Lipase pancréatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

La lipase pancréatique (ou triacylglycérolacylhydrolase) est une enzyme (plus spécifiquement une lipase hydrosoluble) qui est produite par le pancréas sous forme zymogène et qui permet la digestion des graisses. Cette enzyme est activée dans le duodénum par la trypsine. Elle est active à pH alcalin:l'ion bicarbonate produit par le pancréas neutralise l'acidité gastrique. Cette enzyme fonctionne avec un cofacteur:la colipase(sécrétée sous forme de procolipase activée par la trypsine dans le duodénum)liée à l'extrémité C-terminale de la lipase. Du fait de son hydrosolubilité, elle n'est active que sur des substrats émulsionnés, à savoir les triglycérides à chaîne longue. Elle coupe ses liaisons ester en 1 et 3 sur le glycérol. La lipase pancréatique est sécrétée directement sous forme active dans le duodénum dans des micelles formées par les sels biliaires.

Il existe d'autres lipases au niveau du système digestif (lipase Salivaire et Lipase Gastrique), mais la majorité des triglycérides sont hydrolysés par la Lipase Pancréatique. Par conséquent, l'absence de lipase pancréatique entraine une digestion partielle voire une non digestion des graisses.

Un médicament comme l'Orlistat inhibe la lipase pancréatique entraînant une non digestion des graisses (préscrite pour certaines diètes, en cas d'obésité par exemple)

Animaux hibernants[modifier | modifier le code]

Les animaux hibernants stockent des graisses en se nourrissant avant l'hibernation. La lipase pancréatique permet de dissoudre ces graisses (triglycérides et acides gras) tout au long de l'hibernation, où l'animal ne se nourrit pas, pour les utiliser comme source d'énergie et de chaleur [1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les marmottes, Milieu naturel, vie sociale et hibernation, J.-P. et Y.-C. Jost, éditions Cabédita, 2004, ISBN 2-88295-416-6

Biologie, 4e édition, Campbell, N. Reece, J. Urr Éditeur: ERPI Parution 2012

Articles connexes[modifier | modifier le code]