Bornes de sauveté de Mimizan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bornes de sauveté de Mimizan
Image dans Infobox.
La borne de Cantegrouilles,
en bordure de la rue des Trois Pignes
Présentation
Type
Borne de sauveté
Destination initiale
Marquer les limites de la sauveté
Style
Moyen Âge
Construction
Hauteur
4,10 à 4,50 mètres
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Landes
voir sur la carte des Landes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La commune de Mimizan, dans le département français des Landes, est une ancienne sauveté, délimitée originellement par sept à neuf piles de pierre selon les sources, appelées bornes de sauveté ou pyramides de sauveté. Cinq d'entre elles sont inscrites aux monuments historiques par arrêté du [2] et quatre sont encore visibles de nos jours[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Sauveté de Mimizan (carte de Belleyme)

À partir du début du XIe siècle, Mimizan est érigée en sauveté, secteur géographique polygonal centré autour de l'ancien prieuré bénédictin Sainte Marie et bénéficiant de franchises[4] et de libertés accordées à la communauté installée dans ses limites. Ces limites sont matérialisées physiquement par de hautes bornes en garluche. Bâties sur des monticules, elles ont une forme de pyramide élancées et s'élèvent à une hauteur de 4,10 à 4,50 mètres et sont surmontées initialement d'une croix, afin qu'elles soient visibles de loin, depuis la plaine découverte[3].

L'église devient ainsi le centre spirituel de cet espace dans les limites duquel nombre d'habitants du pays viennent s'installer. Les privilèges y sont en effet importants et favorisent l'accroissement de la ville naissante. Parmi ces derniers :

« Les habitants de Mimizan doivent accorder protection à toute personne qui la requiert, protection qui doit être confirmée par le bailli. Tant que ces personnes demeureront dans les limites de la sauveté, le seigneur ne peut les arrêter, ni confisquer leurs biens ».[3]

Les premières mentions de la sauveté de Mimizan remontent à 1009 et 1032, à l'occasion de la confirmation par le duc Sanche Guillaume de la donation de l'église Sainte-Marie de Mimizan à l'abbaye de Saint-Sever. La première mention du terme de salvitas concernant Mimizan date quant à elle de 1270[3]. Les bornes étaient à l'origine espacées de 1800 mètres environ[2].

Inventaire[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, il n'en reste que sept, mais pas bien longtemps avant, on en comptait encore neuf. Actuellement, seules 4 bornes sont encore visibles[3], bien que 5 soient protégées au titre des monuments historiques :


Monument Commune Adresse Coordonnées Notice Protection Date Illustration
Borne de sauveté Mimizan Rue de la Sauvetat 44° 12′ 41″ nord, 1° 14′ 00″ ouest « PA00083972 » Logo monument historique Inscrit MH
Borne de sauveté
Borne de sauveté Mimizan Rue des Trois-Pignes 44° 12′ 35″ nord, 1° 14′ 29″ ouest « PA00083972 » Logo monument historique Inscrit MH
Borne de sauveté
Borne de sauveté
(vestige)
Mimizan Avenue de la Pyramide 44° 11′ 50″ nord, 1° 14′ 28″ ouest « PA00083972 » Logo monument historique Inscrit MH
Borne de sauveté (vestige)
Borne de sauveté
(vestige)
Mimizan Avenue des Castors 44° 11′ 42″ nord, 1° 14′ 00″ ouest « PA00083972 » Logo monument historique Inscrit MH
Borne de sauveté (vestige)
Borne de sauveté
(disparue)
Mimizan Sud-ouest de Mimizan 44° 12′ 10″ nord, 1° 14′ 51″ ouest « PA00083972 » Logo monument historique Inscrit MH

Image manquante

Téléverser

Galerie[modifier | modifier le code]

message galerie Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Google Earth
  2. a et b « Inscription des bornes de sauveté de Mimizan », notice no PA00083972, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 22 juillet 2010
  3. a b c d et e Musée de Mimizan
  4. Ensemble de droits et de privilèges concédés par un souverain à un bourg

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]