Cameron Wurf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cameron Wurf
G7C7236 (cropped).JPG
Cameron Wurf lors du Tour d'Italie 2013
Informations
Nom dans la langue maternelle
Cameron James WurfVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
(36 ans)
HobartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Spécialité
rouleur
Équipes UCI
Cameron Wurf en 2010

Cameron Wurf, né le à Hobart, est un sportif australien. Il prend part durant sa carrière à des compétitions d'aviron, de cyclisme et de triathlon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en aviron[modifier | modifier le code]

Cameron Wurf est d'abord rameur. Il fait ses études à la Hutchins School, à Hobart, où il commence à ramer. Il remporte le titre national School Boy Sculling aux championnats australiens d'aviron en 2001[1].

Lors des championnats du monde d'aviron des moins de 23 ans de 2003 à Belgrade, il est membre de l'équipe des quatre sans-barreurs poids légers qui remporte la médaille d'or[2].

Il participe au deux de couple poids légers des Jeux olympiques d'été de 2004 à Athènes, où il termine à la seizième place. Il a continué à représenter l'Australie au plus haut niveau dans l'aviron jusqu'en 2006 en participant aux championnats du monde. En 2005, il est douzième en poids léger. Lors des mondiaux de 2006, il est quatrième du deux de pointe poids légers[3]. Il s'agit de sa dernière apparition dans une compétition d'aviron.

Carrière en cyclisme[modifier | modifier le code]

Cameron Wurf commence sa carrière cycliste professionnelle en 2007 dans l'équipe américaine Priority Health-Bissell. Spécialiste du contre-la-montre, il remporte la médaille d'or de cette discipline aux Jeux océaniens et le Chrono champenois. Il est sélectionné en équipe nationale pour l'épreuve chronométrée des championnats du monde à Stuttgart. Il y prend la 31e place[4]. Il rejoint Cinelli-OPD en 2008 puis est recruté par l'équipe autrichienne Volksbank-Vorarlberg au mois de mai[5].

Il rejoint l'équipe ProTour Fuji-Servetto lors de la saison 2009. Après une saison au sein de l'équipe italienne Androni Giocattoli-Serramenti PVC Diquigiovanni, il retrouve une équipe ProTour en signant un contrat avec l'équipe de Roberto Amadio, la Liquigas-Cannondale. Non conservé par son équipe, il signe le 18 janvier 2012 un contrat d'un an avec l'équipe Champion System, qui acquiert le statut d'équipe continentale professionnelle[6], et dès l'année suivante Wurf retrouve l'équipe Liquigas-Cannondale, devenue Cannondale.

En février 2015, après avoir terminé troisième du contre-la-montre aux championnats d'Océanie 2015, il annonce qu'il met sa carrière de cycliste de côté pendant une année, expliquant qu'il n'avait pas trouvé sa place dans ce sport[7].

Le 3 août 2019, pour son 36ème anniversaire, il accomplit l'Everesting du col de la Madone, en compagnie de Richie Porte[8].

Carrière en triathlon[modifier | modifier le code]

En 2015, il arrête la compétition cycliste et passe au triathlon. Il parvient à se qualifier pour le championnat du monde d'Ironman. Une blessure contractée lors d'une chute à VTT l'empêche cependant d'y participer. L'année suivante, il se concentre sur l'entrainement en course à pied et en natation. Une nouvelle blessure l'empêche de courir[9].

En 2017, il reprend la compétition cycliste au sein de l'équipe américaine Cylance afin de se préparer pour les triathlons[9]. Il remporte l'Ironman Pays de Galles et se qualifie pour le championnat du monde ou il prend la 17e place et le record de la partie cycliste avec plus de cinq minutes de moins que l'ancien record (les 180,25 km en h 12 min 53 s)[10]. En 2018, il prend la troisième place de l'Ironman France derrière le Belge Frederik Van Lierde et le Français Antony Costes[11].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Cameron Wurf est passionné par le sport automobile, dès qu'il peut il assiste à des courses sur le circuit NASCAR pour soutenir son ami le pilote américain Jimmie Johnson sept fois titrés sur la Cup Series en première division[12].

Palmarès en aviron[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Palmarès en cyclisme[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

2 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
UCI Asia Tour 10e[14]
UCI Europe Tour 420e[15]
UCI Oceania Tour 10e[16] 36e[17] 48e[18] 11e[19]

Palmarès en triathlon[modifier | modifier le code]

Le tableau présente les résultats les plus significatifs (podium) obtenus sur le circuit international de triathlon depuis 2017[20].

Année Compétition Pays Position Temps
2018 Ironman France Drapeau de la France France Médaille de bronze h 39 min 14 s
Challenge Salou[21] Drapeau de l'Espagne Espagne Médaille d'or h 45 min 37 s
2017 Ironman Pays de Galles Drapeau du pays de Galles Pays de Galles Médaille d'or h 7 min 3 s
Ironman Suède Drapeau de la Suède Suède Médaille d'argent h 8 min 58 s

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 10 avril 2007 au 31 décembre 2007
  2. Du 1er janvier 2008 au 6 mai 2008
  3. Du 7 mai 2008 au 31 décembre 2008
  4. Du 1er mai 2009 au 31 décembre 2009

Références[modifier | modifier le code]

  1. Schoolboy Scull Summary
  2. Wurf at World Rowing
  3. Classement final
  4. (en) « Cancellara reigns as World Champion », sur cyclingnews.com, (consulté le 10 septembre 2008)
  5. (en) « Volksbank signs Australian time trialist », sur cyclingnews.com, (consulté le 10 septembre 2008)
  6. [1],"surcyclism'actu, 18 janvier 2012. Consulté le 18 janvier 2012
  7. Shaw, Rob (13 February 2015). "Wurf to take a year out". The Examiner (Tasmania). Retrieved 5 July 2016.
  8. « Everesting My 36th Birthday with Richie🤕 - Cameron Wurf's 271,3 km bike ride », sur Strava (consulté le 6 août 2019)
  9. a et b (en) « Wurf's Cylance deal to facilitate his Ironman aspirations », sur cyclingnews.com, (consulté le 19 mai 2017)
  10. (en) « Ironman Kona 2017: New bike course record for Cameron Wurf », sur pinarello.com, (consulté le 24 juin 2018)
  11. Pierre-Maxime Branche, « Ironman France Nice : Fred Van Lierde et la 5e symphonie », sur redaction.triathlete.fr, (consulté le 25 juin 2018).
  12. « Cam Wurf ain't scared to throw down », sur www.slowtwitch.com (consulté le 12 juillet 2018)
  13. « Aviron - Cameron Wurf », sur worldrowing.com (consulté le 12 juillet 2018).
  14. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  16. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  17. « Classements Route UCI 2007-2008 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  18. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  19. (en) « UCI Oceania Tour Ranking - 2015 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  20. « Triathlon - Cameron Wurf », sur les-sports.info (consulté le 24 juin 2018).
  21. « Wurf win Challenge Salou », sur slowtwitch.com (consulté le 24 juin 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :