BforBank

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

BforBank
logo de BforBank
Logo BforBank

Création 22-12-2008 (immatriculation de la société)
Forme juridique Société anonyme
Slogan La banque selon moi
Siège social Tour Europlaza, La Défense, Courbevoie
Drapeau de France France
Direction Guillaume Rousseau Président

Bruno Carles, directeur général

Actionnaires Caisses régionales du Crédit agricole (85%)
Crédit agricole S.A. (15%)
Activité Autres intermédiations monétaires (Banque en ligne)
Produits Compte bancaire
Livrets d'épargne (Livret d'épargne BforBank, livret A, LDD)
Assurance-vie
Bourse
Crédit à la consommation
Crédit Immobilier
Société mère Crédit agricole S.A.
Effectif 200 à 249 en 2017 (effectif moyen annuel)
SIREN 509560272
Site web www.bforbank.com

Chiffre d'affaires Non disponible
Résultat net 2015 : 10 863 000 € (perte)

2016 : 17 350 000 € (perte)

2017 : 20 190 000 € (perte)[1]

Code banque (BIC) BFBKFRP1XXX
Code établissement (IBAN) 16218

BforBank est une banque en ligne lancée en par les Caisses régionales du Crédit Agricole. BforBank propose des services de banque au quotidien, d’épargne, de placement et de crédit (consommation et immobilier).

Historique[modifier | modifier le code]

BforBank est lancée en octobre 2009, par les Caisses régionales du Crédit agricole, et cible à son lancement une clientèle patrimoniale souhaitant gérer elle-même son épargne. Le Crédit agricole place André Coisne, ex-patron d’ING Direct, à la tête de ce nouveau service[2]. À son lancement, BforBank propose trois services : le livret, l’assurance-vie et les OPCVM[3]. Le groupe Crédit agricole investit un total de 100 millions d’euros dans le lancement de BforBank[4].

En juillet 2009, soit quelques mois avant sa création, BforBank fait l’acquisition de CPR Online (filiale du Crédit agricole), ce qui lui apporte une base de 9 000 clients et une vingtaine de salariés, auxquels BforBank ajoute 60 nouvelles recrues[5]. CPR Online est fusionné à BforBank dans le courant du 2e semestre 2010[6].

En 2011, face aux résultats encourageants du lancement de la banque en ligne, les Caisses régionales du Crédit agricole et CASA réinjectent 30 millions d’euros dans BforBank pour appuyer la poursuite de son développement[7].

En mars 2012, BforBank sort son application mobile[8]. La même année, la banque en ligne remplace le slogan "Ma banque privée en ligne" par "Mon banquier, c'est moi"[9].

En juillet 2014, BforBank annonce le lancement d’une offre de banque au quotidien à l’horizon 2015, accompagnée d’une augmentation de capital de 40 millions d’euros. La banque en ligne annonce également le lancement de prêts immobilier à l’horizon 2016[10],[11].

Les comptes courants sont lancés fin avril 2015, et s’accompagnent d’une carte Visa Premier gratuite pour les revenus mensuels de plus de 1 800 euros[12], seuil abaissé à 1 600 euros en octobre 2015[13].

En novembre 2015, BforBank lance les prêts à la consommation, en partenariat avec CreditLift, filiale du Crédit Agricole[14]. Le même mois, les souscriptions à un livret A et à un livret de développement durable deviennent accessibles aux clients de la banque en ligne[15].

En mai 2016, BforBank s’associe à Linxo, application de gestion de budget et d’agrégation de comptes bancaires, afin d’offrir à ses clients une lecture plus intelligente sur la gestion de leur argent[16]. Le Crédit Agricole est entré au capital de Linxo lors de sa dernière levée de fonds, et l’a accueilli au sein de sa pépinière de startups[17]. En novembre 2016, BforBank lance une déclinaison de son application pour les montres connectées Apple Watch[18].

En janvier 2017, Bruno Carles, directeur général adjoint de Predica depuis 2011, est nommé directeur général de BforBank, succédant à André Coisne. Il prend ses fonctions le 1er mars pour notamment superviser le lancement des crédits immobiliers et de l'agrégateur de comptes Linxo[19],[20].

En février 2017, BforBank intègre un système de mobilité bancaire pour se conformer à l'article 43 de la Loi Macron prévoyant la facilitation de changement d'établissement bancaire[21]. Fin avril 2017, BforBank lance son offre de crédit immobilier. L’assurance emprunteur est assurée par CACI (Vie et Non-Vie), filiale du Crédit agricole[22]. BforBank s’associe également à la société informatique Harvest pour assurer les solutions de signature électronique et de gestion du back-office[23].

Face à une concurrence accrue, la marque BforBank se distance de l’approche haut-de-gamme pour se positionner sur la compétition des prix, principal vecteur de traction du marché[24],[25].

En 2017, le groupe Crédit Agricole décide de relancer la marque avec 120 millions d'euros en raison de la déception des résultats de l'entreprise qui ne compte que 180 000 clients comparé à ses concurrents comme Boursorama avec 1,2 million de clients, ING avec plus d'1 million, Fortuneo avec 400 000 et enfin Monabanq avec 250 000 clients. Cependant, cette décision entraîne un conflit avec les caisses régionales se plaignant des résultats qui ne correspondent pas avec le Business plan prévoyant un résultat net positif dès 2013. Deux rallonges de 30 et 40 millions d'euros ayant déjà été faites en 2011 et 2014. De plus les caisses régionales considèrent toujours cette entité comme concurrente[26]. L'entreprise finit par tabler sur un objectif de 350 000 clients en 2021[27].

