Bo Hopkins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bo Hopkins
Description de cette image, également commentée ci-après
Bo Hopkins en 2009
Nom de naissance William Mauldin Hopkins
Naissance (76 ans)
Greenville, Caroline du Sud
États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur

William Hopkins dit Bo Hopkins est un acteur américain de télévision et de cinéma, né à Greenville en Caroline du Sud le . C'est l'un des éternels seconds couteaux des films de Sam Peckinpah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[1][modifier | modifier le code]

William Hopkins grandit en Caroline du Sud, à Taylors, où son père est ouvrier dans la grande minoterie de la ville. Sa mère est une femme au foyer. il découvre le cinéma dès l'âge de 5 ans, ses parents fréquentant les salles obscures. Les films de guerre, notamment, le fascinent et le terrifient à la fois. Son père est terrassé par une crise cardiaque alors qu'il n'a que 9 ans. La famille est alors obligée de déménager 20 km plus loin, à Ware Shoals, là où habitent oncles et grands-parents paternels. Un an plus tard sa mère se remarie. William est à cette époque déscolarisé, et ses relations se tendent rapidement avec son beau-père. À 12 ans il découvre qu'il a été en fait adopté et rencontre même sa mère biologique. L'adolescence de William Hopkins se poursuit, émaillée de périodes de désœuvrement et de petits délits qui finissent par le conduire en maison de correction. Il décide alors de s'engager, à l'âge de 17 ans, dans la 101e division aéroportée, et il effectue même une période de 9 mois en Corée, alors que la partition est encore récente.

Carrière[modifier | modifier le code]

Acteur fétiche de Sam Peckinpah, il apparaît au début de La Horde sauvage sous les traits d'un jeune stagiaire ; on le retrouve tueur d'élite dans le film du même nom et son apparition dans Guet-apens est cocasse : secondé d'Al Lettieri, il envahit l'image sur un pédalo.

On le retrouve également dans le film Midnight Express d'Alan Parker dans lequel il joue Tex, l'ambassadeur protégeant en vain Billy des autorités turques, et dans American Graffiti de George Lucas sorti en 1973. Il a aussi travaillé avec Robert Mulligan, John Schlesinger, Oliver Stone, avec pour partenaires féminines Patti d'Arbanville et Susan Strasberg...

Il joue dans les années 1980 dans le feuilleton Dynastie le rôle de l'amant prolétaire de Krystle alias Linda Evans.

Vie privée[modifier | modifier le code]

William Hopkins s'est marié une première fois à 18 ans, en 1960. Deux enfants, Jane et Matthew, sont nés de cette union. il s'est remarié en 1989 avec Sian Eleanor Green.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Shock Cinema - 2012 The Wild Days Of Crazy Lee: An Interview With Actor Bo Hopkins », sur jeffsallgraffitiallthetime.blogspot.fr (consulté le 27 mars 2018)