Caroline Simard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simard.
Caroline Simard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée à l’Assemblée nationale du Québec
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Caroline Simard (née en juillet 1974[1],[2]), est une entrepreneuse, consultante principale en recherche marketing et femme politique québécoise.

Elle est élue députée sous la bannière du Parti libéral du Québec dans la nouvelle circonscription de Charlevoix–Côte-de-Beaupré, qui comprend aussi l'Île d'Orléans, à l’élection générale québécoise du 7 avril 2014, l’emportant sur Pauline Marois, alors première ministre du Québec et chef du Parti québécois[3],[4],[5].

Caroline Simard est native de Baie-Saint-Paul. Elle fait ses études collégiales au Collège François-Xavier-Garneau, à Québec, et obtient un baccalauréat en études françaises (rédaction et communications) de l’Université de Sherbrooke[6].

D’abord à l’emploi de Statistique Canada en 1996, elle œuvre par la suite dans le domaine de la recherche marketing dans la région de Sherbrooke, chez Ténor Marketing [7]. Elle quitte les Cantons-de-l’Est pour Montréal en 2000 et réalise plusieurs mandats en communication et recherche marketing comme consultante autonome auprès notamment de Léger Marketing et de diverses autres firmes de la région métropolitaine. En 2001, sur l’invitation du Groupe Cossette Communication, elle devient chargée de projets et conseillère senior au sein de la division Impact Recherche, à Québec. En 2006, elle fonde sa propre entreprise de recherche en marketing, Doxa Focus[8],[9],[10],[11].

Caroline Simard s’est par ailleurs engagée dans diverses associations d’affaires, dont la Chambre de commerce et d’industrie de Québec (C.C.I.Q.), l’Alliance Affaires Côte-de-Beaupré, la Jeune Chambre de commerce de Québec (J.C.C.Q.) et la Chambre de commerce de Charlevoix. Elle a aussi été active auprès d’organismes d’entraide, dont la Société de l’arthrite de l’Est-du-Québec, le Centre de la famille Valcartier et la YWCA-Québec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Caroline Simard aura 40 ans en juillet » (…), écrit Brigitte Lavoie dans Le Soleil du 10 avril 2014 : Brigitte Lavoie, « Caroline Simard dans Charlevoix : surprise, mais enthousiaste », Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  2. «Madame Simard a 39 ans » (…), écrit Pierre Shaienks dans le numéro d’avril 2014 du journal communautaire de l’ïle d’Orléans, Autour de l’île : Pierre Shaienks, « Caroline Simard, nouvelle députée de notre circonscription », Autour de l’île, vol. 18, no 4,‎ (lire en ligne [PDF])
  3. Brigitte Lavoie, « La femme qui a battu Pauline Marois », La Presse/Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  4. Brigitte Lavoie, « Caroline Simard dans Charlevoix: surprise, mais enthousiaste », La Presse/Le Soleil,‎ (lire en ligne)
  5. Isabelle Porter, « Caroline Simard au Devoir - Elle a fait tomber Marois », Le Devoir,‎ (lire en ligne)
  6. PLQ
  7. Ténor Marketing
  8. Doxa Focus
  9. « Caroline Simard (notice biographique) », sur Parti libéral du Québec
  10. Brigitte Lavoie, « Caroline Simard chez les Libéraux », Le Charlevoisien,‎ (lire en ligne)
  11. Jean-Manuel Téotonio, « Charlevoix-Côte-de-Beaupré: Caroline Simard souhaite «rebâtir une région prospère» », L’Autre Voix,,‎ (lire en ligne)