Produits et services[modifier | modifier le code]

BforBank est une banque en ligne qui propose divers produits dont l'assurance-vie (via Spirica[28]), le crédit à la consommation (via CréditLift[14])ou encore le crédit Immobilier[22]. BforBank propose également une série de services s’adressant à une clientèle souhaitant gérer ses comptes de manière autonome et mobile[8],[16].

Chiffres clés[modifier | modifier le code]

Progression du nombre de clients, de l'encours, et du résultat net
2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Clients 15 000[29] 50 000[30] 80 000[4] 100 000[30] 115 000[30] 125 000 135 000[31] 165 000 [20] 180 000[32] 220 000 230 000
Encours (en milliards €) 0,8[29] 2,6[33] 3 3,2 3,2[30]
Résultat (en millions €) -50[7] -40,289[34] -8,589[34] 0,881[34]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/509560272-bforbank-920108B08869.html (consulté le 17 mai 2019)
  2. « Banque en ligne : le Crédit agricole a lancé BforBank », sur Latribune.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  3. « Le Crédit agricole lance B for Bank le 8 octobre », sur Lefigaro.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  4. a et b Rejane Reibaud, « BforBank comptait 80.000 clients fin 2011 », sur Lesechos.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  5. Elsa Poix, « "Le business model de BforBank est risqué" », sur Lexpress.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  6. « Crédit agricole va fusionner BforBank et CPR Online au 2e semestre 2010 », sur Publi-news.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  7. a et b Alexandre Garabedian, « BforBank divise par deux ses pertes d'exploitation », sur Agefi.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  8. a et b Stéphane Lormeau, « Bforbank : la bourse sur smartphone », sur Banques-en-ligne.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  9. Vincent Mignon, « Chez BforBank depuis 7 ans, « mon banquier, c'est moi » », sur Cbanque.com, (consulté le 15 février 2017).
  10. Véronique Chocron, « BforBank va devenir une véritable banque en ligne », sur Lesechos.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  11. Elsa Rédacréa, « BforBank : bientôt le crédit immobilier », sur Banques-en-ligne.fr, (consulté le 29 juillet 2016).
  12. « BforBank lance son offre de compte courant », sur Nouvelobs.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  13. « Bforbank rend plus accessible son compte courant », sur Panorabanques.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  14. a et b Vincent Mignot, « BforBank dévoile son offre de prêt à la consommation », sur Cbanque.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  15. « Le Livret A et le LDD disponibles chez BforBank », sur Cbanque.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  16. a et b Claude Leguilloux, « Linxo et BforBank s'associent pour apporter de nouvelles solutions dans la gestion bancaire », sur Boursier.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  17. Vincent Mignot, « Avec Linxo, Bforbank améliore la gestion de budget de ses clients », sur Cbanque.com, (consulté le 29 juillet 2016).
  18. Vincent Mignon, « Banque en ligne : BforBank débarque sur Apple Watch », sur Cbanque.com, (consulté le 15 février 2017).
  19. « Nomination : Bruno Carles », sur Agefi.fr (consulté le 15 février 2017).
  20. a et b Véronique Chaucron, « Un dirigeant de Predica devient le patron de BforBank », sur Lesechos.fr, (consulté le 15 février 2017).
  21. Vincent Mignon, « Loi Macron : comment BforBank s'y prépare », sur Cbanque.com, (consulté le 15 février 2017).
  22. a et b Benoît Lety, « Prêt immobilier : BforBank lance son offre 100% en ligne », sur Cbanque.com, (consulté le 25 octobre 2017).
  23. « Bforbank : un crédit immobilier en ligne Premium ? », sur Banques-en-ligne.fr, (consulté le 25 octobre 2017).
  24. « Bankin' dévoile le classement des banques les moins chères », sur Boursier.com, (consulté le 25 octobre 2017).
  25. Vincent Mignot, « Tarifs bancaires : BforBank se veut plus agressive », sur Cbanque.com, (consulté le 25 octobre 2017).
  26. Delphine Cuny, « Crédit agricole veut relancer sa banque en ligne BforBank », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 1er février 2018).
  27. « Crédit agricole : une injection de capitaux pour BforBank ? », sur Zone bourse (consulté le 1er février 2018).
  28. Carole Molé-Genlis, « Crédit agricole Assurances fusionne ses filiales Spirica et Dolcea Vie », sur Argusdelassurance.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  29. a et b Carole Papazian, « BforBank a séduit 15.000 clients », sur Lefigaro.fr, (consulté le 29 juillet 2016)
  30. a b c et d Vincent Mignot, « BforBank : le compte courant en 2015, le crédit immobilier en 2016 », sur Cbanque.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  31. Vincent Mignot, « BforBank : 20.000 clients convaincus en 2015 par le compte courant », sur Cbanque.com, (consulté le 29 juillet 2016)
  32. « INFOGRAPHIE : Qu'attendre d'une banque en ligne ? », sur Banques-en-ligne.fr, (consulté le 25 octobre 2017)
  33. Philippe Delaroche, « Interview d'André Coisne, directeur général de Bforbank BforBank : née de l'expertise de la banque et du Net », sur Lexpress.fr, (consulté le 29 juillet 2016)
  34. a b et c « Informations sur l'entreprise », sur Infogreffe.fr (consulté le 29 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]