Bling-bling

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lil Jon portant des lunettes, casquette, bague et bijou pour dents (« grillz »).

Le terme « bling-bling » est issu du jargon hip-hop et désigne les bijoux et l’accoutrement de certains rappeurs, mais aussi le style ostentatoire et excessif de leur mode de vie.

Présentation[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

Selon The Urban Dictionary[1], ce terme provient du jargon jamaïcain se référant à l’onomatopée des bandes dessinées.

Évolution[modifier | modifier le code]

Le style bling-bling.

Cette expression a été popularisée avec le succès de la chanson Bling Bling, un morceau de 1999 de B.G., un rappeur de La Nouvelle-Orléans, membre des Cash Money Millionaires (Lil Wayne, Juvenile, Turk, B.G. et Birdman). Ce terme fait référence au bruit que font les chaînes portées autour du cou.

L'expression a été reprise par des artistes comme Lil Jon, Diddy, Cam'Ron, Rick Ross, l’arrivée du crunk et précédemment la vague Dirty South, qui exacerbe les signes de richesse tels que l’argent, les bijoux, les voitures modifiées, et le style de vie bling-bling.

On retrouve parmi le bling-bling de massives chaînes en or, des montres et des bagues avec des diamants, des Pimp cups, sorte de trophée, de coupe, – comme celles de Lil Jon, estimée à plusieurs milliers de dollars –, et des grillz, recouvrant les dents.

France[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

En France, l’expression a été utilisée pour qualifier Nicolas Sarkozy par certains critiques, notamment le journaliste Nicolas Domenach de l'hebdomadaire Marianne pour fustiger l'affichage ostentatoire de signes extérieurs de richesse, comme les montres ou les lunettes de soleil de grandes marques, les chaines et autres gourmettes, les ceintures de marques avec logos, son bracelet en poils d'éléphant[2], la soirée au Fouquet's le soir de son élection, ainsi que les vacances sur le yacht de Vincent Bolloré[3],[4],[5]. On a alors parlé de « droite bling-bling », inspirée de l'expression « gauche caviar ». Nicolas Sarkozy a ultérieurement lui-même reconnu des erreurs dans la perception « bling-bling » de son style.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]