis XIII, âgé de 8 ans, fut alors proclamé roi sous la régence de sa mère Marie de Médicis.

Mariage[modifier | modifier le code]

Il fut un temps question qu'elle épousât Henri de Bourbon, prince de Condé, mais l'idée fut abandonnée. Lorsqu'elle n'a que 9 jours, son père, Henri IV, la promet en mariage au fils du Connétable de Montmorency. Ce mariage, fixé en date du 18 mai 1610, n'aura pas lieu, car son père est assassiné 4 jours avant. Son mari fut finalement Charles de Lorraine, duc d'Elbeuf, appartenant à la famille de Guise et qu'elle épousa à Paris, au palais du Louvre, le 19 janvier 1619. La dot versée à la famille de Guise était de 800 000 livres, ainsi que de plusieurs pensions. Une grande partie de cette somme fut dépensée et hypothéquée pour diverses raisons, notamment pour un procès à l'encontre de son frère César.

Comme Catherine-Henriette avait épousé un membre de la famille de Guise, elle prit le titre d'Altesse, les Guise étant princes à la cour. Après son mariage, elle fut connue sous le nom de « Duchesse légitimée de France », et signait ses documents C.H.L de France (Catherine-Henriette Légitimée de France). Elle eut 6 enfants dont 3 eurent une descendance. Son mari mourut en 1657 ; elle lui survécut 6 ans jusqu'à sa propre mort en 1663, le 20 juin.

Descendance[modifier | modifier le code]

Elle eut 6 enfants avec son mari Charles de Lorraine:

  • Charles (1620 - 1692), comte d'Harcourt-Elbeuf, puis duc d'Elbeuf à la mort de son père ;
  • Henri (1622 - 1648), abbé d'Homblières, sans descendance ;
  • François-Louis (1623 - 1694), comte d'Harcourt, qui épousa Anne d'Ornano ;
  • François-Marie (1624 - 1694), prince de Lillebonne ;
  • Catherine (1626 - 1645), nonne à Port-Royal, sans descendance ;
  • Marie-Marguerite-Ignace (1629 - 1679), dite Mademoiselle d'Elbeuf, sans descendance.

Titres[modifier | modifier le code]

  • 14 novembre 1596 – 18 janvier 1619 : Mademoiselle de Vendôme
  • 19 janvier 1619 – 5 novembre 1657 : Madame la duchesse d'Elbeuf
  • 5 novembre 1657 – 20 juin 1663 : Madame la duchesse d'Elbeuf Douairière

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jonathan Spangler, The Society of Princes; the Lorraine-Guise and the conservation of power and wealth in the Seventeenth Century, Ashgate, London, 2009, p. 154
  • Jean-Paul Desprat, Les Bâtards d'Henri IV : L'Épopée des Vendômes (1594-1727), Perrin, 1994.
  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Catherine Henriette de Bourbon » (voir la liste des auteurs).

Sur les autres projets Wikimedia :