Détergent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un détergent (ou agent de surface, détersif, surfactant) est un composé chimique, généralement issu du pétrole, doté de propriétés tensioactives, ce qui le rend capable d'enlever les salissures. La détersion est un élément d'hygiène fondamental, puisqu'il permet d'éliminer une grande partie des bactéries présentes en particulier sur la peau, et sur les ustensiles servant à la préparation et à la consommation des repas.

Action chimique d'un détergent[modifier | modifier le code]

Diskflaskor.JPG

La molécule du détergent est amphiphile, c'est-à-dire dotée d'une tête polaire, hydrophile (ou lipophobe), avec un radical OH, attirant l'eau, et d'une longue chaîne hydrocarbonée, apolaire, hydrophobe (ou lipophile), attirant les lipides (huiles et graisses). L'extrémité hydrophile est miscible à l'eau tandis que l'extrémité lipophile de la molécule est miscible au solvant apolaire. Les molécules du détergent peuvent donc s'insérer à l'interface eau-lipide et détacher les graisses d'une surface. Les groupements polaires peuvent être chargés positivement, négativement ou neutres. On distingue :

  • les détergents anioniques (alkylsulfates, alkylsulfonates, alkylarylsulfates) — principalement utilisés dans les lessives et produits de nettoyage ; (exemple: alkylbenzènesulfonate de sodium: C18H29SO3Na)
  • les détergents cationiques (chlorhydrates d'amine, ammoniums quaternaires) — principalement utilisés dans les milieux industriels et hospitaliers, en raison de leur propriété désinfectante ;
  • les détergents ampholytes, s'ionisant négativement (anions) ou positivement (cations), selon les conditions du milieu ;
  • les détergents non-ioniques (hydroxyles) — utilisés dans l'industrie textile, la métallurgie et en cosmétologie (hygiène corporelle et beauté) en raison d'une moindre agressivité et d'un faible pouvoir moussant.

Quelques exemples de molécules de synthèse :

  • SDS (dodécylsulfate de sodium) : NaSO4(CH2)11CH3
  • CTAB (bromure d'hexadécyltriméthylammonium ou bromure de cétrimonium) : (CH3)3N(CH2)15CH3Br
  • CTAC (chlorure d'hexadécyltriméthylammonium ou chlorure de cétrimonium) : (CH3)3N(CH2)15CH3Cl
  • Triton : C8H15C6H4(OC2H4)9OH
  • Brij 35

Les lécithines, qui sont des phosphoaminolipides se trouvant dans tous les tissus végétaux ou animaux (notamment dans le jaune d’œuf), sont des tensio-actifs naturels.

La présence conjointe de groupes fonctionnels possédant une affinité, et pour l'eau, et pour les graisses, permet la formation de micelles.

Consommation[modifier | modifier le code]

Le règlement de l'Union européenne CE 648/2004 appliqué depuis octobre 2005, impose sur l'étiquetage des détergents ménagers la mention de tout conservateur ainsi que celle de 26 substances allergisantes des compositions parfumantes lorsque leur proportion pondérale dépasse 0,01 %. Ce règlement a pour objectif de permettre aux consommateurs de choisir plus facilement le bon produit, de l'utiliser en toute sécurité et d'en obtenir les meilleurs résultats possibles. En outre, sur demande, le personnel médical peut obtenir des fabricants une liste exhaustive des composants d'un détergent afin de pouvoir déterminer l'existence éventuelle d'un lien de causalité entre l'apparition d'une réaction allergique et l'exposition à une substance chimique donnée. D'autre part, l'industrie a élaboré de nouvelles icônes cognitives afin de rendre l'étiquetage plus efficace, plus clair et plus facile à comprendre pour les consommateurs. Les industriels négocient avec le gouvernement français un engagement de réduction des quantités de lessive par dose : la dose de poudre est passée de 150 grammes en 1998 à 100 grammes en 2005, et ne devrait être plus que de 60 à 70 grammes en 2010. Compte tenu du nombre de lavages — environ cinq milliards par an[réf. nécessaire] — , cela représente 500 000 tonnes de produit.

Voir aussi[modifier | modifier le code]