Calamity, Une enfance de Martha Jane Cannary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Calamity, Une enfance de Martha Jane Cannary
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo-titre du film

Réalisation Rémi Chayé
Scénario Rémi Chayé
Sandra Tosello
Fabrice de Costil
Musique Florencia Di Concilio
Acteurs principaux
Sociétés de production Maybe Movies
Norlum
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau du Danemark Danemark
Genre Animation
Durée 82 minutes
Sortie 2020


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Calamity, Une enfance de Martha Jane Cannary est un film d'animation franco-danois réalisé par Rémi Chayé et sorti en 2020.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un convoi de pionniers est en route pour l'Oregon, contrée lointaine de l'ouest. La dernière famille qui rejoint le convoi est celle de Monsieur Cannary, il est pauvre et sa femme est morte. Sa fille ainée Martha Jane Cannary prend beaucoup de responsabilités. Durant cette éprouvante traversée, son père est blessé. Le rôle de Martha Jane va s'amplifier avec divers apprentissages. Elle va être confrontée aux garçons et aux filles du convoi et ce sera compliqué car elle sera repoussée par les uns et les autres.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Scénario[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un récit imaginé par les auteurs, et non d'une biographie de l'enfance de Calamity Jane[2].

Musique[modifier | modifier le code]

La bande originale du film est composée par Florencia Di Concilio. La partition mêle des sonorités empruntées au genre bluegrass (avec des instruments comme le banjo, la guitare, la mandoline, le violon et la contrebasse) et un orchestre symphonique qui lui confère son lyrisme[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Le film a été sélectionné au Festival international du film d'animation d'Annecy 2020 dans la catégorie Longs métrages en compétition[4] (sélection officielle). En raison de la pandémie de Covid-19, cette édition s'est faite « en ligne », mais sans diffusion publique de certains longs métrages[5], afin notamment de limiter les risques de piratage avant leur exploitation en salles. Pour celui-ci, seul un extrait était disponible[4]. Le film y a obtenu le Cristal du long métrage.

La première projection publique a eu lieu à Lyon le .

Critique[modifier | modifier le code]

Calamity, Une enfance de Martha Jane Cannary
Score cumulé
SiteNote
Allociné4.1 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Libération5.0 étoiles sur 5
Le Journal du dimanche4.0 étoiles sur 5

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 4,15, sur un total de 30 critiques presse[6].

D'après le quotidien Libération : « Regorgeant de couleurs somptueuses et de paysages grandioses, le nouveau film d'animation du Français Rémi Chayé dépeint l'enfance fantasmée de l'une des plus célèbres figures de l'Amérique du XIXe siècle. »[7].

Selon l'hebdomadaire Le Journal du dimanche : « Un conte initiatique moderne qui parle de quête d'émancipation, de liberté et d'indépendance, tout en développant une réflexion sur le genre qui combat les préjugés dans un univers artistique radical, coloré et inondé de lumière. »[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

Le film fait l'objet d'une novélisation écrite par l'écrivain Christophe Lambert et publiée en 2020 aux éditions Bayard Jeunesse[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Les coulisses de l'enregistrement des comédiens », sur Facebook
  2. Véronique Cauhapé, « « Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary », une jeune fille à la conquête de sa liberté », sur lemonde.fr, (consulté le )
  3. Benoît Basirico, « Interview B.O. : Florencia Di Concilio, Calamity (de Rémi Chayé) », sur cinezik.org, (consulté le )
  4. a et b « Fiche Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary », sur annecy.org (consulté le )
  5. « FAQ Annecy Online », sur annecy.org (consulté le ) : « Sur les 20 longs métrages en compétition, 12 seront visibles dans leur intégralité sur la plateforme (5 dans L'officielle et 7 dans la catégorie Contrechamp). »
  6. AlloCine, « Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary : les critiques presse » (consulté le )
  7. « Calamity, du genre sans gêne », sur Libération.fr, (consulté le )
  8. Le JDD, « Les films au cinéma cette semaine : « Drunk », « Calamity », « A Dark, Dark Man » », sur lejdd.fr (consulté le )
  9. « Le palmarès complet du Festival du film d'animation d'Annecy 2020 », sur france3-regions.francetvinfo.fr, (consulté le )
  10. « Autour des Nominations 2021 », sur Académie des César (consulté le )
  11. « Le film Calamity adapté en roman jeunesse : entretien avec Christophe Lambert », sur Benshi (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]