Brigade mixte mobile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Brigade Mixte Mobile)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir BMM et Brigade mobile.

La Brigade mixte mobile (BMM) est une ancienne unité de police paramilitaire du Cameroun, dont la plus importante était située à Yaoundé[1].

La brigade exploitait certaines prisons et lieux de torture pour prisonniers politiques dans le pays[2].

Il existait des BMM dans d'autres villes (Douala, Édéa, Nkongsamba, Bamenda, Kumba, Dschang..). Comme leur nom l'indique, elles rayonnaient depuis leurs bases[3].

La BMM de Yaoundé a été remplacée par la prison centrale de Kondengui[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Andrade, « Cameroon », dans World Police and Paramilitary Forces, Stockton Press, (ISBN 978-1-349-07784-7, lire en ligne), p. 36
  2. Woungly Massaga, « Durcissement de la répression et aggravation des difficultés économiques », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne)
  3. Thomas Deltombe, Manuel Domergue, Jacob Tatsitsa, La guerre du Cameroun : l'invention de la Françafrique : 1948-1971, La Découverte, 2016, 245 p. (ISBN 9782707192141)
  4. « À la prison de Yaoundé, les chanceux dorment assis, les autres debout », Le Monde Afrique, 15 février 2017 [1]

Crédits de traduction[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Philippe Guiffo, Les libertés publiques au Cameroun, Éditions de l'Essoah, 2010, 694 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]