Bile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bile (homonymie).

La bile[1]est un liquide biologique jaune-verdâtre, basique (pH compris entre 7,6 et 8,6[2]) qui favorise la digestion, plus spécifiquement celle des lipides. Elle est sécrétée de manière continue par le foie à raison de 500 à 1 000 ml par jour. Près de la moitié de cette production est stockée et concentrée dans la vésicule biliaire principalement la nuit et l'autre moitié est directement déversée dans le duodénum.

Le cycle entéro-hépatique de la bile ou cycle biliaire de Schiff

Formation[modifier | modifier le code]

La bile[3] est un liquide organique sécrété et recyclé par le foie.

Entre les repas, la bile s'écoule au travers du conduit hépatique commun, qui s'abouche ensuite dans le canal cholédoque, avant de refluer vers la vésicule biliaire, par le canal cystique, où elle est stockée et concentrée.

Le chyme riche en acides gras provenant de l'estomac est perçu par la paroi du duodénum. Celle-ci produit de la cholécystokinine qui provoque l'ouverture du sphincter d'Oddi et la contraction de la vésicule biliaire qui déverse son contenu via le canal du cholédoque dans le duodénum, où elle participe à la dissolution des graisses.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Rôle digestif[modifier | modifier le code]

La transformation des acides bilaires
Une micelle lipidique
  • Les sels biliaires permettent la formation de petites gouttelettes de graisse (émulsion) ou micelles permettant leur digestion par la lipase pancréatique, surtout, et d'autres enzymes.
  • Les sels biliaires forment aussi des micelles microscopiques hydrosolubles, c'est-à-dire des micro-amas de lipides dégradés de 3-6 nm[réf. nécessaire]. La formation de micelles est essentielle à l'absorption des produits finaux des graisses (après leur dégradation par les lipases pancréatiques) à travers la membrane de la muqueuse intestinale, vers le sang. Notamment des acides gras, des monoglycérides et aussi le cholestérol (qu'il soit d'origine alimentaire ou qu'il provienne du foie). Il existe une circulation entéro-hépatique des sels biliaires : c'est le cycle biliaire de Schiff.

L'ion hydrogénocarbonate HCO3- neutralise le chyme gastrique acide issu de l'estomac. La bile transforme alors le chyme en chyle.

  • La bile de pH basique réajuste l'acidité du bol alimentaire à la sortie de l'estomac (alors de pH très acide) et permet ainsi l'activation des hydrolases, qui sont déversées dans le duodénum par le pancréas.

La bile a donc un rôle essentiel dans la digestion chimique dans l'intestin grêle, et ainsi dans l'absorption des nutriments par l'épithélium intestinal.

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

  • Détoxication. Les cellules du foie dégradent certains médicaments, l'alcool, des drogues, etc. Par la bile, les principes actifs et métabolites se retrouvent dans les fèces.
  • Excrétion de déchets métaboliques comme la bilirubine (issue de la dégradation de l'hémoglobine lorsque les globules rouges arrivent en fin de vie).
  • Permet d'éliminer l'excès de cholestérol (catabolisme).

Pathologie[modifier | modifier le code]

Sa rétention, qui peut avoir différentes causes (calcul biliaire[4], cancer...), est responsable d'ictère. Elle peut également être régurgitée lors de vomissements.

Dans l'antiquité[modifier | modifier le code]

La bile entre dans les 4 humeurs d'Hippocrate:

  • le sang : venant du cœur (caractère jovial, chaleureux)
  • la pituite : rattachée au cerveau (caractère lymphatique)
  • la bile jaune : venant du foie (caractère colérique)
  • l'atrabile ou la bile noire : venant de la rate (caractère mélancolique).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)Whipple G.H. : 'The role and significance of constituents of bileTexte intégralPhysiol Rev July 1, 1922 vol. 2 no. 3 440-459
  2. La bile dans les Cours de M. Gérard Chevrier
  3. La bile : synthèse et rôle physiologique
  4. (en)Gallstone Disease